Article 

Kehrer, Bulka, Aouchiche, les invaincus du PSG se font rares

Publié le dimanche 3 novembre 2019 à 18:59 par Philippe Goguet
Le PSG a perdu vendredi soir à Dijon son troisième match de la saison après ceux à Rennes et contre Reims, certains découvrant le goût de la défaite avec le maillot parisien en Bourgogne pour la première fois cette saison. Et à l'heure de compter les joueurs encore invaincus cette saison, ils ne sont plus que trois parmi les joueurs ayant déjà joué.

Des invaincus inattendus, mais pourtant bien logiques

Avec trois défaites en douze journées de championnat seulement, c'est peu dire que le PSG laisse des points en route et offre du bonheur à des adversaires modestes. Après Rennes au mois d'août (1-2), Reims fin septembre (0-2), c'est désormais Dijon qui a pu s'offrir les trois points de la victoire face à Paris ce vendredi soir (1-2). Si ce n'est l'investissement douteux des Parisiens en général, il est dur de trouver un responsable ou même un chat noir dans les rangs parisiens puisque tous les joueurs ayant joué plus de 165 minutes ont perdu au moins un match cette saison.

165 minutes, c'est le temps de jeu de Thilo Kehrer cette saison, l'Allemand s'étant blessé après les deux premiers matches en Chine face à Rennes (2-1) puis contre Nîmes (3-0). Il partage le fait d'être toujours invaincu cette saison avec quelques joueurs, notamment le troisième gardien Marcin Bulka (90 minutes jouées lors du match à Metz (2-0)) ou encore le jeune Adil Aouchiche, lui aussi utilisé seulement lors de Metz/PSG (0-2) avec 65 minutes sur le pré. Les autres invaincus sont faciles à trouver, ce sont les joueurs... qui n'ont pas joué (Rico, Innocent, Bakker, etc) ou deux partis depuis comme Jesé (1 minute à Metz) ou Zagre (24 minutes face à Toulouse). 

Jouer peu ne signifie pas pour autant ne pas perdre côté parisien et Julian Draxler peut en parler. En 3 matches et 176 minutes à peine, l'Allemand a participé à deux des trois défaites parisiennes et il a donc plus souvent perdu que gagné avec le PSG cette saison. Titulaire et sorti après une heure face à Reims (0-2), le jeune Loïc Mbe Soh se retrouve dans le même cas puisque cela a même été son seul match de la saison, Tuchel lui faisant un cadeau légèrement empoisonné en le titularisant à un poste qui n'est pas le sien, au point qu'il vivra un cauchemar face aux Rémois, le premier but lui étant largement imputable.

  • 0 défaite (du plus gros au plus petit temps de jeu) : Kehrer, Bulka, Aouchiche, Zagre, Jesé

Icardi et Gueye, les derniers des titulaires à être tombés

À Dijon, ce sont les deux derniers porte-bonheurs du PSG cette saison qui sont tombés, à savoir Mauro Icardi et Idrissa Gueye. Les deux n'avaient même connu que la victoire jusque-là avec 7 triomphes en 7 matches pour l'Argentin et 8 en 8 matches pour le Sénégalais. Ce dernier avait même fait encore mieux puisque l'équipe n'avait pas encaissé le moindre but avec lui sur le terrain. Deux belles séries qui ont donc volé en éclat du côté du stade Gaston-Gérard, les deux ne se montrant d'ailleurs pas spécialement performants.

Même avec ses titulaires, le PSG perd régulièrement, l'absence de Thiago Silva et Marco Verratti vendredi ayant pesé ce vendredi sans que cela signifie pour autant que Paris est invincible avec eux. Les deux étaient titulaires lors de la première défaite à Rennes (1-2), se montrant d'ailleurs assez peu à leur avantage ce soir-là. Les grands noms sont d'ailleurs bien présents dans les défaites : Mbappé, Kimpembe, Marquinhos et Di Maria étaient titulaires lors de deux des trois échecs, les deux derniers cités entrant aussi en jeu contre Reims à 0-1 sans parvenir à éviter le naufrage.

  • 1 défaite : Verratti, Thiago Silva, Gueye, Icardi, Choupo-Moting, Neymar, Areola, Mbe Soh
  • 2 défaites : Navas, Sarabia, Kimpembe, Meunier, Mbappé, Herrera, Paredes, Dagba, Cavani, Kurzawa
  • 3 défaites : Di Maria, Bernat, Marquinhos, Diallo

Juan Bernat a carrément été titulaire des trois défaites, jouant d'ailleurs à deux reprises au milieu, tandis qu'Abdou Diallo est également des trois échecs dès le coup d'envoi. Et s'il est sacrément passé à travers contre Reims et a été moyen du côté de Dijon, il avait par exemple été le moins mauvais des défenseurs parisiens à Rennes à la mi-août. Dur de trouver un chat noir ou un joueur particulièrement lié à toutes ses défaites du côté des joueurs, même si le PSG est évidemment moins fort quand plusieurs de ses cadres sont absents. Face à Reims, même Neymar n'avait pu endiguer les absences conjuguées de Silva, Verratti, Mbappé, Cavani et Icardi.

S'il faut trouver un point commun entre toutes ces défaites, ce serait plutôt au niveau du score : à chaque fois que le PSG a encaissé deux buts cette saison, il a perdu...

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 21 novembre

mercredi 20 novembre

mardi 19 novembre

lundi 18 novembre

dimanche 17 novembre

samedi 16 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux