Article 

Son rôle, son efficacité, Tuchel, les jeunes, la conf de Nkunku avant PSG/Caen

Publié le samedi 11 août 2018 à 12:43 par Philippe Goguet
Après Thomas Tuchel, c'est l'autre grande attraction de la tournée d'été, à savoir Christopher Nkunku qui était face à la presse ce samedi matin. Il a notamment évoqué sa place dans le groupe, Tuchel ou encore les jeunes du centre de formation.

Intégrer la rotation, son but cette saison ?

«C'est un objectif. Après, l'important en ce début de saison était de bien préparer cette nouvelle saison collectivement. Il y avait pas mal de joueurs pas présents. Et en raison de mon expérience, j'ai pris un peu le rôle de cadre vu qu'il y avait beaucoup de jeunes mais les autres sont revenus. Sur la saison, j'espère que j'aurai un peu plus de temps de jeu, je travaille pour ça et on verra bien comment ça va se dérouler.»

Sa vision de Neymar et Mbappé aujourd'hui : 

«Ce sont deux grands joueurs et les deux pèsent beaucoup à l'échelle mondiale maintenant. Ils ont chacun leurs objectifs individuels mais aussi collectifs. »

L'expérience des Champions du Monde : 

«On en a discuté, il nous ont raconté comment c'était, c'est une expérience qu'ils ont vécue et essayent de nous raconter. C'est toujours fort d'avoir des joueurs qui sont champions du monde dans son groupe.»

Son avis sur Tuchel :

«C'est un coach qui est joyeux, déjà. Au niveau des entraînements, il est exigeant, il insiste beaucoup sur le travail. Il est aussi proche de nous, il parle souvent avec nous, c'est bien pour la cohésion du groupe et la communication entre le coach et les joueurs. »

En dédicaces avec Silva et Di Maria, le symbole de sa nouvelle notoriété ?

«C'est un signe de confiance vu que je ne faisais pas de séances de dédicaces mais ce n'est pas quelque chose qui m'importe énormément. Le plus important, c'est de continuer à travailler, de progresser et les choses viendront ensuite comme il se doit.»

Être efficace, une facette travaillée ?

«C'est quelque chose d'important oui, on me l'a souvent dit. Je ratais des occasions ou je ne prenais pas ma chance. J'ai travaillé sur ça car, aujourd'hui, un milieu ou plutôt un joueur offensif doit être décisif. J'essaye de travailler ça aux entraînements et de le mettre en place en match.»

Déjà une différence dans le style de jeu par rapport à Emery ?

«On esssaye de le travailler, on a joué dans différents systèmes depuis le début de la préparation, on essaye aussi de trouver nos automatismes et d'intégrer les joueurs qui n'étaient pas là au moment de ces changements. On verra ensuite comment ça va se passer et quel système on va adopter au cours de la saison.»

Son regard sur la formation au PSG :

«J'espère qu'on (NDLR : lui, Rabiot et Kimpembe) va inciter les jeunes à travailler, à suivre notre exemple. Je pense pas qu'il y ait une marge aussi importante (entre la réserve et l'équipe première). Si les jeunes se disent dans leur tête qu'il faut travailler pour y accéder, c'est un pas. Beaucoup de jeunes ont signé un contrat pro, c'est un signe de confiance du club envers les jeunes mais il ne faut pas s'arrêter de travailler et considérer que tout est fait. Il faut continuer. S'ils ont la chance de faire un entraînement avec les pros ou d'intégrer le groupe au fur et à mesure, il faut qu'ils la saisissent.»

Percer au PSG, une question de patience ou de niveau ?

«Une question de niveau, oui, c'est sûr parce que le PSG vise de grands titres, au niveau européen. Mais tout est dans le travail. On peut ne pas être au niveau aujourd'hui mais y être dans deux ans parce qu'on a bossé énormément.»

PSG/Caen, un bon adversaire pour débuter ?

«Il n'y a pas de bon adversaire, tous les premiers matches de championnat sont difficiles à jouer. On va se concentrer sur nous, mettre en place notre stratégie et notre tactique et respecter les consignes du coach pour gagner ce premier match.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

vendredi 14 décembre

jeudi 13 décembre

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux