Article 

Pastore au fond du trou à l'AS Roma

Publié le jeudi 13 décembre 2018 à 11:48 par Jean Chemarin
Trois ans et demi après sa dernière titularisation en Ligue des champions, Javier Pastore débutait la rencontre de mercredi soir de l'AS Roma du côté de Plzen (victoire 2-1 des Tchèques). Mais l'Argentin a été très décevant et a été remplacé à l'heure de jeu. Il s'attire ce matin les foudres de la presse italienne.

Son départ avait ému plus d'un supporter parisien l'été dernier. Transféré en juin 2018 à l'AS Roma pour 24,7 millions d'euros, Javier Pastore avait démarré la saison dans la peau d'un titulaire et marqué dès la deuxième journée de Serie A son premier but sous ses nouvelles couleurs, d'une talonnade géniale. De quoi entretenir le sentiment de nostalgie des amoureux d'El Flaco. Depuis ce coup d'éclat face à l'Atalanta Bergame à la fin du mois d'août, l'aventure romaine de Pastore tourne au vinaigre.

Son AS Roma ne réalise pas une grande saison (8e de Serie A après 15 journées) et lui ne joue quasiment plus. Soit parce qu'il est toujours en délicatesse avec ses mollets, soit parce qu'Eusebio Di Francesco estime qu'il y a meilleur que lui, tout simplement, après l'avoir notamment testé au poste de relayeur et de meneur de jeu, sans grand succès.

Pastore titulaire en C1... trois ans et demi après

Mercredi soir, Javier Pastore était titulaire en République Tchèque face au Viktoria Plzen dans un rôle de numéro 10. Un petit événement puisque l'Argentin ne l'avait plus été depuis le derby face à la Lazio fin septembre, match qu'il avait dû quitter en première mi-temps... sur blessure. Plus fou encore, Pastore n'avait plus été titulaire en C1 depuis... le 21 avril 2015 et une défaite du PSG au Camp Nou 2-0 sur un doublé de... Neymar. 

Et malheureusement pour Pastore, son heure de jeu passée mercredi sur la pelouse de Plzen n'a pas convaincu. «Cela pouvait être son match, mais sa faible heure de jeu est d'une morosité déconcertante, entre contrôles ratés, tirs "à blanc", ballons perdus et une sorte de vide global», écrit le quotidien romain Il Tempo dans son édition du jour, lui attribuant la note de 4/10.

«Il retrouve un poste de titulaire en Ligue des champions après trois ans et demi. On comprend pourquoi : hors contexte», lance de son côté La Gazzetta dello Sport, avec elle un 4,5/10 pour l'Argentin. Enfin, la palme de la critique revient au quotidien sportif romain du Corriere dello Sport, qui a fait de Pastore son flop du match et n'a même pas souhaité lui attribuer une note pour sa prestation : «Ce n'est pas lui. Celui qu'on connaissait était un autre joueur.» Terrible.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

samedi 21 septembre

vendredi 20 septembre

jeudi 19 septembre

mercredi 18 septembre

mardi 17 septembre

lundi 16 septembre

dimanche 15 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux