Article 

Le PSG intéressé par la réforme de la Coupe du monde des clubs (LP)

Publié le vendredi 11 mai 2018 à 10:11 par Marius Cassoly
Dans son édition du jour, Le Parisien annonce que la FIFA réfléchit à une réforme de la Coupe du monde des clubs, souvent peu attractive et mal située dans le calendrier. Une idée soutenue par le PSG, qui pourrait d'ailleurs ambitionner de participer à la compétition dans sa nouvelle formule.

La Coupe du Monde des clubs pourrait avoir un nouveau visage. Actuellement, la compétition se déroule tous les ans et réunit les champions continentaux des six confédérations de football, dont le vainqueur de la Ligue des Champions. Mais c'est sa place dans le calendrier qui pose réellement problème : le tournoi se tient en fin d'année civile, sur une période de dix jours, et bouscule le calendrier déjà chargé des septs équipes participantes, accumulant ainsi des rencontres en retard à disputer dans leurs championnats respectifs. La FIFA souhaite donc mener une large réforme du tournoi, selon les informations de nos confrères du Parisien. 

Gianni Infantino, le président de l'instance internationale, pourra compter sur l'appui de plusieurs grands clubs européens, dont le PSG. Mercredi dernier, une réunion sur le sujet s'est tenu au siège de la FIFA, et c'est Victoriano Melero, secrétaire général du club de la capitale, qui représentait Paris. Les différents acteurs réflechissent à un Mondial des clubs qui se tiendrait l'été, tous les quatre ans, et qui rassemblerait 24 participants sur dix-huit jours, la première édition de ce nouvelle version se déroulant en 2021. Un format déjà plus épais imaginé par Infantino en première ligne, qui ambitionne de rendre la compétition aussi populaire que la Coupe du Monde. Un défi de taille pour un tournoi qui a seulement vu le jour en 2000. 

Plus précisément, la presse espagnole rapporte que douze clubs européens participeront à cette nouvelle formule, contre un seul actuellement, le Real Madrid, double tenant du titre de la compétition. Toujours selon Le Parisien, la répartition s'effectuera de la manière suivante : les quatre derniers vainqueurs de la Ligue des Champions, les quatre derniers finalistes, et les quatres équipes au meilleur coefficient européen. Mëme si le Paris Saint-Germain ne remplit pas encore ces différents critères, il pourrait tout même prendre part aux festivités. En effet, le Real Madrid a remporté 3 des 4 dernières éditions de la C1 et pourrait par exemple laisser quelques places libres à d'autres clubs...

Enfin, si la formule actuelle peine à séduire les sponsors, Gianni Infantino aurait déjà trouvé des ressources importantes pour le nouveau projet. Le quotidien français évoque des investisseurs chinois, japonais et saoudiens, qui pourraient injecter 21 milliards d'euros sur une période de douze ans (2021-2033).



News 

Aujourd'hui

mercredi 17 octobre

mardi 16 octobre

lundi 15 octobre

dimanche 14 octobre

samedi 13 octobre

vendredi 12 octobre

jeudi 11 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux