Article 

Mbappé : «Il va falloir laisser du temps à Tuchel»

Publié le mardi 9 octobre 2018 à 10:10 par Jean Chemarin
Kylian Mbappé a accordé un entretien à beIN Sports la semaine passée. Une nouvelle partie de cet entretien vient d'être diffusée. Après avoir évoqué le leadership de Neymar, l'international français du PSG donne son avis sur le niveau de la Ligue 1 et revient sur les difficultés aperçues à Liverpool, tant collectivement qu'individuellement. Il veut notamment laisser du temps à son entraîneur.

L'importance de la Ligue 1 pour la Ligue des Champions

«Pour bien préparer la Ligue des Champions, il faut cartonner le championnat, vraiment se donner à fond. C’est comme ça que l'on arrivera à atteindre nos objectifs. Beaucoup disent que le niveau de la Ligue 1 n’est pas bon, mais moi je ne suis pas de cet avis-là. Il y a beaucoup d’équipes en Europe qui dominent leur championnat et elles ne se calquent que sur elles-mêmes. Il faut que l'on se calque sur nous-mêmes, que l'on donne le meilleur de nous-mêmes qu'importe l'équipe en face de nous. C'est comme ça qu’on arrivera à être prêt le jour J.»

Le niveau de la Ligue 1

«Quand on voit tous les jeunes joueurs qui sont transférés vers les grands clubs européens, il y en a beaucoup qui viennent de Ligue 1. La Ligue 1 n’est pas un si mauvais championnat que les gens peuvent penser. Après bien sûr qu'on doit progresser sur ça (être plus impliqué en Ligue 1). On n'est pas parfait, il y a des matches où on peut tuer le match mais où on préfère jouer la possession, faire deux trois passes au milieu de terrain. C'est sur ça que l’on a un axe de progression important. Je pense qu'on va réussir à le faire parce qu'on a envie de le faire.»

L'apport de Thomas Tuchel

«C’est tôt pour le dire. C'est un nouvel entraîneur, il va falloir lui laisser du temps et on verra ce qu'il va nous apporter.»

Le PSG plus discret sur ses ambitions en Ligue des champions

«Je pense qu'on n'a pas besoin de dire que l'on a comme objectif de remporter la Ligue des Champions. Tout le monde le dit déjà à notre place et le dit suffisamment donc on n'a pas besoin de se répéter. Et il y a un nouveau cycle qui commence, avec un nouveau coach, donc on ne va pas tout de suite mettre la pression à tout le monde. Il y a un nouveau cycle, on va voir comment il travaille et on verra ensuite jusqu'où cela nous mène pour voir si on peut atteindre ce genre d'objectif ou pas.»

Les limites affichées par le PSG à Liverpool

«La vérité, c'est que le match de Liverpool est arrivé un peu tôt (dans la saison). Quand on fait le bilan du match, on voit que Liverpool était beaucoup plus prêt que nous physiquement. C'est déjà un avantage énorme. On n'était pas encore tous prêt à jouer un match avec cette haute intensité. C'est peut-être dû au retour tardif des joueurs de la Coupe du Monde. Mais je pense aussi qu'ils étaient meilleurs.»

Ses difficultés dans le repli défensif

«A la Coupe du Monde, il y avait une organisation qui faisait que chacun trouvait sa place et avait son rôle à jouer. Je savais ce que je devais faire, ce que je pouvais apporter. Au PSG, c'est différent et il va falloir que l’on s’habitue, que je m’habitue et que l'on rentre dans le rang.»

L'entretien en vidéo

La première partie de son entretien à retrouver ici.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

mercredi 05 décembre

mardi 04 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux