Article 

Positionnement, ambitions, transfert compliqué, Mbappé s'est confié

Publié le vendredi 8 septembre 2017 à 12:05 par Philippe Goguet
Kylian Mbappé s'est très longuement confié au journal L'Equipe de ce vendredi. Il revient notamment sur les mauvais côtés de son transfert à rallonge, ses grosses ambitions personnelles et collectives ou encore sa future place à Paris.

Plus d'un mois après son dernier match avec Monaco, Kylian Mbappé va retrouver les terrains de Ligue 1 ce vendredi soir du côté de Metz. Avant ce rendez-vous qui marquera ses débuts avec le maillot du PSG, le jeune attaquant de 18 ans a accordé un long entretien au journal L'Equipe. Il revient notamment sur cet été où son transfert aura été très médiatisé, le faisant quitter les terrains pour une actualité qu'il ne connaissait pas : «Là où j'ai vraiment eu du mal, c'est quand on m'a dit que je ne jouerais plus. C'est là où j'ai été en difficulté. Là, oui, je me suis dit : “Ah oui, quand même, ça va jusque-là.” Parce que moi, je voulais vraiment jouer et aider l'équipe jusqu'au bout. Mais les critiques, franchement, je passe par-dessus. Ce n'est pas la dernière fois que je me ferai critiquer.»

«C'est un monde que j'ai découvert et, sérieusement, je ne souhaite pas aux gens de découvrir ce monde-là.»

Le jeune attaquant avoue sans honte que c'est son expérience la plus compliquée depuis qu'il a rejoint le monde du football professionnel : «Oui, bien sûr, car c'est un monde que je ne connaissais pas. C'est un monde que j'ai découvert et, sérieusement, je ne souhaite pas aux gens de découvrir ce monde-là. Ce n'est pas ça, le vrai visage du football. Mais bon, j'ai retrouvé le terrain, c'est le principal. Surpris ? Non. J'avais des images dans ma tête, des gens qui en parlaient. Mais, vous savez, quand ce sont les autres qui en parlent, ça entre ici et ça sort là. Quand ça vous arrive à vous, ce n'est pas la même chose et c'est vraiment un monde à éviter.»

Cette période est heureusement révolue et le joueur va pouvoir retrouver les terrains de L1, après avoir déjà rejoué en bleu. Il sera alors temps pour lui de prouver qu'il est bien ce petit génie du football qui est annoncé : «J'ai une idée de moi-même qui me fait dire que j'ai du talent, certes, mais que je dois travailler car je suis encore loin de là où je veux aller. La route n'est pas simple et il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Alors toutes ces louanges, c'est bien mais c'est surtout une force supplémentaire pour continuer à travailler.»

«En France, je n'avais pas l'impression d'avoir gagné ce respect qui aurait fait de moi un grand joueur.»

Ses ambitions sont également évoquées et le joueur voit grand : «Je veux devenir un grand joueur. Gagner tous les titres. C'est ça que je veux. Je ne veux pas être un figurant. Un joueur qui a fait ses petites saisons dans le ventre mou du classement. Moi, je veux gagner chaque année.» Et c'est en France qu'il compte grandir : «Les grands joueurs, ils gagnent partout où ils passent. En France, je n'avais pas l'impression d'avoir gagné ce respect qui aurait fait de moi un grand joueur.»

«Maintenant, sur le papier, c'est bien beau. Il faudra le prouver sur le terrain.»

Au PSG, les ambitions sont grandes, notamment concernant la Ligue des Champions, et Mbappé se projette avec envie : «Personne ne peut vous interdire de rêver. Bien sûr que je rêve de la gagner dès cette année, mais ce sera à nous de répondre présent dans les moments clés. C'est facile de parler au mois de septembre mais ce qui compte, ce sera de pouvoir aussi le dire en février quand ce sera les huitièmes de finale, si on est qualifiés, et ainsi de suite. [...] Bien sûr que c'est possible. Ça, personne ne peut nous l'enlever. Nous avons une super équipe, des supers joueurs, l'un des meilleurs joueurs du monde (Neymar), si ce n'est le futur meilleur joueur du monde. On a vraiment une équipe bâtie pour tutoyer les sommets. Maintenant, sur le papier, c'est bien beau. Il faudra le prouver sur le terrain.»

A Paris, il est aussi question de concurrence et c'est sur le côté droit du 4-3-3 du PSG que Mbappé est attendu, un rôle où il s'imagine évoluer : «Bien sûr. Il n'y a aucun problème. Le Paris-Saint-Germain, c'est une équipe qui a la possession, où tu peux dézoner. C'est un jeu en mouvement, des joueurs qui sentent le football. Ce n'est pas la même chose que d'être dans une équipe qui joue un football direct, où tu es scotché à droite. À Paris, il n'y a pas vraiment d'ailiers. Ils jouent très intérieur. C'est juste sur le papier, pour faire un schéma. J'arriverai à m'adapter. Je suis attaquant. Pas attaquant droit ou attaquant gauche. Attaquant. Et un attaquant, il se doit de savoir jouer partout.»

Première réponse dès ce soir à Metz, et c'est en pointe qu'il est attendu.

NB : Propos recueillis par L'Equipe, la version intégrale est disponible sur le site du journal.

Joueur(s) lié(s) 


News 

jeudi 21 septembre

mercredi 20 septembre

mardi 19 septembre

lundi 18 septembre

dimanche 17 septembre

samedi 16 septembre

vendredi 15 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux