Article 

Permis de construire déposé pour le futur centre d'entraînement du PSG

Publié le vendredi 19 janvier 2018 à 12:27 par Philippe Goguet
Comme prévu, le PSG a déposé ce jeudi le permis de construire pour son futur centre d'entraînement. Celui-ci doit ouvrir ses portes à Poissy à l'horizon 2020.

Le PSG avait annoncé il y a quelques semaines qu'il déposerait le permis de construire de son futur centre d'entraînement prévu à Poissy le 18 janvier 2018 et le timing a été respecté a fait savoir le club parisien dans un communiqué diffusé ce jour. La date exacte de début des travaux n'est pas encore connnue, ou tout du moins précisée, mais il est attendu que ce futur «centre d’entrainement et de formation réunira le football masculin, le handball et le judo, et accueillera aussi bien les professionnels que les jeunes dès l’âge de 7 ans de l’Association, de la préformation et de la formation» soit prêt pour l'horizon 2020.

Dans son communiqué, le club, rappelle qu'il s'agira de la «première infrastructure conçue à 100% par le Club» et que «ce centre sera le pilier de la stratégie et de la performance sportive du Paris Saint-Germain» ainsi qu'«un élément fondamental de son identité pour les générations à venir. Après l’entière rénovation du Parc des Princes de 2013 à 2016, saluée par tous les spectateurs pour son esthétique et son caractère innovant, la construction de ce nouvel équipement constitue une nouvelle étape majeure du projet du Club. Il poursuit l’ambition de s’affirmer comme l’une des plus grandes franchises du sport mondial.»

Le club rappelle aussi les différents moments clés du projet : «Le PSG a souhaité s’entourer des meilleures équipes d’architectes et paysagistes et a lancé une grande consultation, remportée en 2015 par le cabinet Willmotte & Associés. [...] Un véritable travail partenarial s’est engagé avec les collectivités et notamment la Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise, compétente en matière d’urbanisme. Souhaitant aller encore plus loin, en mars 2017, le Paris Saint-Germain a saisi volontairement la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) pour connaître son avis sur les meilleures modalités à mettre en place pour ouvrir le dialogue avec l’ensemble de la population. Une concertation préalable, organisée sous l’égide d’un garant, s’est donc tenue de juin à septembre 2017, elle a permis d’affiner le projet et de prendre en compte, autant que possible, les observations formulées dans le permis de construire remis aux services de l’Etat.»

Le projet est désormais prêt et «s’est donc appuyé sur les retours de cette concertation, proposant une très bonne intégration paysagère, notamment la végétalisation des abords du site et la préservation des vues dégagées grâce à des hauteurs de bâtiments limitées. Le Paris Saint-Germain a pris, à l’issue de la concertation, des engagements, exigeants mais réalistes, pour répondre aux propositions formulées par les parties prenantes.» Il est également annoncé que «sur le site, travaux préparatoires et études, notamment le diagnostic archéologique, vont se poursuivre dans les semaines qui viennent. L’instruction du dossier par les services de l’Etat intègre quant à elle une enquête publique qui s’organisera au printemps 2018.»



News 

Aujourd'hui

mardi 22 mai

lundi 21 mai

dimanche 20 mai

samedi 19 mai

vendredi 18 mai

jeudi 17 mai

mercredi 16 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux