Article 

Choupo-Moting présenté par ses anciens supporters

Publié le samedi 8 septembre 2018 à 8:47 par Philippe Goguet
A 29 ans et en débarquant de Stoke City, Eric Maxim Choupo-Moting a été la recrue la moins attendue de l'été du côté du PSG et n'a pas forcément le profil habituel d'un attaquant parisien. Alors que son cas cristallise les critiques sur le mercato du PSG, nous sommes allés interrogés des fans de Schalke 04 sur le joueur qui a passé trois ans, entre 2014 et 2017, dans leur club. Présentation d'un Camerounais inattendu, mais sûrement pas dénué de talent.

Son profil de joueur

Débarqué le 31 août, Eric Maxim Choupo-Moting est un nom connu du football, l'attaquant de 29 ans étant un international camerounais confirmé, mais son profil n'est pas très clair. Alors qu'il sort d'une saison compliquée à Stoke City où il a été relégué (30 matches, 5 buts et 5 passes décisives en Premier League), les supporters de Schalke 04, le club où il aura le plus joué durant sa carrière, l'ont vu évoluer durant trois ans sous leurs couleurs, entre 25 et 28 ans, et semblent les plus à-mêmes de présenter le polyvalent Camerounais. 

Présenté comme une possible doublure de Cavani par Tuchel au moins autant que comme un attaquant capable de jouer avec lui, son profil divise chez nos fans interrogés. L'un l'a «toujours considéré comme un attaquant d'appoint» tandis que l'autre le voit «avant tout comme un ailier gauche, car il aime prendre le ballon sur le côté et chercher le un-contre-un. » Et quand Tuchel en fait une doublure axiale de Cavani, cela tique un peu chez nos Schalkers qui considèrent que «ce n'est pas du tout le même profil d'attaquant» mais rappellent qu'il «a déjà joué à plusieurs reprises dans l'axe. Il y avait notamment connu une période de 6 mois exceptionnelle où il enchaînait les buts.»

«Il va accepter sans soucis son rôle de remplaçant.»

Si le joueur ne fait donc pas l'unanimité sur son poste, ses qualités techniques sont soulignées et ils décrivent un joueur «complet». Alors que c'est un joueur de grande taille et disposant d'un «assez bon jeu de tête», les deux sont d'accord sur «la technique» du joueur, notamment quand il s'agit de dribbler : «il peut être très bon dans ce domaine quand il le veut.» Il est aussi mis en avant un certain sens de la passe et, point très important à Paris, le fait qu'«il va accepter sans soucis son rôle de remplaçant.»

Du côté des points faibles, le premier qui est ressorti côté supporters, et ce sans qu'ils se soient concertés entre eux, a été le même : Choupo-Moting est «IRREGULIER». Il lui également reproché des manques dans la finition mais aussi «son manque d'intelligence dans du jeu placé», ce qui pourrait s'avérer problématique à Paris, souvent dans cette situation. Pour le reste, le joueur n'est pas spécialement sujet aux blessures, juste «quelques pépins musculaires» mais cela n'a pas spécialement marqué nos fans interrogés. De même, rien à signaler au rayon des souvenirs extra-sportifs gênants.

Son rôle à Schalke 04

Présent à Schalke entre 25 et 28 ans, Choupo-Moting a probablement offert les meilleures années de sa carrière au club de la Ruhr et son parcours est raconté : «En 2014, c'était un super coup. Il sortait d'une bonne saison avec Mayence, on l'avait eu pour un rien, bref, un bon coup. Première saison, c'est un titulaire indiscutable, présent à tous les matchs (en championnat et Ligue des Champions), en tant que milieu offensif plus qu'en pointe (poste réservé à Huntelaar). Durant sa deuxième saison, il est aussi souvent titulaire, c'est plus sur sa dernière saison que son temps de jeu diminue.» 

«Capable de 6 mois de très haute qualité, puis d'être totalement invisible les 6 suivants»

Alors qu'il partira libre à Stoke City, le joueur n'a pas pourtant pas vraiment progressé à Schalke comme cela nous est ensuite expliqué  : «Il est difficile de parler de véritable évolution, tant son parcours à Schalke a constamment alterné entre les hauts et les bas. Capable de 6 mois de très haute qualité, puis d'être totalement invisible les 6 suivants. Capable de faire 3 matchs dingues et de ne plus rien faire après. Je pense quand même qu'on se souvient avant tout de ses débuts chez nous, et moins de la fin, où il n'était plus qu'un joker.»

C'est pourtant bien ce rôle de joker qui l'attend au PSG, une position qui va être commentée : «Ce rôle de remplaçant, il le connaît, mais il n'a jamais brillé dans ces dispositions. Il avait besoin d'enchaîner. Toutefois, sa flexibilité tactique et sa polyvalence peuvent théoriquement en faire un remplaçant efficace. » Autre fan interrogé, Johan complète : «Il ne rechignera pas dans son rôle, c'est déjà ça. Après, qu'il soit efficace dans le jeu en entrant, honnêtement, je ne sais pas.» Reste le souci de l'irrégularité, comme toujours : « Il a eu des périodes où honnêtement, il était très bon, le souci étant qu'il est incapable de faire ça sur une longue durée. Et très souvent au retour de la CAN, il disparaissait. C'était un bon joueur par intermitence, donc très frustrant.»

Dans le vestiaire, il a en tout cas laissé d'excellents souvenirs à en croire ses supporters qui le décrivent comme «un de ceux qui mettait une bonne ambiance.» Ce francophone ne devrait pas avoir pas trop de mal à se faire une place à Paris à écouter notre autre fan : «Il est très proche avec beaucoup de joueurs. Humainement, c'est quelqu'un de génial, toujours là pour mettre l'ambiance, et ça lui a évidemment donné une place importante dans le vestiaire.»

Ses capacités tactiques, son possible rôle à Paris et son potentiel

Sur le terrain, Choupo-Moting dispose en tout cas d'une solide expérience et il connaît bien les schémas du moment de Tuchel puisqu'il a évolué «principalement en 4-2-3-1 et en 3-5-2, mais aussi en 4-3-3. Il a joué ailier gauche, voire 9 dans le 4-2-3-1, et attaquant de soutien dans le 3-5-2.» Autant dire que le garçon devrait être capable de dépanner à de nombreux postes même si «sa meilleure période est intervenue en tant que 9, mais elle a été plutôt courte. Ensuite, cette efficacité à ce poste n'a plus été retrouvée et il était bien plus intéressant pour l'équipe à gauche.» 

«Il ne faut pas le prendre comme un 9 pur, mais vraiment comme un joueur d'appoint.»

Thomas Tuchel n'a donc pas menti quand il a présenté Choupo-Moting à la veille de son arrivée comme un joueur polyvalent mais le Camerounais risque d'avoir du mal à être une doublure de qualité à Cavani vu ses faibles stats devant le but. Mais pourquoi marque-t-il aussi peu au final ? Deux explications différentes sont données, tout d'abord «parce qu'il a du mal à enchaîner (temps de jeu, blessures) et que ce n'est pas un attaquant fixe, qui va être toujours présent dans la surface.» L'autre se rejoint, en partie : «il marque peu car il pêche beaucoup dans la finition. Mais aussi car il ne faut pas le prendre comme un 9 pur, mais vraiment comme un joueur d'appoint.»

Relégué avec Stoke City et pas brillant la saison, la nouvelle de son arrivée à Paris a bien évidemment surpris du côté de Schalke : «comme un choc» pour l'un, «avec étonnement et humour» pour l'autre et une explication à cela est donnée : «Il faut savoir que c'est un joueur qui partage énormément dû à ses prestations irrégulières où il mélangeait le bon/très bon avec l'agacement au possible dû à de mauvaises performances. Mais le voir lui, au PSG, après être passé par un Stoke relégué en D2, ça a surpris tout le monde.» Une autre explication est aussi donnée : «Personnellement, je suis un peu moins étonné que les autres et avant tout parce que Roger Wittmann est son agent.» Ce dernier est en effet le réprésentant de Draxler et Kehrer, les autres Allemands du PSG, et il a largement ses entrées dans le club parisien.

«C'est un joueur qui ne fait pas tâche dans un effectif. »

Reste à savoir si le joueur peut avoir le niveau pour jouer au PSG et nos fans ne sont pas totalement d'accord entre eux, avec un premier avis très mitigé : «Même à son meilleur niveau à Schalke, j'aurais dit que le rôle de remplaçant au PSG est la meilleure position qu'il aurait pu avoir. Alors le Choupo d'aujourd'hui...» Le second est plus positif : «Je pense qu'il a un niveau largement suffisant pour permettre à Cavani de souffler. Ça va paraître bizarre vu tout ce que j'ai dit, mais les gens ont tendance à le sous-côter. C'est un joueur qui ne fait pas tâche dans un effectif. Même si tu t'appelles Paris Saint-Germain. Et surtout, il ne laissera jamais indifférent. C'est le prototype parfait du joueur que tu kiffes et qui te frustre en même temps.»

A l'heure de conclure, les Schalkers vont faire preuve d'optimisme pour leur ancien joueur, notamment en raison du contexte : «Reste que Tuchel le connait très bien, les grosses affiches européennes il en a connues avec les matches de Schalke face au Bayern, Dortmund, Leverkusen, Chelsea et même le Real Madrid, en plus de ses propres expériences en Premier League. Il devrait au moins faire l'affaire pour la Ligue 1. Concernant la Ligue des Champions , sur les dix dernières minutes, il peut apporter quelque chose, notamment si il ressort le meilleur de lui-même.» 

Le joueur pourrait même en surprendre quelques uns, pour peu qu'il retrouve sa magie passée «car du talent, il en a. Le problème, c'est qu'il a trop tendance à choisir ses matchs. Et il le fait assez peu... Après, je vais dire une chose qui en fera probablement rire beaucoup, mais au PSG, il n'y a sans doute pas meilleur dribbleur que lui si ce n'est Neymar. Je l'ai vu sortir des gestes assez fous côté Schalke... Mais je ne parle que de ce que j'ai vu de lui à S04, pas sûr qu'il sache ressortir ça aujourd'hui.»

Un immense merci à Stefan et J04han pour le temps accordé.



News 

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

lundi 12 novembre

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux