Article 

L'UEFA entre deux eaux concernant le PSG et le FPF (JDD)

Publié le dimanche 10 décembre 2017 à 19:52 par Philippe Goguet
Alors que le PSG et l'UEFA se sont rencontrés jeudi concernant le fair-play financier, le Journal du Dimanche évoque le point de vue de l'instance européenne sur l'enquête en cours, entre deux eaux.

Jeudi dernier à Genève, le PSG et l'UEFA se sont rencontrés concernant l'enquête en cours qui vise le club parisien à propos de son non-respect éventuel du fair-play financier et, du côté du club parisien, on a fait passer son sentiment dans le presse française : tout s'est bien déroulé et le PSG est confiant. Le Journal du Dimanche donne un autre son de cloche dans son édition du jour, celui de l'UEFA, l'instance menant l'enquête. La version est donc légèrement différente du sentiment parisien, mais pas forcément totalement négative.

Les dirigeants parisiens ont réellement fait bonne impression face aux enquêteurs de l'UEFA mais des zones d'ombre perdurent dans cette enquête alors que le PSG ne cesse de demander une réponse le plus rapidement possible. Selon le JDD, «il reste des éléments à soupeser, la valeur réelle des contrats liés au Qatar notamment, et la menace de sanction plane toujours.» Côté parisien, on est sûr de son coup malgré les 75M€ environ à trouver avant le 30 juin prochain.

Pour atteindre ce but, le PSG a deux moyens en ligne de mire. Le premier consiste à vendre des joueurs ayant une forte valeur marchande et dont le temps de jeu reste faible au sein de l'équipe première parisienne comme Lucas, Di Maria ou encore Pastore. L'autre biais est la revalorisation des deux contrats de sponsoring principaux. Le JDD évoque le doublement du contrat avec Nike, de 25 à 50M€ (et même 60M€ selon nos informations), tandis que celui avec Fly Emirates (25M€/an) doit aussi être mieux valorisé, sans qu'aucun accord avec le sponsor maillot ne soit annoncé.

De son côté, l'UEFA se retrouve clairement entre deux eaux et les «enquêteurs du fair-play financier marchent sur des oeufs.» D'un côté, c'est la crédibilité du système de l'UEFA qui est en en jeu avec cette enquête, avec un timing qui pourrait être problématique. De l'autre, l'instance européenne ne veut pas «non plus condamner les investisseurs sans prendre le temps de décortiquer tous les paramètres» comme l'explique le JDD. L'enquête va donc continuer encore un peu, au grand dam d'un PSG qui voudrait bien une réponse définitive avant le mercato hivernal afin de s'organiser en conséquence.



News 

jeudi 18 janvier

mercredi 17 janvier

mardi 16 janvier

lundi 15 janvier

dimanche 14 janvier

samedi 13 janvier

vendredi 12 janvier

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux