Article 

Ranieri pessimiste pour Real/PSG mais optimiste pour Mbappé

Publié le samedi 13 janvier 2018 à 14:56 par Philippe Goguet
A la veille de Nantes/PSG, l'entraîneur italien des Canaris Claudio Ranieri s'est confié dans Le Parisien. S'il reste dubitatif sur les chances de qualification face au Real Madrid des Parisiens, il voit un immense avenir à Kylian Mbappé.

A 66 ans, Claudrio Ranieri est l'un des vieux sages du milieu et l'Italien qui occupe la cinquième place du classement de Ligue 1 avec le FC Nantes s'est longuement confié dans les colonnes du journal Le Parisien ce samedi. Il évoque forcément son prochain adversaire, le PSG, tant d'un point de vue hexagonal qu'à l'échelle européenne. L'expérimenté entraîneur s'enflamme aussi pour Kylian Mbappé, la pépite du PSG.

L'entraîneur du FC Nantes explique d'abord l'écart de niveau entre les deux équipes : «Le PSG est une grande équipe, bâtie non seulement pour remporter le championnat, mais aussi la Ligue des champions. Ce n'est pas la peine de miser sur nous, car ce n'est pas bien de parier sur du foot. Mais on n'aura rien à perdre. Après, si on est logique, il y a tellement de champions en face qui savent gagner tranquillement leurs matchs... [...] Contre Paris, les garçons sont déjà parfaitement focalisés sur la rencontre une semaine avant le coup d'envoi ! Mon travail consiste plutôt à équilibrer cette concentration.»

Mais si Paris est surdimensionné à l'échelle nationale, c'est encore autre chose quand il s'agit de la Ligue des Champions comme l'explique Ranieri : «Paris gagne parfois trop facilement (en L1). Alors, quand il affronte des équipes habituées à plus de lutte, cela peut avoir des répercussions. Mais ce frein sera ôté en cas de qualification contre le Real Madrid. Car le Real reste pour moi l'équipe la plus forte du monde. D'ailleurs, je le donne favori à 55 %. Il possède ce que n'a pas encore Paris : l'expérience et l'habitude du très très haut niveau.»

Avant Nantes, c'est notamment à Monaco que Ranieri a travaillé. Parti en 2014, il n'a pas eu le temps de voir l'éclosion de Kylian Mbappé. Pour autant, il voit grand pour lui : «J'avais vu jouer Anthony Martial en réserve de Lyon, mais Mbappé était trop petit à cette époque. Ce que je peux vous dire, c'est qu'à 18 ans, il est fantastique. S'il continue à bien mûrir, il peut finir Ballon d'or. Je suis très sérieux. Au même âge, le seul équivalent c'était (en français) : le grand Titi Henry.» Ce dimanche, il sera aux premières loges pour le voir évoluer.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 21 avril

vendredi 20 avril

jeudi 19 avril

mercredi 18 avril

mardi 17 avril

lundi 16 avril

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux