Article 

Après Madrid, Tuchel continue de défendre son milieu à trois

Publié le mercredi 4 décembre 2019 à 15:23 par Philippe Goguet
Sous l'eau à Madrid durant toute la première période (2-2) et déjà en difficulté contre Bruges (1-0), le milieu à trois du PSG Gueye-Marquinhos-Verratti continue d'être défendu par l'entraîneur parisien Thomas Tuchel. Pour l'Allemand, les trois représentent toujours un bon mix et complètent bien l'équipe parisienne.

A Madrid, la fin de l'attaque à quatre, pas du milieu à trois

Le PSG n'a plus rejoué depuis son match nul plutôt heureux à Madrid (2-2) mais les enseignements tactiques de la rencontre se font déjà sentir. Après avoir enterré samedi dernier l'attaque avec quatre éléments offensifs, l'entraîneur parisien Thomas Tuchel a confirmé que le milieu à trois constitué d'Idrissa Gueye, Marquinhos et Marco Verratti allait quant à lui perdurer. Dès samedi dernier, l'Allemand avait d'ailleurs été plutôt tendre avec son trio, s'estimant « pas trop déçu car je sais aussi que le Real est capable de mettre beaucoup de pression ».

Dans son analyse de la rencontre, il avait même globalement exonéré le trio pour les difficultés rencontrées : « C'était vraiment difficile : ils ont perdu des ballons et c'était difficile d'en récupérer car, à mon avis, on n'a pas joué dans la meilleure structure, on n'a pas trouvé de demi-espaces. En raison de ça, on a manqué de structure offensivement, les distances entre les joueurs étaient trop grandes et ce n'était pas possible de jouer de façon fluide ou avec des automatismes car ce n'était pas possible de trouver les joueurs qu'il est nécessaire de trouver. Parfois, c'était le problème pour les trois : ils veulent jouer mais le joueur n'est pas là et ils doivent repenser, retrouver un autre joueur et cela coûte 2 ou 3 secondes au cours desquelles il y a du pressing et tu ne peux pas en sortir. Après, tu manques de confiance, tu la perds, c'est toujours la même chose. »

Outre une structure offensive qui n'a pas été bonne, la façon dont le PSG a défendu face au Real Madrid avec le même trio qu'à l'aller peut aussi se discuter, en témoigne cette brève vidéo qui montre l'ajustement réussi de Zidane :

Gueye défendu par Tuchel

« Comme je l'ai dit auparavant, j'ai l'impression qu'ils sont un bon mix ensemble »

Ce mardi, toujours face à la presse, c'est alors qu'il était interrogé sur un éventuel recrutement au milieu de terrain que Tuchel va une nouvelle fois défendre son milieu de terrain : « On a Marqui, Gana et Marco sur les demi-postes (NDLR : postes de milieux) et je suis très content avec les trois au milieu. Comme je l'ai dit auparavant, j'ai l'impression qu'ils sont un bon mix ensemble, un bon mix pour nous, aussi bien entre les trois qu'avec les trois attaquants devant vu que c'est toujours nécessaire de mélanger des caractères et des personnalités. Pour nous, c'est nécessaire durant de nombreux matches qu'on joue avec trois (milieux) afin d'être équilibré. »

« C'est un bon mix aussi sur le côté droit vu que je veux que Pablo ou Angel joue très haut sur le terrain tandis que la personnalité de Thomas est d'attaquer.  »

Symbole de la méforme actuelle du milieu, Gueye a vu son coach défendre le positionnement de relayeur droit qu'il lui assigne : « Pour moi, Idrissa est un 6 et est habitué à y jouer mais il joue aussi en 8 en équipe nationale, comme avec nous. Dans les demi-postes avec nous, il peut protéger Angel Di Maria ou Pablo Sarabia et il peut protéger Thomas Meunier qui aime attaquer. C'est un bon mix aussi sur le côté droit vu que je veux que Pablo ou Angel joue très haut sur le terrain tandis que la personnalité de Thomas est d'attaquer. C'est une autre personnalité que Thilo Kehrer par exemple et ça change aussi la personnalité sur le n°8 si on joue avec Thilo à droite. Thomas et Colin (Dagba) aiment attaquer, ils sont très forts pour insister et faire des centres, ils ont le bon timing et la capacité de toujours attaquer donc Gana peut protéger ce demi-espace s'ils attaquent. »

Si Tuchel ne ferme pas la porte à un changement sur ce poste de relayeur droit quand Kehrer occupera le poste d'arrière droit de par le comportement plus prudent de l'Allemand, le trio actuel semble bien en place et les remplaçants sont même clairement désignés à cet instant : « Si on joue toujours avec les trois, on a Leo Paredes, Ander Herrera et Julian Draxler qui peuvent jouer, ce sont aussi des personnalités et des caractéristiques différentes. »

Marquinhos au milieu pour encore un moment

Outre Gueye, Marquinhos a aussi éprouvé les pires difficultés à Madrid, complètement dépassé par les attaques madrilènes au point qu'un retour en défense centrale a même été évoqué par les observateurs. Ce n'est pas à l'ordre du jour pour Tuchel qui le voit toujours comme un milieu : « Il est heureux d'y jouer car il veut toujours jouer, et à un poste très important car il veut prendre des responsabliités et c'est le cas. Il est absolument d'accord avec moi sur le fait qu'il joue à ce poste pour nous, pour cette équipe, aujourd'hui. Est-ce qu'il peut être un défenseur central extraordinaire ? Oui, aussi, mais il va être un meilleur défenseur central un peu plus tard en jouant maintenant au milieu. »

« Cela nous donne beaucoup de possibilités : il peut rester au milieu ou jouer de façon très fluide entre les deux défenseurs centraux »

L'Allemand avance d'ailleurs ses arguments sur le positionnement du joueur : « Cela nous donne beaucoup de possibilités : il peut rester au milieu ou jouer de façon très fluide entre les deux défenseurs centraux pour passer à trois ou pour défendre à trois quand on trouve que c'est nécessaire. C'est un joueur clé à un poste de milieu du terrain qui est super bien pour lui. Après l'adaptation à ce poste l'an passé pendant quelques semaines, il aime ce poste désormais et il s'y entraîne de façon incroyable. »

Comme Gueye, Marquinhos est dans le creux après une préparation tronquée et Tuchel s'attend à un regain de forme à venir : « Il regagne sa confiance et son état d'esprit, il a joué en équipe nationale, a fait beaucoup de vols, n'a presque pas eu de vacances et il a joué la Supercoupe à Shenzhen avec deux entraînements ou quelque chose comme ça. On l'utilise beaucoup car on ne veut pas jouer sans lui et c'est aussi normal que, dans une phase comme ça, il ne joue pas à son meilleur niveau mais il reste toujours important et aime ce poste-là. C'est bien pour l'équipe et pour nous. » Une équipe dont le coeur du jeu ne semble pas voué à évoluer.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 08 décembre

samedi 07 décembre

vendredi 06 décembre

jeudi 05 décembre

mercredi 04 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux