Article 

Rabiot saisit la LFP et veut rester jusqu'en juin

Publié le lundi 21 janvier 2019 à 17:31 par Jean Chemarin
Encore envoyé en réserve ce lundi matin, Adrien Rabiot a répliqué en saisissant la commission juridique de la LFP pour demander au PSG sa réintégration immédiate au groupe pro.

Adrien Rabiot contre-attaque. Envoyé s'entraîner en équipe réserve vendredi et dimanche dernier, le milieu de terrain parisien l'a encore été ce lundi matin, alors que le groupe professionnel reprenait le chemin de l'entraînement cette après-midi. Au départ, le PSG avait justifié sa rétogradation en équipe réserve vendredi dernier par la nécessité qu'il se remette à niveau physiquement après avoir raté quelques entraînements (et le stage au Qatar) en raison d'un deuil familial.

Sa rétrogradation ressemblant de plus en plus à une mise à l'écart en bonne et due forme du groupe pro, Adrien Rabiot a saisi la LFP, comme révélé par Paris United puis confirmé par RMC Sport. Selon RMC, le "Duc" s'est fait aider par le service juridique de l’UNFP (le syndicat des footballeurs professionnels) et a saisi par courrier la commission juridique de la LFP pour exposer sa situation. Rabiot estime ainsi que le PSG ne respecte pas l’article 507 de la charte du football professionnel relatif aux conditions d’entraînement, que «le PSG est dans l’illégalité» et a demandé à ce qu'il soit «réintégré immédiatement au groupe pro».

Une situation qui n'est pas sans rappeler celle d'Hatem Ben Arfa en septembre 2017. Ne souhaitant pas le garder lors de l'été 2017, le PSG l'avait écarté plusieurs fois de l'entraînement du groupe pro afin de l'inciter à partir au mercato d'hiver suivant. Ben Arfa avait saisi la LFP et été réintégré au groupe pro quelques semaines plus tard. Il était ensuite allé au bout de son contrat parisien, sans rejouer, avant de rejoindre Rennes.

A noter aussi que selon RMC, Rabiot a clairement fait savoir à la direction sportive parisienne qu'il n'avait aucune intention de quitter le club en janvier et qu'il comptait donc aller au bout de son contrat, avant de partir libre. Si le PSG sera bien obligé de le réintégrer aux entraînements du groupe pro, Rabiot ne devrait pas rejouer pour autant, à moins que la direction du PSG ne change de braquet, Thomas Tuchel (contrairement à Unai Emery avec Ben Arfa) semblant disposé à retravailler avec lui d'ici la fin de saison.

Joint par Goal ce lundi, le directeur juridique de l'UNFP Stéphane Burchkalter a invité le PSG à réintégrer Rabiot dans les 48 heures. Sinon ? «Je ne veux pas anticiper. Mais on sera assez vigilant. Car aujourd'hui, le Paris Saint-Germain cherche à gagner du temps, et nous ne voulons surtout pas qu'il en gagne, d'autant que la fin du mercato approche. Nous tenons à ce que le joueur ait les conditions d'entraînement propres à son statut, qu'il puisse s'entraîner normalement, et que ça se passe dans le respect des règles.» Et ce dernier d'ajouter : «Si le club continue à contourner les règles, cela pourrait être vu comme une mesure discriminatoire, qui s'assimilerait à du harcèlement. Et ça, c'est condamnable pénalement. Ils doivent se faire retoquer tout de suite.»  

Joueur(s) lié(s) 


News 

mardi 19 février

lundi 18 février

dimanche 17 février

samedi 16 février

vendredi 15 février

jeudi 14 février

mercredi 13 février

mardi 12 février

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux