Article 

Le PSG reconnait le fichage mais affirme «qu'il n'y a pas eu de cas avéré de discrimination»

Publié le jeudi 15 novembre 2018 à 22:29 par Philippe Goguet
Le PSG vient de dévoiler les premiers résultats de son enquête interne : il y a bien eu un fichage ethnique mais le PSG se dément d'avoir utilisé la moindre donnée liée à ça et affirme que «l'enquête interne démontre qu'il n'y a pas eu de cas avéré de discrimination».

Le PSG avait promis dès cette semaine les premiers résultats de l'enquête interne concernant le fichage ethnique dévoilé par les récents Football Leaks et le club a présenté ce jeudi ses premières conclusions à la ministre des sports Roxana Maracineanu, quelques heures à peine après que le journal L'Equipe ait confirmé que le fichage ethnique avait aussi concerné l'Île-de-France et pas seulement le recrutement en province comme initialement soupçonné. Le PSG n'a pas dévoilé ses conclusions qu'à la ministre et a publié un long communiqué pour faire le point sur l'affaire, admettant ses torts tout en soulignant qu'il y a eu fichage mais pas plus.

Le club parisien revient sur la réunion du jour, précisant que Malek Boutih, Administrateur de la Fondation Paris Saint-Germain, a accompagné Jean-Claude Blanc et Roxana Maracineanu, et explique que les deux représentants du PSG «lui ont présenté les conclusions de l’enquête interne ordonnée par la Direction du Club et conduite par un cabinet d’avocats du 12 octobre au 14 novembre 2018.» Il est notamment précisé que «l’enquête se fonde sur l’analyse d’échanges d’e-mails et sur une série d’entretiens menés avec les salariés du Club en charge du recrutement du centre de formation» et celle ci «démontre qu’il n’y a pas de cas de discrimination avéré au sein du Paris Saint-Germain »

Quatre points sont mis en avant dans cette enquête interne menée par une société extérieur :

  1. Cette enquête a confirmé la mise en place de fiches avec un critère d’origine durant la période 2013-2017. Ces fiches sont à l’initiative propre du responsable de la cellule Province. Malgré leur existence, il n’y a pas eu de processus de discrimination au niveau de l’observation, de l’évaluation et du recrutement de jeunes joueurs. Des fiches au sein de la cellule Ile-de-France, avec d’autres types de signalement d’origine, ont également été utilisées, sans conséquence discriminante
  2. Aucune de ces fiches n’est jamais remontée à la Direction Générale.
  3. Aucun changement dans le profil des jeunes joueurs recrutés n’a pu être observé. 
  4. Les personnes interviewées mettent l’accent sur l’engagement de la cellule recrutement auprès des jeunes joueurs et de leur entourage quelle que soit leur origine. 

L'enquête a mené la direction du PSG à prendre «acte des conclusions de l’enquête» et celle-ci «annonce des mesures visant à renforcer les pratiques éthiques au sein du Club »

  1. Politique éthique interne :
    • Mise en place d’un Code Ethique qui réaffirmera les valeurs et les pratiques éthiques à respecter, au-delà de la section sportive, par l’ensemble des salariés du Club.
    • Instauration d’une clause spécifique dans les contrats des recruteurs portant sur le respect des droits fondamentaux
    • Modules de formation et sensibilisation au sujet en partenariat avec les associations expertes sur ces sujets
    • Une procédure d’alerte éthique sera instaurée qui permettra le recueil de signalements pour analyse et traitement, tout en garantissant une protection effective des auteurs de ces signalements. Cette procédure jouera un rôle central dans le maintien de pratiques intègres. Il s’agira également d’un moyen pour le Paris Saint-Germain de se protéger en étant informé des comportements et pratiques contraire à l’éthique, y compris des affaires.
  2. Désignation d’un référent éthique interne pour l’ensemble du Club 
  3. Mise en place d’une procédure spécifique de gestion & accompagnement des jeunes joueurs  
  4. Remise à plat du fonctionnement et des process du département Scouting 

Outre ces quatre points, le club annonce qu'il va «renforcer son engagement aux côtés des associations en matière de lutte contre le racisme et les discriminations » et qu'il «entame avec des associations un travail de co-construction des mesures correctives pour faire du Club et de son fonctionnement un exemple à suivre en matière d’éthique et de respect des droits fondamentaux des individus. Le Paris Saint-Germain mettra tout en œuvre pour assurer le strict respect de l’esprit et des valeurs du club, à l’image de son action déterminée pour lutter contre les discriminations au Parc des Princes depuis 2009. Le Paris Saint-Germain souhaite jouer un rôle moteur dans le développement de nouvelles pratiques plus vertueuses.»

Dernier point sur lequel le club a souhaité communiqué, le PSG «propose de réunir les instances concernées (Ministères, FFF, LFP), les associations et les clubs eux-mêmes pour que des règles communes sur la détection des jeunes talents soient définies et partagées. Ces règles devront permettre d’assurer la protection des jeunes joueurs tout en tenant compte des contraintes et besoins des clubs en matière de détection.»

De son côté, la Ministre des Sports Roxana Maracineanu est ressortie plutôt satisfaite de ce rendez-vous :



News 

Aujourd'hui

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

mercredi 05 décembre

mardi 04 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux