Article 

Le PSG réagit aux Football Leaks et «dément fermement les allégations publiées»

Publié le vendredi 2 novembre 2018 à 20:10 par Philippe Goguet
Alors que la première salve des Football Leaks touche largement le PSG et ses relations avec l'UEFA concernant le fair-play financier, le club parisien a répondu dans un communiqué. Il dément les informations et affirme qu'il a toujours respecté les règlements.

Publiée depuis ce vendredi à 18h, la deuxième saison des Football Leaks comme l'a baptisé son éditeur MediaPart concerne très largement le PSG et ses relations avec l'UEFA concernant le fair-play financier. Le club parisien est accusé, en résumant très vite cette enquête qui s'étire sur les 8 ans de l'ère QSI, d'avoir contourné le système de contrôle financier de l'instance européenne en négociant directement ses sanctions avec les secrétaires de l'UEFA. 

Moins de deux heures après la publication de l'article sur Mediapart, le PSG a fait un long communiqué de réponse au média dont le titre est pour le moins clair : «Le Paris Saint-Germain a toujours agi dans le respect absolu des lois et des réglementations édictées par les institutions sportives.» Deux membres du club parisien, à savoir le directeur général Jean-Claude Blanc et le secrétaire général Victoriani Melero, avaient longuement répondu aux enquêteurs de Mediapart durant l'enquête mais le club va cette fois-ci beaucoup plus loin dans le reste du communiqué :

«Le Club s’est toujours strictement conformé aux lois et réglementations en vigueur et dément fermement les allégations publiées ce jour par Mediapart.

Le montant du contrat QTA est connu de l’UEFA et du grand public depuis 2014. En 2014 l’UEFA a confirmé que notre contrat avec l’office du tourisme du Qatar assurait la promotion et le rayonnement du pays. Le principe de ce contrat est simple : aujourd’hui les résultats positifs du PSG sont systématiquement associés au Qatar et profite directement à son image.

Depuis la mise en place du Fair-play financier, le Paris Saint-Germain a été l’un des clubs les plus audités et les plus surveillés de l’histoire.

En plus de ses propres auditeurs, KPMG puis PWC, le Club a accueilli en son siège plusieurs auditeurs mandatés par les instances du football. Au cours des sept dernières années, celles-ci ont ainsi toujours bénéficié d’une information complète sur les comptes et les contrats du Club.

Les échanges avec les membres des chambres de l’Instance de Contrôle Financier des Clubs (ICFC) se font dans le cadre prévu par les statuts de l’UEFA. Sur cette base, l’UEFA statue ensuite en toute indépendance. La sévérité des décisions rendues au sujet du Paris Saint-Germain le démontre.

Le Paris Saint-Germain comprend et approuve la volonté d’assainir les dettes du football européen et appelle à une réglementation juste qui permette l’équité sportive et facilite l’investissement durable dans le football.

La France est en pointe sur ces sujets. La Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG) a établi dès 1984 des règles et des obligations strictes qui vont au-delà de celles de l’UEFA et qui ont fait la preuve de leur efficacité à encadrer la gestion des clubs.»

Alors que Mediapart affirme que le PSG triche et manipule l'UEFA dans le cadre du fair-play financier, le club parisien insiste de son côté sur le fait que le club répond depuis toujours aux demandes et besoins de l'instance européenne. 

NB : Comme expliqué sur notre compte Twitter, nous allons tenter de vous résumer le (très) long article de Mediapart.



News 

Aujourd'hui

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

vendredi 09 novembre

jeudi 08 novembre

mercredi 07 novembre

mardi 06 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux