Article 

Discussions prévues pour l'agrandissement du Parc des Princes

Publié le jeudi 8 février 2018 à 12:08 par Philippe Goguet
Le dossier de l'agrandissement du Parc des Princes jusqu'à 60 000 places revient sur le tapis. Des discussions sont prévues entre le PSG et la Mairie de Paris sur ce thème.

Depuis quelques mois, le PSG s'est concentré sur le dossier de son futur centre d'entraînement mais ce n'est pas le seul dossier lié aux structures du club qui avance. Alors que le permis de construire a été déposé mi-janvier à Poissy et est sur les rails, c'est désormais au tour du Parc des Princes de voir la possible augmentation à près de 60 000 places être sur le devant de la scène. Comme l'a annoncé hier l’adjoint aux Sports de la Ville de Paris au journal Le Parisien, «cela fait partie des objectifs du premier semestre.»

Jean-François Martins, l'adjoint en question, l'explique par la suite, il va y avoir au cours des prochains mois des réunions «techniques» entre la mairie et le PSG concernant l'agrandissement du stade du 16e arrondissement, aujourd'hui officiellement doté de 47 929 places. Il précise également la teneur des discussions : «Nous devons aborder de nombreux points ensemble : quels objectifs nous souhaitons atteindre en terme de places ? Comment nous comptons nous y prendre ? Dans quel calendrier ? La position de la Ville n’a pas changé. Nous souhaitons un Parc plus grand. Mais pour l’instant, nous n’en sommes qu'à la simple déclaration d'intention et à la phase ultra embryonnaire de la réflexion. On ne peut même pas parler d’avant-projet.»

Du côté de la ville, on a affirmé depuis un long moment la volonté de faire passer le stade à 60 000 places, la Maire Anne Hidalgo en parlant depuis mai 2015. Pour l'heure, le club était occupé ailleurs avec le centre d'entraînement mais l'augmentation de la capacité du Parc des Princes, que le PSG va gérer via un bail emphytéotique jusqu'en 2044, permettra d'augmenter les recettes commerciales à terme. Autant dire que le sujet est important alors que l'UEFA s'intéresse à la provenance des revenus parisiens, un peu trop d'origine liées à l'actionnaire principal qatari à son goût.

Si ce dossier est important, il a en revanche un sérieux problème de timing devant lui, notamment en raison des JO de 2024 à Paris. Le Parc fait partie des infrastructures concernées et, en cas de travaux dans le stade, il va falloir aller vite pour que tout soit bouclé avant le début des Jeux. Comme l'explique Martins, «la perspective olympique rend le calendrier plus sensible. Avec les JO, vous ne pouvez pas prendre 3 mois de retard sur le chantier puisque vous devez obligatoirement avoir terminé les travaux en 2024. Et six ans de procédure, c'est court sur un chantier comme celui-là. Idéalement il faudrait même livrer le Parc agrandi fin 2023 et il faut intégrer que le Stade de France pourrait être en travaux en même temps. Si le PSG a besoin de fermer son stade pendant deux ans, et que le SDF est en travaux, comment vous faîtes ? »

Du côté du PSG, on est toujours en réflexion mais le temps presse sur ce dossier.

 



News 

jeudi 16 août

mercredi 15 août

mardi 14 août

lundi 13 août

dimanche 12 août

samedi 11 août

vendredi 10 août

jeudi 09 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux