Article 

Ljuboja : «À la place de Cavani, j’aurais pensé plus loin»

Publié le mardi 19 septembre 2017 à 19:51 par Philippe Goguet
Avant Cavani et Neymar, le PSG s'était déjà offert une scène ridicule pour un penalty il y a 14 ans entre Danijel Ljuboja et Reinaldo. Interrogé par L'Equipe, l'ancien parisien témoigne et estime que Cavani a fait une erreur.

Bien longtemps avant que les scènes entre Cavani et Neymar ne fassent les gros titres de la presse mondiale, le PSG avait déjà connu un épisode particulièrement douloureux concernant les pénalties. En mai 2004 à Bordeaux, alors que Paris doit impérativement gagner pour espérer être champion, Danijel Ljuboja et Reinaldo se chamaillent pour tirer un penalty. Le Brésilien a finalement gain de cause et voit sa frappe être repoussée par Ulrich Ramé, le portier bordelais, lors d'une défaite 3-0. Dans L'Equipe, Ljuboja a donné son avis sur l'épisode de dimanche soir et il estime que Cavani a fait une erreur.

Alors que des rumeurs d'explications claires dans le vestiaire entre Neymar et Cavani tournent, l'ancien attaquant ne nie pas qu'il était lui-même à deux doigts de craquer à l'époque : «Heureusement que Déhu est venu me parler et me calmer sinon je ne sais pas ce qu’il se serait passé ! On en serait venus aux mains, ce qui aurait été sympa à voir pour les spectateurs (rires). Après, ça se règle normalement : on s’excuse devant le groupe car ce n’est pas une scène normale et parce que ce genre de tension n’est jamais bon. Le mieux, c’est d’aller boire une bière ou manger un truc pour oublier. Avec Reinaldo, cela nous a quand même pris quelques semaines…»

Concernant l'altercation entre Cavani et Neymar, celui qui n'avait pas tiré à l'époque donne son avis et livre une analyse pour le moins intéressante : «À la place de Cavani, j’aurais pensé plus loin car Neymar, un garçon intelligent, va lui donner plus de passes décisives qu’il n’aura de penalties à tirer. Peut-être que le Brésilien va le faire avec le frein à main maintenant. C’est un mauvais calcul de la part de Cavani, qui aurait dû faire comme Messi et Suarez au Barça. Ils se partageaient les penalties avec Neymar. Il aurait dû être plus malin. Cavani a plus besoin de Neymar que Neymar de Cavani. Mais ce sont des grands garçons, ça va s’arranger.»

Après le match, c'était aussi l'avis de Dani Alves, certes plutôt du côté de Neymar sur le papier. Un autre Brésilien, attaquant bien connu de la L1, s'est exprimé sur le sujet en la personne de Sonny Anderson. Et pour lui aussi, «il faut faire confiance à l'intelligence des joueurs. Pour le titre de meilleur buteur, Cavani est en concurrence avec Falcao, pas avec Mbappé ou Neymar. Ils savent qu'ils doivent travailler ensemble pour que cela fonctionne. Les concours, ils les feront à l'entraînement.»

Toujours dans Le Parisien, le joueur évoque aussi comment régler le conflit : «Les joueurs vont devoir régler cela entre eux et se mettre d'accord. S'ils n'y arrivent pas ? Alors, c'est à l'entraîneur de trancher. Mais, pour moi, il n'y a pas de polémique, on n'en parlerait même pas si Cavani avait marqué. Je n'y vois pas un problème d'ego.» Pour l'instant, c'est malgré tout un problème au PSG et le club compte le régler dès mercredi matin avec une réunion entre Cavani, Neymar, Antero Henrique et Unai Emery.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 16 octobre

dimanche 15 octobre

samedi 14 octobre

vendredi 13 octobre

jeudi 12 octobre

mercredi 11 octobre

mardi 10 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux