Article 

Blanc sur Rabiot : «On est revenu à une situation quasi-identique à celle qu'on a eue il y a 4 ou 5 ans»

Publié le dimanche 10 février 2019 à 13:39 par Philippe Goguet
Passé par les deux clubs et annoncé mardi prochain à Old Trafford pour Manchester United, Laurent Blanc s'est confié à Téléfoot concernant la rencontre à venir mais aussi son avenir, ce qu'il a fait depuis son départ du PSG ou encore le cas Rabiot. Il a notamment rappelé que c'était déjà pareil à son époque.

Ce qu'il a fait depuis son départ du PSG en 2016 :

« Je m’occupe de ma famille, de moi-même aussi. Bien sûr, je suis le football d’une manière très régulière. Tout le monde croit que je joue au golf toute la journée et du matin au soir mais c’est faux. Le foot reste ma passion et j'adore ça. La date de mon retour ? Certainement l’année prochaine, je l'espère. Car si ce n’est pas le cas, je m’orienterai sur autre chose. Si j’ai des idées ? Oui, quelques-unes. Pour l'instant, c’est le terrain qui m’attire le plus et je pense sincèrement que j'ai encore quelque chose à y faire. »

Les rumeurs qui entourent son nom : 

«Mon nom circule trop ! Chaque fois qu’un poste se libère, mon nom est cité, souvent sans aucune raison. L’OM ? Aucun contact. Lyon, pareil. Il y a des gens en poste, laissez-les travailler ! L’OM et l’OL sont intéressants ? Je ne réponds pas à ces questions, il y a des périodes pour les changements d’entraîneur et de joueurs et on n’est pas dedans. J'en ai souffert, j'ai été confronté à ce problème-là. Très exigeant dans mes choix ? Ça aussi, c’est n’importe quoi. Des refus que je regrette ? Oui, certainement, mais je n’étais pas prêt. Certains ont repris directement après Paris et ils ont eu raison. J’avais la possibilité de le faire et je ne l'ai pas fait car j'avais besoin de couper un peu. »

Manchester United/PSG :

«Il n'y a pas de favori. Depuis le tirage au sort, les choses se sont rééquilibrées mais cela reste deux très grands clubs européens avec des grands joueurs dans leur effectif. Ce n'est pas le niveau du PSG qui m'inquiète, c'est la blessure de Neymar. Parce que c'est un joueur extraordinaire. Le PSG est moins fort sans Neymar qu'avec lui, c'est une certitude. Ils ont encore du talent, ils en ont même beaucoup et ils doivent être persuadés qu'ils peuvent se qualifier même sans Neymar.»

Le cas Rabiot :

«Le réintégrer, c'est un problème interne du PSG, je suis mal placé pour en parler. Ce que je regrette, c'est qu'on soit revenu à une situation quasi identique à celle qu'on a eue il y a quatre ou cinq ans. C'est impardonnable. Et je pense que, cette fois-ci, la situation est irrévocable.»

Les reproches qui l'avaient touché à l'époque :

On lui fait remarquer qu'on lui reprochait à l'époque de ne pas passer les quarts de finale et il répond : «Oui (rires). C'est un fait mais j'espère qu'un jour, Paris ira au-delà des quarts de finale, au-delà des demi-finales, au-delà de la finale et gagnera la Ligue des Champions. Je l'espère pour M. Tuchel. Un sentiment de revanche ? Non, sincèrement. Ça me conforte que la Champions League est très dure à gagner.»

Le PSG favori de la C1 ?

«On ne peut pas donner un favori mais Paris, depuis deux ou trois ans, fait partie des quatre équipes qui peuvent la gagner.»

Revenir au PSG un jour ? 

« En ce qui me concerne, je ne vois pas de raisons de vous dire non. Mais il faudrait vraiment un concours de circonstances (il rigole) mais pourquoi je vous dirais non ? Il faudrait que les étoiles soient vraiment bien alignées, et c'est loin d'être le cas. »

Joueur(s) lié(s) 


News 

mardi 19 février

lundi 18 février

dimanche 17 février

samedi 16 février

vendredi 15 février

jeudi 14 février

mercredi 13 février

mardi 12 février

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux