Article 

Mondial des clubs : le PSG est bien intéressé, d’autres chiffres évoqués (L’E)

Publié le samedi 12 mai 2018 à 11:25 par Julien Peschaux
Après Le Parisien hier, c’est au tour aujourd’hui de L’Equipe de se pencher sur le dossier de la Coupe du Monde des Clubs, voulue par la FIFA. Si la volonté du PSG d’y participer est confirmée, le journal donne également un peu plus d’éléments chiffrés sur le projet.

On savait depuis peu le PSG intéressé par le projet de la FIFA d’instaurer une Coupe du Monde des Clubs, le journal L’Équipe du jour confirme cette volonté. La compétition, qui démarrerait en 2021, intéresse le PSG dans sa démarche de positionnement aux côtés des plus grands clubs européens, même si le club ne veut pour le moment pas s’exprimer sur le sujet de façon officielle.

Pour le PSG, comme pour les grands clubs tels que le Real Madrid ou le Bayern Munich, c’est évidemment un moyen supplémentaire de faire rentrer des revenus qui s’offrent à eux, dans un contexte de fair-play financier instauré par l’UEFA qui nécessite de plus en plus de rigueur dans les comptes. Et ce projet, qui s’étalerait sur quatre éditions entre 2021 et 2032, est déjà porteur à ce niveau, si l’on en croit les premiers chiffres donnés par le quotidien sportif français : alors que le Parisien parlait d’un investissement de 21 milliards d’euros par des mécènes chinois, japonais et saoudiens, on évoque aujourd’hui un fond de 10 milliards d’euros, soit 2,5 milliards par édition.

Une manne financière qui attire forcément les grands d’Europe, mais profiterait aussi à deux clubs africains, quatre ou cinq d’Amérique du Sud, deux de la CONCACAF, deux Asiatiques, 0,5 d’Océanie et un invité pour une édition, qui durerait trois semaines : tel est le format imaginé par la FIFA, qui génèrerait évidemment de surcroît des revenus commerciaux conséquents, liés à l’exposition mondiale de l’évènement.

Le syndicat des joueurs (la FifPro) ainsi que les Ligues européennes se montrent pour le moment opposés au projet : la surcharge des calendriers et la dispersion des joueurs pendant 3 semaines ne siéent guère aux organisations nationales et au syndicat. Mais les grands clubs, eux, pourraient y voir leurs intérêts au niveau du calendrier, car une telle Coupe du Monde viendrait remplacer l’actuelle Coupe des Confédérations ainsi que le Championnat du monde des clubs, qui voit le vainqueur de la Ligue des Champions disputer deux matches chaque saison sur un autre continent.

Pour le PSG, c’est, au-delà de l’intérêt économique, une manière de se mettre sur la même ligne que ses rivaux européens, tels que la Juventus Turin, le FC Barcelone ou Manchester United. Et tout ce qui peut améliorer les relations du club parisien avec ses pairs est actuellement bon à prendre, à l’heure où ceux-ci mettent la pression sur l’UEFA pour que le train de vie du PSG soit sanctionné.



News 

dimanche 27 mai

samedi 26 mai

vendredi 25 mai

jeudi 24 mai

mercredi 23 mai

mardi 22 mai

lundi 21 mai

dimanche 20 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux