Article 

Neymar atout et enjeu des droits TV de la L1

Publié le jeudi 4 janvier 2018 à 16:31 par Philippe Goguet
La star brésilienne du PSG Neymar se présente à la fois comme un atout et un grand enjeu des droits TV de la Ligue 1 à l'étranger.

Son arrivée début août a été le plus gros transfert de l'histoire du football et un événement majeur pour le football français, une star pareille n'ayant jamais débarqué dans le modeste championnat de France auparavant. Quelques mois plus tard, la Ligue 1 mesure désormais un peu plus ce que le Brésilien pèse dans le monde du ballon rond, et notamment son impact au niveau des droits TV. Si ceux-ci sont vendus en France à Canal+ et beIN Sports jusqu'en juin 2020, ce n'est pas le cas à l'étranger.

Du côté de la LFP, en charge de vendre les droits de la L1, on ne cache pas que «l’arrivée de Neymar suscite une forte attente des diffuseurs à l’international» comme expliqué dans L'Equipe du jour. Alors que la LFP touche actuellement 80M€ par an, le but est de faire fortement grimper ce chiffre en s'appuyant notamment sur le Brésilien et son incroyable image. Comme l'explique un journaliste de Globo dans le quotidien sportif, «avec l’arrivée de Neymar, il y a une grosse appétence du public, l’audience des matches de L 1 a plus que doublé.»

A la LFP, associé à beIN Sports dans ce dossier, on renégocie donc petit à petit les droits TV de la L1 à l'étranger : «Nous avons lancé un appel d’offres sur l’Amérique pour le cycle 2018-2021. Onze chaînes se sont montrées intéressées pour un résultat attendu en janvier. Les négociations en cours en Afrique subsaharienne et en Asie sont également très prometteuses.» Mais les télévisions sud-américaines ne sont pas tombées de la dernière pluie et ne veulent pas s'engager sans être sûr de pouvoir diffuser la star du PSG.

Comme l'explique le média brésilien UOL, le groupe Globo qui possède les droits de la L1 au pays des quintuples champions du Monde hésite à se réengager alors qu'elle peut signer un bail pour trois ou six ans. UOL évoque ainsi la peur de Globo de voir Neymar s'envoler pour le Real Madrid, les rumeurs l'y envoyant étant nombreuses et récurrentes. Car sans Neymar, les audiences de la L1 ne seront plus les mêmes et l'intérêt bien moindre.

De plus, La Ligue 1 n'est pas la seule compétition à être en vente prochainement puisque les télévisions, notamment brésiliennes, vont devoir enchérir pour la Ligue des Champions et son équivalent sud-américain, la Copa Libertadores. Elles n'ont pas des fonds illimités et ne doivent donc pas se tromper au moment de faire leurs offres. Et sutout, il vaudrait mieux pour elles que Neymar soit diffusable à l'antenne...

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

samedi 21 juillet

vendredi 20 juillet

jeudi 19 juillet

mercredi 18 juillet

mardi 17 juillet

lundi 16 juillet

dimanche 15 juillet

samedi 14 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux