Article 

Thiago Silva et Tite soutiennent Neymar, la presse ne recule (presque) pas

Publié le samedi 11 novembre 2017 à 19:26 par Philippe Goguet
Après le démenti de Neymar concernant son mal-être au PSG ou ses problèmes de relation avec Emery ou Cavani, le Brésilien a vu des proches en sélection venir à son secours. Du côté de la presse, rien ne change réellement en revanche, à de rares exceptions près.

Tite et Thiago Silva en soutien

Après Brésil/Japon ce vendredi, Neymar décidait d'affronter la presse et de tenter de mettre fin aux nombreuses rumeurs concernant son mal-être au PSG ou encore ses mauvaises relations avec Unai Emery. Démentant pratiquement tous les éléments négatifs le concernant, il finira à écouter son sélectionneur Tite le défendre face à la presse, sombrant même dans les larmes suite à l'hommage de son sélectionneur. La veille, le même Tite avait pourtant refusé d'entrer dans les polémiques entre le joueur et son club, estimant que ce n'était pas son rôle.

Face à la détresse de Neymar, il changeait finalement d'avis et décidait de donner son avis sur la star : «Les gens ont dit que j'avais eu des problèmes avec lui. C’est faux. C'est une très belle personne. Tout ce qui se passe dans le vestiaire reste dans le vestiaire, mais c'est quelqu'un qui vous regarde dans les yeux. [...] Neymar a toujours été loyal. C'est un être humain, il peut commettre des erreurs. Comme nous tous. Mais c'est un bon garçon.» 

Outre Tite, le capitaine Thiago Silva est également monté au créneau pour défendre son jeune partenaire face aux nombreuses rumeurs le concernant : «C’est clair que ces choses-là ennuyeraient quiconque. Dernièrement, il y a eu des choses désagréables écrites par certains, toujours en mettant Neymar en avant.» Après avoir précisé que l’ambiance dans le vestiaire est «super sympa», Thiago Silva va aussi donner sa version des faits : «La relation est très respectueuse entre Neymar et l’entraîneur, et ce dans les deux sens.»

Le capitaine du PSG va aussi rappeler que ce genre de choses ne sont pas nouvelles du côté de Paris : «À une époque, il y avait aussi eu des choses fausses qui étaient écrites sur Ibrahimovic. Ce qui m'ennuie le plus, c’est que ces personnes qui parlent ne sont pas avec nous au quotidien, elles ne sont pas dans le vestiaire et elles parlent, créant ce type de situation afin que les choses se passent mal ensuite sur le terrain. Et cela marche...»

La presse ne recule pas

Du côté de la presse, rien n'a changé ou presque malgré les larmes de Neymar et les mots de ses soutiens. Les propos du Brésilien sont notamment jugés par L'Equipe : «Une forme de démenti global, suffisamment imprécis pour ne pas s’exposer à la limpidité des faits eux-mêmes. L’Équipe, évidemment, maintient ses informations.» Du côté de la radio espagnole Cadena COPE, auteur d'un article très à charge contre le journal ce vendredi, on a d'ailleurs souligné que Neymar n'est cette fois-ci pas en une du journal sportif français :

Mais de façon très douteuse, la reste de la presse espagnole semble surtout se réjouir des malheurs de l'ancien de Barcelone. Si Mundo Deportivo reste plutôt soft et se contente d'un tweet pour annoncer l'article sur les larmes du Brésilien, l'autre quotidien sportif catalan Sport en fait carrément sa une et apparaît comme particulièrement heureux de voir le Brésilien craquer après des semaines de destabilisation.

Du côté de la presse catalane, on ressort même du placard les informations d'un certain Marcelo Bechler, le journaliste brésilien basé à Barcelone qui avait annoncé en premier les envies de départ de Neymar l'été dernier. Lui aussi confirme que Neymar a bien évoqué ses regrets d'avoir quitté le Barça et que le joueur n'est pas épanoui à Paris, notamment car son fils lui manque. La possibilité de faire venir le petit David Lucca est notamment évoqué par le journaliste, cet éloignement entre les deux étant clairement ciblé comme l'un des points clés des soucis d'adaptation du joueur.

Dans la presse française, seul RMC/SFR semble aller contre la tendance et donne des informations qui rejoignent celles de la radio espagnole Cadena COPE la veille, à savoir que la relation entre Neymar et Emery tend très clairement vers l'amélioration, une tendance qui nous a été confirmée par l'entourage de l'entraîneur. Les deux hommes se sont parlés franchement avant PSG/Anderlecht et les choses ont évolué dans le bon sens. Bien qu'il n'en fasse pas un cas particulier au sein du groupe parisien, d'où certaines tensions, l'entraîneur parisien sait très bien qu'il ne peut pas considérer Neymar comme un autre joueur. Du côté de Neymar, on a mis un peu d'eau dans son vin, notamment concernant les fameuses séances vidéo qui ont tout déclenché.

Joueur(s) lié(s) 


News 

jeudi 23 novembre

mercredi 22 novembre

mardi 21 novembre

lundi 20 novembre

dimanche 19 novembre

samedi 18 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux