Article 

Touché par son histoire de vidéo, Kurzawa garde la confiance d'Emery

Publié le jeudi 21 septembre 2017 à 17:09 par Philippe Goguet
Alors qu'il s'est retrouvé en difficulté dans une histoire de vidéo, Layvin Kurzawa a reçu en conférence de presse le soutien d'Unai Emery et ce malgré ses difficultés dernièrement. Mais le coach espagnol a aussi rappelé que Yuri Berchiche était là pour apporter de la concurrence.

Sorti sous les sifflets dimanche dernier face à l'Olympique Lyonnais (2-0), Layvin Kurzawa a connu encore pire le lendemain avec la révélation de l'affaire de chantage à la vidéo dont il est victime. Cinq suspects ont été arrêtés et mis en examen dans cette affaire mais le joueur reste pour le moins inquiet. Il y a en effet de quoi puisque la vidéo le montre en effet en train de tenir des propos guère valorisants pour l'entraîneur de l'équipe de France Didier Deschamps. Selon RMC, le joueur est très touché par cette affaire et espère surtout que la vidéo ne sortira pas.

L'arrière gauche de 25 ans est également inquiet pour son avenir en équipe de France, et ce même s'il avait prévenu Deschamps avant le dernier rassemblement des Bleus auquel il était convié. Mais les problèmes actuels de Kurzawa ne s'arrêtent pas aux Bleus, loin de là même. Le joueur peine actuellement en club et il est sorti sous les sifflets à 20 minutes de la fin contre l'OL. Après un mois d'août plutôt correct, il a enchaîné les performances très moyennes en septembre et a été remplacé face à Lyon pour la seconde fois après PSG/ASSE de fin août. Mais contrairement à la fois précédente, le score n'était pas du tout acquis au moment du changement...

Emery : «Kurzawa peut être meilleur dans les matches mais la confiance n’est pas perdue.»

Après l'avoir déjà défendu après le match contre Lyon, Unai Emery a encore affirmé son soutien à Kurzawa ce jeudi en conférence de presse, et ce alors que la question portait plutôt sur son concurrent Yuri Berchiche : «Le plus important, c’est la confiance des deux joueurs. On va jouer beaucoup de matches et nous voulons de la concurrence pour avoir de la performance dans l’équipe. Je suis content avec Layin Kurzawa. L’année dernière, il a très bien débuté la saison. Au cours de la saison, il a eu quelques douleurs, une blessure et finalement une opération donc il n’a pas bien fini la saison. Mais cette année, il est bien, il est très concentré pour faire une bonne saison, individuellement et collectivement. C’est pour ça, il peut être meilleur dans les matches mais la confiance n’est pas perdue. Il y a toujours la confiance dans le travail, dans le groupe et dans Layvin pour qu’il arrive à de meilleures performances.»

C'est seulement une fois ce rappel fait sur Kurzawa qu'Emery va alors aborder le cas de Berchiche, plutôt bon lorsqu'il est entré contre Lyon : «Yuri, c’est un joueur qui est venu ici pour être concurrent au poste de latéral gauche. Il entre bien et il est mieux petit à petit. Il est arrivé à l’intersaison avec une petite douleur, il a bien progressé et il ne ressent plus rien aujourd’hui. L’un et l’autre sont des options pour jouer. On va jouer samedi à Montpellier puis mercredi contre le Bayern et le samedi encore contre les Girondins de Bordeaux. Il y a trois matches en une semaine et nous aurons peut-être besoin des deux joueurs pour ces trois matches.»

Et à la manière de ses propos concernant Cavani et Neymar, Emery ne va finalement pas vraiment trancher entre ses deux arrières gauches : «Pour moi, c’est important que les deux soient bien préparés à jouer.» 

Joueur(s) lié(s) 


News 

vendredi 15 décembre

jeudi 14 décembre

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

lundi 11 décembre

dimanche 10 décembre

samedi 09 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux