Article 

Motta : «Les contre-attaques peuvent faire mal au Barça»

Publié le dimanche 12 février 2017 à 12:20 par Alexis
Thiago Motta s'est confié dans la presse catalane à propos du match à venir. Il a longuement évoqué Messi, un joueur qu'il a vu débuter, mais aussi les options parisiennes.

Vous avez souffert deux fois dans votre propre carrière de deux éliminations contre le Barça dans les dernières années. Vous avez appris la leçon pour qu’il n’y en ait pas une troisième ?
Thiago Motta : «Nous avons beaucoup de respect pour une équipe qui, au cours des dernières années, a fait quelque chose de très spécial, a gagné et a pratiqué un jeu impressionnant. C’est l’équipe que tout le monde voulait suivre et se rapprocher ces 15 dernières années. Nous tombons dessus une autre fois et nous espérons que cette fois, ce soit la bonne et que nous puissions les éliminer.

Votre intention est de les éliminer mais comment on réussit cela contre ce Barça ?
Etre très solide défensivement parce que nous savons que nous jouons devant une équipe qui part à l’attaque, qui joue au foot et qui a beaucoup d’occasions. Quelques fois, ils vont devant et sur les contre-attaques, ils laissent assez d’espaces derrière et nous devons en profiter. Nous verrons quelles sont les consignes que nous donnent les entraineurs mais je crois que les contre-attaques peuvent faire mal au Barça.

Vous craigniez les trois attaquants que le Barça a devant ?

 

« Le trio d’attaquant du Barça est impossible à trouver dans une autre équipe, en plus d’être très bons, ils se complètent »

Trouver une attaque comme ça, c’est impossible mais en plus, ce sont des joueurs qui se complètent. Suarez a le but mais de plus, il tient le ballon et donne le temps à ses coéquipiers de monter. Messi et Neymar ont le dribble, sont rapides, ont le but, savent faire des combinaisons entre eux… Personnellement, mon opinion, c’est que c’est le trio d’attaquants de plus haut niveau que peut avoir n’importe quelle autre équipe.

Un des peu de joueurs qui est dans le Barça dans lequel vous avez joué, est Messi. Vous avez gardé le contact avec lui ?
Avant, j’étais beaucoup en contact avec Leo, maintenant quand ça fait beaucoup de temps que tu es loin, tu perds un peu le contact mais quand nous nous voyons, nous nous saluerons. C’est une personne que j’apprécie beaucoup, pas seulement pour le joueur qu’il est mais aussi pour le temps que nous sommes restés ensembles. Il a beaucoup d’humilité et c’est une des personnes dont tu apprécies d’être proche. Son humilité complète encore plus le footballeur qu’il est.

Ronaldinho et Deco ont toujours reconnu qu’ils avaient vu un joueur différent quand il a commencé à s’entrainer avec l’équipe première. Vous imaginiez qu’il pouvait arriver où il est arrivé ?
Imaginer qu’il arriverait à ce niveau, non. Maintenant, après que nous ayons vu ce qu’il a fait, c’est clair qu’il sera difficile que quelqu’un puisse l’égaler. Les premiers jours où il venait s’entrainer avec nous, ça se voyait qu’il était différent mais je ne savais pas où il arriverait. La première année, l’attaque était Ronaldino, Eto’o et Giuly et en plus Giuly était en train de faire une saison énorme. Et Messi s’était blessé trois fois. Je suis convaincu que si Messi ne s’était pas blessé cette saison, il aurait été titulaire. Il a déplacé sa première grande saison pour l’année suivante.

Leo ne continue pas seulement à marquer mais maintenant, on le voit jouer en organisant, faire des passer et profiter également.
C’est un garçon qui par ses caractéristiques physiques, techniques et mentales, peut jouer comme il veut. Je ne suis pas le seul à le dire, tous ceux qui ont été avec lui, le disent. S’il se met à défendre, ce sera le meilleur parce que c’est impossible de le passer. S’il se met à attaquer, nous savons déjà que c’est le meilleur. S’il se met à organiser, nous savons encore que c’est le meilleur. Ainsi, on ne peut pas dire plus sur Leo.

Vous voyez en Neymar les qualités nécessaires pour assumer les reines du Barça quand Leo ne sera plus là ?
Pas au même niveau que Leo parce que ça va être impossible mais Neymar est un autre grand joueur avec des grandes qualités et une grande personnalité. Quand Leo ne sera plus là, il aura la capacité pour prendre la responsabilité de l’équipe. Neymar a toutes les caractéristiques pour être la référence quand Messi partira. Bien que ce ne sera pas le même. Le football, sans Messi, pas seulement au Barça, sera différent.

Pour terminer, qu’est-ce qui te plait le plus de ce Barça ?
Avant, c’était une équipe qui contrôlait toujours le jeu, qui avait toujours le ballon mais c’était prévisible. Tu savais que ne tu ne pouvais pas affronter le match de « toi à toi », tu devais te mettre derrière et essayer de contre-attaquer. Aujourd’hui, parfois mias pas toujours, c’est une équipe qui se sépare, les trois attaquants de devant restent plus détachés de l’équipe et ça c’est bon et pas bon. Quand ils sont bien, c’est quasi impossible de les stopper mais quand ils ne le sont pas, ils mettent en difficulté le reste de l’équipe pour défendre. Nous espérons que ce ne sera pas leur jour mardi et que nous pourrons en profiter pour jouer le match au Camp Nou avec des options pour pouvoir passer ce tour.»

NB : Propos recueillis par Mundo Deportivo.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 20 février

dimanche 19 février

samedi 18 février

vendredi 17 février

jeudi 16 février

mercredi 15 février

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux