Article 

Fair-play financier : l'UEFA veut décoter rétroactivement le contrat du PSG avec QTA

Publié le mercredi 14 novembre 2018 à 9:50 par Jean Chemarin
Selon les dernières informations de L'Equipe, l'UEFA veut décoter rétroactivement le contrat du PSG avec QTA, au cœur des débats depuis plusieurs années maintenant. Une volonté qui pourrait faire très mal au PSG si l'instance européenne arrive à ses fins.

C'est plus grave que prévu. Voilà comment L'Equipe du jour résume la situation du PSG vis-à-vis du Fair-Play Financier (FPF) suite à ses nouvelles informations recueillies. Comme expliqué récemment, le contrat du PSG avec Qatar Tourism Authority (QTA) est au coeur du problème du club parisien avec l'instance européenne. De sa valorisation dépend beaucoup de choses, notamment l'équilibre financier du PSG et donc sa conformité avec les règles du FPF, qui n'autorise en théorie que 30 millions d'euros de déficit sur trois saisons.

Le 3 juillet dernier, la chambre de jugement de l'instance de contrôle financier des clubs (ICFC) a demandé à la chambre d'instruction de rouvrir le dossier du PSG qu'elle venait de classer sans suite un mois plus tôt. Et comme cela avait déjà filtré, la chambre de jugement, réputée plus sévère que la chambre d'instruction, veut notamment une nouvelle valorisation des fameux contrats qataris du PSG, notamment le principal, celui de QTA. Après avoir fait l'objet d'avis divergents de deux sociétés, ce contrat avec QTA avait été décoté par l'UEFA, passant de 100 M€ (une valeur elle-même déjà décotée en 2015) à 58 M€. Un nouveau montant que le PSG avait dû inscrire dans ses comptes pour la saison 2016-2017.

En demandant un «examen approfondi» à la chambre d'instruction, la chambre de jugement aimerait revoir cette valorisation à la baisse, ce que l'on savait déjà plus ou moins. Mais là où cela se complique pour le PSG, c'est que L'Equipe affirme que l'UEFA a fait savoir au PSG qu'il avait l'intention d'appliquer la future valeur du contrat de QTA, que la chambre d'instruction sera chargé de définir donc, pour les saisons 2013/2014 et 2014/2015. Deux saisons où le PSG avait valorisé le contrat QTA à 100 M€, en accord avec l'UEFA, lui permettant ainsi de rester dans les clous du FPF.

Si l'UEFA oblige donc le PSG à inscrire rétroactivement la valeur de 58 M€ dans ses comptes pour ces deux saisons-là, ou même un montant inférieur si nouvelle décote il y a, le PSG se retrouverait alors automatiquement dans le rouge sur cette période. Ce qui théoriquement pourrait conduire à une exclusion des coupes européennes du club parisien. On comprend donc mieux pourquoi le PSG a saisi le Tribunal Arbitral du Sport pour contester la nouvelle enquête de l'UEFA. La date à laquelle le TAS rendra sa décision est floue (certaines sources parlent d'un délai de deux ou trois mois) mais le PSG a d'ores et déjà fait comprendre que si cette juridiction indépendante n'allait pas dans son sens, il n'écartait pas la possibilité d'attaquer en justice l'UEFA et son FPF. Ce qui semble, au vu des nouvelles informations de L'Equipe, une stratégie légitime, pour ne pas dire de vie ou de mort.



News 

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux