Article 

Cavani : «Les premiers responsables, c'est nous, les joueurs»

Publié le lundi 15 mai 2017 à 13:22 par Philippe Goguet
Edinson Cavani a accordé une interview au Canal Football Club ce dimanche. Il évoque notamment sa saison, avec les bons et les mauvais moments, mais aussi les possibles arrivées. Le buteur se montre très collectif dans ses propos.

Le titre, toujours possible ?

L'entretien a été fait avant la 37ème journée...

«Le football, c'est beau parce que tout est possible. L'espoir, c'est la dernière chose qu'on perd, donc c'est normal d'y croire. Les responsables ? Les premiers responsables, c'est nous, les joueurs qui sont sur le terrain.»

Sa superbe saison :

« Statistiquement, c’est la meilleure saison de ma carrière. C'est comme ça, on ne peut pas le nier, ni contester son importance. Pour moi, le résultat le plus beau, le plus important, c'est de soulever des coupes à la fin de la saison. »

Ce qui lui a manqué avant :

«C'était en partie lié à ma position, un peu excentré, parfois au milieu de terrain pour aider. Mais le plus important, c'était d'être là, de jouer et courir derrière le ballon, c'est ce que j'aime dans la vie.»

Son moment préféré cette saison :

«Une des plus belles choses dans le football, c'est qu'on peut toujours prendre sa revanche. Les matches les plus spéciaux sont ceux qui te donnent des raisons en plu de vouloir gagner. La finale de Coupe de la Ligue contre Monaco a été un beau moment, parce que c'était un match très important parce que c'est une finale. Et les finales, il faut les gagner. Ce jour-là, on a démontré qu’on leur était bien supérieurs. C'était un moment très spécial. Il fallait se reprendre, parce qu'on traversait une passe difficile.»

Son pire moment de la saison :

«L'élimination de la Ligue des Champions... C'est sûr que ça restera dans les mémoires, dans l'histoire du foot mondial. C'est dur à avaler, ça reste un moment sincèrement très difficile, qui mélange un peu de tout : déception, angoisse, tristesse, colère... C'est un moment de souffrance, on a pris un coup, ça fait partie du foot. Il te procure beaucoup de joie mais aussi beaucoup de tristesse.» 

La remontada de Barcelone :

«Je ne pense pas qu'il faille rejeter la faute sur les autres. Ni le club, ni personne. Nous sommes responsables de la situation. [Le journaliste lui dit qu'il est le seul à avoir été à son niveau, Cavani répond :] Cela ne sert à rien de penser que j'ai fait un gros match, ce qui compte, c'est de gagner...»

Son altercation avec Balotelli lors de Nice/PSG :

«Cela fait partie du football, ça arrive sur le terrain. Si, à un quelconque moment, j'ai eu un comportement incorrect sur un terrain, je suis le premier à présenter mes excuses. Mais je crois que sur le terrain, il faut être humble pour jouer. Parfois, il y a des choses qui se passent sur le terrain que certains, comme lui, ne supportent pas. C'est pour ça qu'il y a parfois des insultes ou des accrochages sur le terrain. Cela fait partie du foot, ce sont des choses qui arrivent. Quand le match s'achève, tout est oublié.»

Aubameyang ou Sanchez en renforts ?

«S’ils viennent, ils sont les bienvenus. On est là pour le collectif. On espère toujours que les nouveaux complètent l'équipe avec leurs qualités. Quant à ce qui manque au club, je ne te le dirai jamais. Pour moi, mes coéquipiers sont les meilleurs.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

vendredi 26 mai

jeudi 25 mai

mercredi 24 mai

mardi 23 mai

lundi 22 mai

dimanche 21 mai

samedi 20 mai

vendredi 19 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux