Article 

Di Maria : «Lo Celso est un excellent joueur»

Publié le mercredi 8 novembre 2017 à 18:07 par Philippe Goguet
Dans un entretien à la presse argentine, Angel Di Maria est revenu sur trois thèmes bien précis : son coéquipier et compatriote Giovani Lo Celso, son départ avorté au Barça l'été dernier et la brouille Cavani/Neymar.

Actuellement en sélection argentine, Angel Di Maria s'est confié à la presse de son pays lors d'un entretien accordé à la version argentine d'ESPN. S'il a bien évidemment évoqué la sélection, qualifiée sur le fil pour le Mondial 2018, il ne s'est pas arrêté là et a aussi parlé du PSG et de quelques uns de ses coéquipiers. A l'occasion de ce rassemblement de novembre, son jeune partenaire en club Giovani Lo Celso a été convié en équipe nationale et Di Maria a donc donné son avis sur un joueur qu'il connaît bien.

Lo Celso plebiscité

El Fideo va notamment décrire son partenaire en des termes très flatteurs : «Vous allez le découvrir. Moi je l'ai déjà découvert. C'est un excellent joueur. Je pense qu'il a beaucoup de qualités.  Il a ce qu'il faut pour pouvoir être important dans le football. Il progresse très bien au club, petit à petit. De temps en temps, je lui parle, car c'est normal qu'il veuille jouer, qu'il veuille accumuler plus de minutes mais petit à petit il gagne du temps de jeu et il est au niveau de ceux qui jouent. Et c'est important.»

«De ce que j'ai pu voir, Lo Celso s'est très bien adapté»

Jusque-là, Unai Emery n'a titularisé son milieu de terrain de 21 ans qu'à une seule reprise, lors du dernier match de championnat de la saison dernière (1-1 face à Caen). Cette saison, Lo Celso doit se contenter de nombreuses entrées en jeu, pratiquement à tous les matches et allant parfois jusqu'à une bonne demi-heure. Di Maria explique que son partenaire passe par une phase courante : «Il est très jeune. Il est venu directement de Central vers une grande équipe d'Europe. Et c'est normal que parfois tu puisses avoir du mal. Mais de ce que j'ai pu voir, il s'est très bien adapté et il peut encore progresser.»

Cavani, Neymar et le Barça

Outre Lo Celso, Di Maria va aussi évoquer deux autres partenaires, Cavani et Neymar. Il est notamment revenu sur la fameuse affaire du penalty et des coups de pieds arrêtés : «Je pense que c'est normal. Ce sont deux joueurs qui aiment marquer. Ce sont des joueurs habitués à tirer des pénalties, tirer des coups-francs. Et c'est normal qu'à un moment donné, lorsque tu n'arrives pas à un accord, il se passe ce qu'il s'est passé. Mais ce qui est bien, c'est qu'ils sont parvenus à une solution et que c'est l'entraîneur qui décide. Et les deux respectent l'entraîneur.»

«J'étais à la fois proche et loin du Barça»

Di Maria a également révélé deux détails le concernant, avouant tout d'abord qu'il aurait pris sa retraite internationale si l'Argentine ne s'était pas qualifiée pour la Coupe du Monde 2018. L'autre confession qu'il a faite concerne son vrai/faux départ pour Barcelone à la fin août. Il avoue qu'un transfert était tout proche : «La vérité est que oui. J'étais à la fois proche et loin (rires). C'est difficile parfois d'arriver dans ce genre de clubs mais je n'ai jamais perdu l'espoir. J'ai toujours été tranquille. Ce n'est pas arrivé mais la vie donne beaucoup de suprises. Je dis toujours la même chose.»

Au passage, il se justifie également sur sa volonté d'avoir voulu rejoindre le Barça après avoir été un joueur important du Real Madrid pendant plusieurs saisons : «Les supporters du Real vont sûrement m'insulter mais moi je suis supporter de Central et c'est évident que je ne vais pas jouer à Newells mais en ce qui concerne les autres cubs, je jouerais partout car je n'en suis pas supporter. Mais là où je jouerais, je donnerais tout pour cette équipe.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

jeudi 23 novembre

mercredi 22 novembre

mardi 21 novembre

lundi 20 novembre

dimanche 19 novembre

samedi 18 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux