Article 

Stambouli : «Marquinhos te refile sa niaque»

Publié le mercredi 18 octobre 2017 à 12:01 par Philippe Goguet
Promu vice-capitaine du PSG cette saison, Marquinhos a vu son ancien partenaire à Paris Benjamin Stambouli justifier cette promotion. Il l'estime logique, notamment en raison du caractère du Brésilien.

A 23 ans et alors qu'il a prolongé cet été son contrat jusqu'en juin 2022 avec le PSG, le brésilien Marquinhos a été promu troisième capitaine du PSG derrière Thiago Silva et Thiago Motta, ses aînés de plus de 10 ans. Arrivé au club à l'été 2013, comme Edinson Cavani, il grimpe dans la hiérarchie au fur et à mesure après avoir été le très fiable remplaçant d'Alex puis de David Luiz durant ses trois premières saisons à Paris. Partenaire de Marquinhos durant la saison 2015/2016, Benjamin Stambouli est revenu dans Le Parisien sur cette promotion.

Pour celui qui est désormais à Schalke 04, ce rôle de vice-capitaine que lui a offert Unai Emery est notamment dû au caractère de Marquinhos, plus affirmé qu'on ne le pense : «Le rôle de capitaine lui va bien, car c’est un leadeur positif. Il aime bien sourire, et peut faire gentil au premier abord. Mais il prend beaucoup la parole avant les matchs. Il aime bien envoyer pour motiver ses partenaires. Les premières fois, ça m’a surpris venant de lui, mais il te refile sa niaque.»

Cette personnalité de combattant sur le terrain est complétée par une autre facette, celle d'un joueur qui fait l'unanimité dans un vestiaire parisien qu'il fréquente depuis un bon moment désormais : «Il s’entend bien et peut parler avec tout le monde. Les gars le respectent et il maîtrise trois langues : le portugais, le français et l’italien. Mais, surtout, je ne l’ai jamais vu abattu, alors qu’à mon époque il n’était pas toujours aligné et se battait pour jouer. Ça aussi, il le transmet aux autres.»

D'autres Parisiens étaient également éligibles à ce statut de vice-capitaine et Stambouli rappelle aussi que c'est avant tout par ses matches que Marquinhos a été éligible à ce qu'il considère comme un honneur : «Il prend aussi une dimension grâce à ses performances. S’il était moyen, on ne lui aurait pas filé le brassard.» Devant la presse, Emery a confirmé les propos de Stambouli puisqu'il en a publiquement fait «un des joueurs de référence de l'équipe.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

jeudi 23 novembre

mercredi 22 novembre

mardi 21 novembre

lundi 20 novembre

dimanche 19 novembre

samedi 18 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux