Article 

Le PSG n'a jamais fait de proposition salariale à Rabiot (L'E)

Publié le jeudi 20 décembre 2018 à 9:14 par Jean Chemarin
Alors que le divorce semble désormais bel et bien consommé entre Rabiot et le PSG, de nombreuses informations sur les coulisses du dossier sortent dans la presse. Selon L'Equipe, le PSG n'a jamais transmis d'offre salariale à son joueur, malgré de nombreuses discussions.

En guerre avec le PSG ces dernières semaines, le quotidien L'Equipe n'a pas eu la primeur des interviews d'Antero Henrique, qui a choisi Yahoo Sports puis RMC Sport pour lâcher ses vérités dans le dossier Rabiot, qui s'est lui exprimé via sa maman sur RTL. Pas en reste, le quotidien français publie ce jeudi une information assez surprenante sur les coulisses du dossier, une information «qui nous a été confirmée par le PSG» dixit L'Equipe.

Alors que les parties ont échangé depuis des mois et avaient même trouvé un accord de principe selon Antero Henrique, L'Equipe avance que le PSG n'a jamais fait de proposition salariale concrète à Adrien Rabiot. Malgré leurs nombreuses discussions, aucune offre écrite n'aurait été rédigée par le club parisien. Pourquoi ? Difficile de le savoir, puisque dans le même temps le PSG assure qu'il était prêt à offrir beaucoup d'argent au joueur et que ce dernier le savait très bien.

Autre élément troublant du dossier, Véronique Rabiot a assuré sur RTL mercredi soir que son fils voulait partir dès l'été dernier au Barça et que le PSG l'avait retenu, prétextant que le club catalan s'était positionné trop tard, à la veille de la fermeture du mercato. Antero Henrique a confirmé sur RMC l'offre tardive du Barça, le 29 août dernier, et expliqué que son club l'avait refusée car cette offre était «ridicule» et «irrespectueuse». Selon Le Parisien, qui parlait mercredi d'une offre de 40 à 50 millions d'euros du Barça l'été dernier, l'offre de dernière minute du Barça n'était en réalité que de 15 millions finalement. L'Equipe parle de son côté de 50 millions ce matin. Joyeux bordel.

Une chose est sûre, les deux parties se servent désormais de la presse pour se faire passer pour la victime et rejeter la faute sur l'autre. Ce qui n'est bon ni pour l'image du club, ni pour celle du joueur. Vivement la fin de ce triste feuilleton.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 20 mars

mardi 19 mars

lundi 18 mars

dimanche 17 mars

samedi 16 mars

vendredi 15 mars

jeudi 14 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux