Article 

Le fair-play financier renforcé dès la saison prochaine (L'E)

Publié le vendredi 11 mai 2018 à 11:04 par Marius Cassoly
En place depuis sept ans, le fair-play financier va être largement renforcé dès la saison prochaine, selon L'Équipe. Parmi les points visés par l'UEFA, un contrôle plus immédiat de la balance des transferts des clubs, ainsi qu'une totale transparence exigée sur les commissions touchées par les agents.

Après sept ans d'exercice, le fair-play financier affiche un bilan particulièrement positif, même si l'affirmation est parfois dure  à admettre pour les supporters parisiens vu le rapport du club avec le fameux dispositif... En 2011, les pertes des clubs européens atteignaient 1,7 milliards d'euros, tandis qu'elles pointent cette année à 269 millions d'euros. Cependant, l'UEFA souhaite tout de même renforcer ce contrôle économique avec cinq mesures phares, selon les informations de L'Équipe.

En premier lieu, les transferts vont être encore plus surveillés. Un club dont la balance entre les achats et ventes de joueurs affiche un déficit égal à 100 millions d'euros devra présenter des garanties au plus vite. L'instance de contrôle financier des clubs (ICFC), appartenant à l'UEFA, s'occupera alors immédiatement du dossier et pourrait notamment obliger le club en question à vendre un joueur au mercato suivant. L'Équipe annonce que cette réforme intervient après le dernier mercato estival du PSG, où des sommes astronomiques avaient été dépensées pour les recrutements de Neymar et Mbappé (402 millions d'euros au total). Néanmoins, Paris attend déjà des sanctions de l'ICFC cet été et ne devrait donc pas être concerné par le renforcement de cette règle. 

La deuxième mesure concerne le contrôle plus renforcé des ventes de joueurs, notamment entre deux clubs dont l'actionnaire est commun. Un moyen d'être certain que le transfert ne soit pas sous ou sur-évalué. Ce point ne concerne pas le club de la capitale puisque son actionnaire, Qatar Sports Investments (QSI), n'est pas propriétaire d'une autre équipe. Autre réforme : les formations engagées dans une compétition européenne devront obligatoirement faire preuve de transparence sur l'état de leurs comptes, au risque de se faire sanctionner lourdement par le gendarme financier de l'UEFA.

Les commissions d'agents, très fréquentes lors des transferts, seront également pointées du doigt et devront être inscrites noir sur blanc dans les documents officiels. Enfin, à partir de la saison prochaine, l'endettement des formations participantes aux Coupes d'Europe sera extrêmement surveillé, et ne devra pas franchir un ratio précis de leurs recettes. Toutes ces décisions attendent d'être validées mercredi prochain par le conseil stratégique de l'UEFA à Lyon, avant d'être examinées par le comité exécutif de la confédération européenne le 24 mai prochain à Kiev (Ukraine). 



News 

samedi 26 mai

vendredi 25 mai

jeudi 24 mai

mercredi 23 mai

mardi 22 mai

lundi 21 mai

dimanche 20 mai

samedi 19 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux