Article 

La qualification, Tuchel, Cavani, Icardi, Mbappé, l’entretien complet de Leonardo après PSG/Bruges (1-0)

Publié le jeudi 7 novembre 2019 à 0:12 par Philippe Goguet
Après la victoire 1-0 contre Bruges et la qualification pour les 8es de finale de Champions League, Leonardo était au micro de RMC et il a fait un long point sur l'actualité du PSG. Il a évoqué les avenirs de Cavani, Thiago Silva, Icardi et même Mbappé en remettant en place le Real Madrid. Voici les paroles du patron, en intégralité.

Un PSG déjà qualifié pour les huitièmes de finale :

« Quatre victoires, il n'y a que le Bayern Munich qui a réussi aussi. C'est difficile pour tout le monde, c'est en Champions League qu'on voit que ce n'est facile pour personne. On voit les résultats des grandes équipes, même contre celles qui ne jouent pas pour gagner, c'est compliqué. On voit Bruges qui a très bien joué, qui a rendu notre qualification très compliquée et je pense qu'on a encore beaucoup de choses à faire mais c'est très important d'être déjà qualifié. Après, on a encore le Real Madrid et Galatasaray pour finir mais c'était important de se qualifier aujourd'hui. »

Thomas Tuchel critiqué sur la défaite à Dijon

« On le savait, on en a parlé avant et on sait que ce sera une saison difficile. On a commencé avec beaucoup de choses, il y en a encore beaucoup à régler et c'est évident qu'il y a eu une préparation avec beaucoup de difficultés, de blessures. On a eu malheureusement huit blessures au cours du derniers mois mais je pense que, quand même, on est aujourd'hui premier en L1 avec sept points d'avance et qualifiés en Champions League avec quatre victoires. Le résultat est important et on est sûrs que ce sera très difficile cette année. »

Un entraîneur qu'il soutient malgré quelques bruits de couloir ?

« Regarde... J'ai même vu qu'on parlait de départ et de tout ça mais on est en contact direct, on parle tout le temps et de toutes les choses. C'est vrai qu'il était déjà là quand je suis arrivé et il y a beaucoup de choses sur lesquelles on doit se connaître. C'est le schéma entre un directeur sportif et un entraîneur qui était déjà là, un entraîneur qui a ses idées, et c'est très important. Après, je n'ai jamais été contacté par personne, il ne m'a jamais demandé à partir et je ne lui ai jamais rien dit donc il n'y a pas d'histoire, il n'y a rien du tout. »

Un Keylor Navas grandiose ce soir :

« Keylor Navas... J'ai vu qu'ils avaient même tenté de dire que... (NDLR : probable allusion à un article de L'Equipe ayant listé ses bourdes et son match raté à Dijon de vendredi dernier). Aujourd'hui, il a été fondamental, c'est comme marquer un but qui te qualifie. C'était un moment très délicat, on avait des difficultés, Bruges qui nous poussait, penalty contre nous, il était tranquille et l'a arrêté. Il a même donné de l'énergie à l'équipe et on a pu finir le match avec une victoire. C'est très bien, c'est un gardien qui va nous donner beaucoup d'expérience, de tranquillité et de sérénité. Cette équipe a besoin de sérénité et lui est un des joueurs qui transmet tout le temps ça. C'est un grand gardien, il n'y a rien pour en douter. »

La situation de Cavani et son avenir :

« La concurrence (d'Icardi, cité dans la question), on l'a créée exprès. Aujourd'hui, c'est comme ça et peut-être que ce sera autre chose dans un mois. Le PSG est un club qui a beaucoup de joueurs qui ont envie de jouer, qui vont donner mal à la tête à l'entraîneur et c'est ça l'idée. J'espère vraiment que la concurrence sera toujours très allumée entre eux. Cavani est le meilleur buteur de l'histoire du club, c'est une histoire qui va sûrement bien se finir. Après, c'est très clair avec lui et Thiago Silva, les deux joueurs qui ont le plus d'années au club avec Marquinhos et Verratti. Ils sont en dernière année de contrat, on va avancer ensemble, la situation est claire et on va décider ensemble ce qu'on va faire. Il n'y a pas de doutes par rapport à la valeur de ces joueurs-là. On va décider ensemble du futur en le faisant. Des joueurs comme ça, ils peuvent ou bien finir, ou être là en étant bien. C'est important. Il ne faut pas avoir de doutes ou donner un contrat parce qu'ils ont beaucoup fait pour le club. Ou ne pas donner parce qu'ils sont déjà sur la fin. Non, il faut être clair avec eux tout le temps et c'est comme ça. On va avancer et on verra ce qui va se passer durant la saison. »

Un timing fixé pour gérer les prolongations de contrat avec Silva et Cavani ?

« Non, il n'y a pas de timing. Le timing sera notre sentiment, nos conversations et on va ensuite décider ensemble pour l'un comme pour l'autre. Mais l'important avec des joueurs comme ça, c'est de bien finir avec le club ou de continuer bien aussi. C'est important d'avoir toutes les conditions pour faire ce qu'ils ont toujours fait. C'est comme ça qu'on avance. On va décider ensemble ce qu'on va faire. »

Icardi, une option d'achat qui va être levée ?

« Ce n'est pas mon coup (NDLR : c'est le journaliste qui lui dit ça), je me sens vraiment dedans ici, ce sont tous un peu mes coups. J'ai été proche au début, j'étais aussi proche quand je n'étais pas là, je reviens et je me sens un peu dans tous les coups. Dans les problèmes aussi (rires). C'est vrai que c'est un attaquant qui nous a apporté de la concurrence, qui a très bien commencé, qui est efficace et je pense qu'on avait besoin d'avoir des joueurs efficaces en ce moment. Il y a des matches qu'on a très bien joués, des matches un peu moins bien mais on a toujours eu la constance d'un attaquant qui est toujours présent et qui marque des buts. C'est vraiment très efficace. On a beaucoup de choses. On a un Di Maria qui fait une saison incroyable, Mbappé qui a été formidable dans beaucoup de matches, Neymar qui a joué très bien, Sarabia aussi qui a été très bien quand on parle des joueurs de l'attaque. On a Cavani qui revient et a marqué au début. Il n'y a pas trop d'équipes qui ont une attaque comme ça... »

Les déclarations de Zidane sur Mbappé qui agacent le PSG....

« Honnêtement, ça agace un peu, ça dérange, et je pense que ce n'est pas le moment de parler de ça. Tout d'abord, c'est un joueur qui est sous contrat avec nous pendant encore deux ans et demi. Parler de rêve, de volonté à chaque fois, je pense que c'est le moment d'arrêter un peu. Kylian est un joueur très important pour nous, c'est le meilleur jeune joueur français, il est champion du monde et l'un des meilleurs joueurs au monde. Et ce n'est pas le moment d'y toucher, de le déstabiliser. Honnêtement, c'est le moment d'arrêter... »

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

mercredi 20 novembre

mardi 19 novembre

lundi 18 novembre

dimanche 17 novembre

samedi 16 novembre

vendredi 15 novembre

jeudi 14 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux