Article 

Marquinhos : «Henrique est très proche des joueurs mais il demande de la rigueur»

Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 21:03 par Philippe Goguet
Quelques heures après être passé en conférence de presse, Marquinhos était aussi l'invité de SFR Sport et il a évoqué des thèmes en commun, Neymar notamment, mais aussi d'autres : Kimpembe, ses ambitions personnelles, Mbappé ou encore Antero Henrique.

Un début de saison parfait ?

«C’est vrai, on fait un bon début de saison parfait, avec un titre important, une bonne préparation et un bon recrutement. On a gagné tous nos matchs, on est premier du championnat et on a remporté notre première rencontre en Ligue des champions. On peut parler de début de saison parfait. La défense ? Quand on voit les stats et le peu de buts qu’on a pris, ça veut dire que toute l’équipe a défendu. Le schéma tactique marche bien, notre attaque est efficace. Quand il y a tout ça, cela nous aide beaucoup, nous les défenseurs.»

Un PSG plus fort grâce aux recrues ou à l'assimilation de la méthode Emery ?

«Ce n'est pas qu'on n'avait pas compris, c'est que cela mettait un peu de temps pour changer vraiment la philosophie de Blanc. Emery, c'était complètement une autre philosophie, un jeu plus agressif, plus vers l'avant. Avec Blanc, on avait un peu plus de maîtrise de jeu, c'était bien différent.»

Objectif leader du PSG ?

«C’est un objectif pour moi. C’est vrai que je suis encore jeune mais j’essaie toujours d'être quelqu'un qui pousse mon équipe. J’aime bien cette responsabilité. Ça fait cinq ans que je suis au PSG, je connais bien la maison, je connais bien nos supporters, la philosophie du club. Je pense encore rester de belles années ici, c’est un objectif pour moi.»

Kimpembe, un potentiel de meilleur défenseur au monde

«C’est vraiment impressionnant. Je l’ai dit souvent lors de mes interviews que je savais qu’il allait devenir un joueur performant comme ça, sûr de lui. Nous, on le voyait à l’entraînement et je savais déjà. Je n’étais pas surpris de le voir quand il a commencé à jouer. Il progresse beaucoup. Il apprend des joueurs à côté de lui. Il va être vraiment un très grand défenseur. Il peut être l’un des meilleurs défenseurs du monde. S’il continue à progresser comme ça, avec la bonne mentalité qu’il a, s’il ne change pas, il va être un très grand défenseur.»

Ce qu'il apprend encore de Thiago Silva : 

«Il y a toujours quelque chose à apprendre, c'est ça la progression. Lui, c'était mon idole quand j'étais jeune. Je le voyais jouer au Milan AC puis en sélection, c'était comme un exemple pour moi. Aujourd'hui, jouer avec lui, c'est vraiment incroyable pour moi. J'apprends beaucoup de bonnes choses. Je me rapproche de son style de jeu, je le regarde bien pour apprendre des choses.»

Les coulisses du transfert de Neymar :

«On en parlait un peu. J’y ai cru au moment où il a pris son avion pour venir à Paris (rires). On en parlait. On sait que des trucs comme ça, ce n’est pas facile à concrétiser. On a déjà vécu tellement de choses au moment du mercato. C’était quelque chose d’énorme à faire. On y croyait, on en parlait. Il nous envoyait des messages, on lui envoyait des messages. Mais on ne savait pas si ça allait se faire. Au moment où il a pris son maillot de Paris et qu’il a pris son avion, on s’est dit "ouf, il est à nous".»

Des conseils demandés par Neymar avant de venir ?

«On discute beaucoup en sélection, comment on est en club, comment est la ville, pas seulement avec lui mais aussi avec les autres qui jouent à Madrid. On discute pour savoir ci ou ça, comment est cet entraîneur, comment est ce joueur. Dans le vestiaire, Neymar est quelqu'un de très important, non seulement de par sa manière de jouer, mais aussi parce que c'est quelqu'un de très humble, tranquille, rempli de bonheur, qui parle et va vers les autres qu'il ne connaît pas. Il essaye de parler français, anglais, avec tout le monde»

Les qualités de Mbappé :

«Kylian, on savait déjà qu’il était un joueur très fort devant le but, avec sa vitesse. Je suis impressionné par la façon dont il joue et sait jouer. A l'entraînement, dans un petit espace, il arrive à jouer dans les petits espaces, il arrive à sortir, il arrive à combiner avec ses coéquipiers. Je ne savais pas tout ça. J’attendais quelqu’un de très fort devant le but et qui allait vite vers l’avant. Sa vision de jeu et ses combinaisons avec les coéquipiers m’impressionnent.»

PSG/OL :

«Cela va être une équipe qui va se battre pour le titre avec nous. Je pense qu'ils sont meilleurs que l'an passé, ils ont fait un début de saison. S'ils arrivent à continuer comme ça, ils vont faire plus mal que la saison dernière.»

Antero Henrique : 

«Ils font un très bon travail (avec Maxwell). C'est quelqu'un qui défend vraiment ses joueurs, il fait tout pour que les joueurs soient contents. Si c'est bien pour le joueur, il va le faire et se battre. Après, il demande aussi beaucoup aux joueurs. Il a fait ses règles. Les joueurs doivent respecter le club. C'est quelqu'un comme ça : très proche des joueurs mais il demande de la rigueur.»

Maxwell, un futur grand directeur sportif ?

«Je pense, oui. Je le vois très heureux dans ce qu'il fait, avec ce nouveau rôle. Il a changé de poste, il est très à l'aise dans ce nouveau poste. Après le foot, il a trouvé quelque chose qu'il aime bien faire.»

Neymar, le "Mickey" du Brésil

«Au Brésil, quand on sort, on dit que lui c’est le Mickey, celui de Disney. Il sort et il prend des photos. Au village olympique, il ne pouvait pas marcher. Tous les autres sportifs, les gens qui travaillaient, tout le monde voulait prendre des photos avec lui. C’est vraiment LA star au Brésil, quelqu’un qui apporte beaucoup de choses. Quand il fait une coupe de cheveux, tous les enfants au Brésil font la même.»

Neymar Ballon d’Or avec Paris ?

«Je pense. Pour moi, c’est quelqu’un qui est à la lutte pour le Ballon d’Or. Si on arrive à faire une bonne saison, avec de bonnes statistiques pour lui, je pense qu’il peut y arriver.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

dimanche 17 décembre

samedi 16 décembre

vendredi 15 décembre

jeudi 14 décembre

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

lundi 11 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux