Article 

Rabiot mis à pied jusqu'au 27 mars, pas de licenciement envisagé (presse fr)

Publié le vendredi 15 mars 2019 à 8:35 par Jean Chemarin
Adrien Rabiot a été mis à pied pour faute grave par le PSG jusqu'au 27 mars selon plusieurs médias français. Le club parisien lui reprocherait sa virée en boîte de nuit après l'élimination face à Manchester United ainsi qu'un like sur une vidéo de Patrice Evra.

Ceci explique peut-être cela. Privé de matches depuis mi-décembre et envoyé un temps s'entraîner avec la réserve, Adrien Rabiot est sorti du silence hier pour la première fois depuis sa mise au placard. Dans la foulée, ou presque, L'Equipe révélait sur son site que le milieu parisien venait d'être mis à pied par le PSG pour "faute grave" jusqu'au 27 mars. Quelle(s) faute(s) grave(s) ? Sa sortie en boîte de nuit après la défaite du PSG face à Manchester United, match pour lequel il n'était pas convoqué, ainsi qu'un like sur Instagram sur une vidéo d'Evra.

L'Equipe évoquait au départ la vidéo où Evra célébrait la victoire de MU dans les tribunes du Parc, RTL a de son côté parlé de la vidéo où Evra clashait Rothen. Dans sa version papier du jour, L'Equipe évoque finalement la vidéo dans laquelle Evra se montre très critique envers le PSG, le traîtant notamment de club de baltringues. Quoi qu'il en soit, Rabiot a donc été mis à pied selon L'Equipe, RTL ou encore Le Parisien. A l'issue de sa mise à pied conservatoire, durant laquelle il est privé d'accès au Camp des Loges et de salaire, Rabiot doit être reçu par le PSG, son employeur, pour un entretien. En vue d'un licenciement ? Selon Le Parisien, ce n'est pas la tendance et L'Equipe estime de son côté qu'il s'agit simplement de la continuité du bras de fer engagé depuis des mois entre le club et son joueur, en fin de contrat en juin.

Toujours selon L'Equipe, qui en avait déjà parlé il y a quelques semaines, le PSG avait déjà retiré la prime d'éthique à son joueur lors des mois de novembre, décembre et janvier. Les raisons évoquées concernaient cette fois son retard à la causerie de Thomas Tuchel avant OM/PSG ainsi que son absence au stage au Qatar mi-janvier pour raisons familiales. Au total, les sommes soustraites s'élèveraient à environ 100 000 euros. Enfin, le quotidien français suggère que le timing de cette mise à pied puisse avoir un lien avec le contexte actuel du club et être un moyen pour le PSG de montrer à ses supporters qu'il ne se laisse pas malmener par Rabiot, très impopulaire auprès des fans ces derniers mois.

Joueur(s) lié(s) 


News 

mardi 19 mars

lundi 18 mars

dimanche 17 mars

samedi 16 mars

vendredi 15 mars

jeudi 14 mars

mercredi 13 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux