Article 

Mbappé : «Les amoureux du foot sont obligés d'aimer le PSG d'aujourd'hui»

Publié le dimanche 10 septembre 2017 à 21:14 par Philippe Goguet
Kylian Mbappé a accordé un entretien au Canal Football Club durant la semaine qui a été diffusé ce dimanche soir. De retour à Bondy, il est revenu sur son parcours de la ville de Seine-Saint-Denis au PSG et a comme toujours appuyé sur son amour du football et du jeu.

Le joueur français le plus cher de l'histoire :

«C'est bien, c'est beau mais ma vie n'a pas changé pour autant. Ce sont des chiffres et ça le reste. Je reste le même, je joue au football, je prends du plaisir, encore plus maintenant que je joue dans une grande équipe. Donc cela va être encore plus de plaisir, jouer avec des grands joueurs, gagner des titres... Cela va être exceptionnel.»

Pourquoi le PSG ?

«Parce que je ne voulais pas déjà quitter le pays. C'était important pour moi de vraiment marquer le championnat français de mon empreinte. Peut-être que je ferai toute ma carrière en Ligue 1 mais, si j'étais amené à partir un jour, j'aurai au moins joué dans le club de ma ville de longues et belles années. C'est le plus important. J'ai toujours souhaité jouer au PSG et c'est un club que j'ai supporté. Les amoureux du foot sont obligés d'aimer le PSG d'aujourd'hui : beau jeu, belle équipe, cela joue au ballon et ça gagne des titres. Cela fait plaisir à tout le monde. Tout le monde est fier d'avoir une équipe comme ça dans le championnat et c'était important pour moi de faire partie de cette équipe.»

Toute sa carrière au PSG ?

«Le PSG a l'ambition d'être le meilleur club du monde, il faudrait être fou pour partir. Tu es dans la meilleure équipe, où tu es sûr de gagner. Le projet du PSG est solide donc, si cela se passe bien, pourquoi pas ?»

Son rapport au football étant petit :

«Cela a toujours été l'amour du jeu. Cela a toujours été un plaisir de jouer pour moi, que ce soit dans ce city-stade (à Bondy où il a fait l'interview) ou maintenant au plus haut niveau. C'est un plaisir, le plaisir de dribbler, de jouer avec le copain de gagner. On avait toujours cet esprit de compétition entre nous, entre les classes. J'ai gardé cet esprit de compétiteur, toujours vouloir gagner. Tout en s'amusant bien sûr. Mais être un gagnant, c'est toujours ce que j'ai voulu être.»

Une progression très rapide de Bondy au Parc des Princes

«On jouait ici il y a pas longtemps... J'ai encore des souvenirs plein la tête. C'est vrai que c'est allé vite mais il faut prendre du recul. Si c'est allé vite d'un sens, cela peut aller vite dans l'autre...»

Ses meilleurs souvenirs à Bondy :

«Les meilleurs souvenirs, c'est quand on jouait jusqu'à pas d'heure. On essayait de jouer le plus tard possible, il y avait maman qui me ramenait à manger pour que je mange là-bas et que je continue à jouer. C'était de vrais bons souvenirs, on jouait avec des amis, du pur plaisir, pas de prise de tête. Des gestes que j'ai inventés ici et que j'ai réussis en L1 ? Plein, quasiment tous ! Je les ai travaillés ici et je les ai transportés avec moi.»

Comment ne pas prendre la grosse tête à 18 ans quand on vaut 185M€ ?

«On garde les valeurs que Bondy vous a inculqué. Ce sont des valeurs de respect et d'humilité. Il faut rester comme ça. Il n'y a aucun raison que ça change.»

L'idole des jeunes de Bondy :

«Je sais ce qu'ils pensent, j'ai été à leur place, ils se disent "Aujourd'hui, c'est lui et demain ce sera moi." Il faut qu'ils continuent à avoir cet état d'esprit. On dit toujours que la vie n'appartient qu'aux audacieux et à ceux qui tentent, aux courageux. Donc qu'ils continuent de rêver et qu'ils fassent tout pour accomplir leur rêve. Personne ne m'a empêché de rêver. J'ai toujours su rêver et je rêve encore. Tous ces gamins, j'espère qu'ils pourront continuer à rêver. Et pourquoi pas, s'il y en a un qui peut prendre ma place un jour, ce sera avec plaisir..»

Joueur(s) lié(s) 


News 

jeudi 21 septembre

mercredi 20 septembre

mardi 19 septembre

lundi 18 septembre

dimanche 17 septembre

samedi 16 septembre

vendredi 15 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux