Article 

Pastore et Thiago Silva se sont parlé

Publié le samedi 13 janvier 2018 à 10:49 par Julien Peschaux
Sujet phare du moment, les retards de Cavani et Pastore, commentés à la télévision par leur capitaine Thiago Silva, sont au coeur de la presse du jour. L’Equipe et Le Parisien se penchent sur le sujet et évoquent une discussion qui a bien eu lieu entre l’Argentin et le Brésilien, suite au quiproquo des derniers jours.

Que Cavani et Pastore arrivent en retard pour la reprise, cela aurait suffi pour créér une fameuse affaire, certes pas à la hauteur d’un « Périscope », mais suffisamment gênante pour embêter quelque peu le groupe parisien à l’orée d’un huitième de finale primordial contre le Real. Mais couplé à l’intervention télévisée de Thiago Silva qui avait pointé du doigt les retards des deux sud-américains et la volonté de Javier Pastore de quitter le club, voilà le cocktail explosif idéal pour un déchaînement de passions quand il n’y a pas grand-chose à reprocher au club parisien sur le terrain, avec une qualification dans les deux coupes en une semaine.

Tant dans le quotidien national sportif français que dans le journal francilien, sont évoqués deux sujets : l’intervention, un tantinet tardive et aux allures de désespérée d’Antero Henrique pour assurer son soutien à son entraîneur et sa volonté de recadrer ses troupes en interne, mais également une discussion qui aurait eu lieu entre le capitaine du PSG, Thiago Silva et Javier Pastore. L’Argentin, souvent évoqué comme en instance de départ, n’aurait pas forcément souhaité voir ses états d’âme dévoilés au grand public par son capitaine et il l’a fait comprendre par l’intermédiaire du réseau social de partage de photos Instagram ce jeudi.

C’est le Camp des Loges qui a été le théâtre de l’explication des deux hommes hier, comme le précise L’Equipe, vivement poussée par l’encadrement. Crever l’abcès et repartir sur de nouvelles bases avant une ligne droite importante jusqu’au 14 février entre répétition des matches et préparation du grand évènement européen : il était définitivement temps pour Henrique et Emery de recadrer ce beau monde afin d’éviter la « zizanie » évoquée par les médias ces derniers jours. Le rôle de Maxwell, que l’on pouvait penser le mieux placé pour servir de médiateur en cas de crise au vu de sa proximité avec le groupe, reste quant à lui totalement inconnu.

Si Emery a vainement tenté de réparer les pots cassés, évoquant que « le retour en retard de certains joueurs, ça représente 10% des choses de l’équipe » et que « le groupe est au-dessus des situations individuelles », son autorité ne ressort pas franchement grandie de cet épisode, qui voit chacun régler ses comptes en public, au détriment de ce groupe que le tacticien basque met pourtant en avant.

Si Cavani, pourtant officiellement pas puni mais absent des deux derniers matches, pourrait faire son retour contre Nantes dimanche en championnat, ce ne sera apparemment pas le cas pour Javier Pastore. Unai Emery met cela sur le compte de la préparation, soulignant que l’essentiel est qu’ils « récupèrent les jours d’entraînement manqués et qu’ils travaillent pour revenir », on a tout de même du mal à imaginer que l’Argentin, bien que rien n’ait été annoncé par le Club, ne soit pas pénalisé pour le retard et la création d’une situation d’instabilité dans un moment de l’année crucial pour le club.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

lundi 12 novembre

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

vendredi 09 novembre

jeudi 08 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux