Article 

Les épineux cas Rabiot et Areola vus par Tuchel

Publié le mardi 4 décembre 2018 à 18:27 par Philippe Goguet
Membres du groupe parisien en fin de contrat en juin prochain, Adrien Rabiot et Alphonse Areola vivent des heures compliquées à Paris. Thomas Tuchel s'est longuement expliqué sur la situation des deux joueurs.

Régulièrement titulaires sous la houlette de Thomas Tuchel puisqu'ils ont respectivement joué 18 et 11 matches cette saison, Adrien Rabiot et Alphonse Areola ne sont pas dans la meilleure période de leur carrière, leur mauvaise passe actuelle se combinant à des soucis de prolongation de contrat qui s'éternisent. Les deux hommes sont en fin de contrat en juin prochain et la presse du jour évoque leur forte temporisation sur ces dossiers, Rabiot semblant même plus proche de la sortie que jamais. Interrogé par la presse sur ces deux cas, Tuchel s'est longuement confié et il a commencé par le milieu de terrain.

Rabiot, un souci en deux parties

«Je suis absolument seul (à décider) et les décisions sont seulement sportives.»

Après avoir confirmé que Rabiot allait bien revenir dans le groupe pour Strasbourg/PSG après son absence à Bordeaux, il a démenti que le PSG lui a demandé de moins faire jouer le milieu en raison des négociations de contrat : «Non, pas en ce moment. Mais il y a deux sujets. » Il commence par celui qu'il considère comme le volet « sportif » : «C'est comme ça, nous avons joué beaucoup de fois avec un seul n°6 et notre choix s'est porté sur Marco Verratti ou, contre Liverpool, pour Marquinhos avec une position entre la défense et le milieu. C'était une position pour Marqui et pas une décision contre Adrien. Il y a une situation sportive et je suis responsable de ça. Je suis absolument seul (à décider) et les décisions sont seulement sportives.»

Après ce point clair concernant la situation sportive du joueur, il va en faire un autre sur la contractuelle : «Mais il y a une situation avec le club et Adri. Il y a depuis longtemps des négociations concernant son contrat et tu dois demander à Adri ou aux responsables du club parce que la situation est comme ça. Mais il va jouer demain, je veux qu'il joue demain, il s'est entraîné hier, il fera l'entraînement du jour et il est prêt pour demain. Il peut nous aider.»

«Quand il n'est pas sur le terrain, il n'est pas dans un bon état d'esprit mais c'est normal»

Mais le cas Rabiot ne s'arrête pas là et il est demandé si sa relation avec son joueur est compliquée actuellement. Il grommèle puis répond : «Hmm, je vais dire non. On a des décisions (à prendre) mais quand tu as des décisions dures dans le sportif, la relation n'est pas la même qu'avec les joueurs qui sont toujours responsables sur le terrain. Quand il n'est pas sur le terrain, il n'est pas dans un bon état d'esprit mais c'est normal. Tout le monde doit accepter les décisions et la relation est, à mon avis, absolument bien mais ce sont des choses sportives et je suis l'entraîneur. Je dois prendre des décisions et c'est un peu dur en ce moment.» Mais il n'y a pas que le sportif qui gêne Tuchel comme il va le glisser en conclusion : «Son contrat, c'est autre chose et ce n'est pas parfait pendant une saison d'avoir cette chose toujours en discussions.»

Pas de hiérarchie entre Areola et Buffon, seulement un choix compliqué

Après Rabiot, Tuchel va passer au cas d'Alphonse Areola, annoncé comme bien moins tenté par une prolongation depuis qu'il voit son temps de jeu diminuer. Tuchel marche alors sur des oeufs alors qu'il est lancé sur une éventuelle hiérarchie fixée : «Je n'ai pas de vue claire (sur l'alternance) car je suis très content avec les deux et il n'y a pas de hiérarchie. Je sais que tout le monde veut entendre que nous en avons une et veut m'entendre dire "Nous avons joué avec Gigi contre Liverpool et nous avons maintenant une hiérarchie" mais je suis très heureux que les deux soient capables d'avoir une relation entre eux, comme ça. Ils se poussent toujours avec un état d'esprit exceptionnel tous les deux et je suis très heureux que les deux soient nos gardiens. »

«Pour moi, c'est très important qu'Alphonse reste avec nous.»

Après avoir mis en avant la connivence entre les deux portiers, Tuchel va tout de même mettre en avant Areola : «Pour moi, c'est très important que nous ayons Alphonse avec nous et qu'il reste avec nous. C'est super important parce que je suis très content de lui et qu'il a beaucoup de potentiel. C'est une bonne occasion pour Alphonse d'arriver au plus haut niveau, de s'améliorer chaque jour avec l'expérience et la personnalité de Gigi. Je suis très content des deux, et de leurs performances.»

Comme s'il tentait de convaincre son auditoire qu'il n'y a effectivement pas de hiérarchie, Tuchel raconte alors à quel point il est dur de choisir avant chaque match : «C'est très dur à chaque fois et c'est plus dur à chaque fois pendant la saison. On doit en parler encore cet hiver de ce qu'on fait mais les deux sont top et je veux que les deux restent avec nous.» Pour l'instant, l'un comme l'autre sont en fin de contrat en juin prochain.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux