Article 

Tuchel très agacé par le cas Rabiot (LP)

Publié le vendredi 11 janvier 2019 à 13:20 par Jean Chemarin
Si Thomas Tuchel accepte la décision de ses dirigeants de mettre Adrien Rabiot au placard, l'entraîneur allemand vit mal la situation alors qu'il est déjà très juste dans son entrejeu. Un mal-être perceptible lors de ses dernières sorties et confirmé par Le Parisien.

Le quotidien Le Parisien fait le point sur le dossier Adrien Rabiot ce vendredi et, comme la presse allemande hier, le journal régional confirme l'information de RMC Sport concernant l'intérêt du Bayern Munich pour le milieu parisien. Si le PSG est évidemment très heureux que cet intérêt ait fuité, il ne s'agit visiblement pas d'une manoeuvre médiatique pour réveiller la concurrence, le club bavarois ayant bien contacté les dirigeants parisiens au sujet du Duc selon le quotidien francilien.

Conscient que Rabiot ne prolongera pas, le PSG voit cet intérêt d'un très bon oeil puisqu'il préférerait récupérer entre 10 et 15 millions d'euros cet hiver, plutôt que de le voir partir gratuitement dans six mois. Le Barça semblait tenir la corde jusque-là, mais ne veut pas le recruter en janvier et préfère attendre qu'il soit libre. Le fait que le Bayern se manifeste cet hiver peut-il inciter le Barça à changer ses plans ? Rabiot serait-il intéressé par un avenir au Bayern ? C'est ce qu'il reste à savoir dans ce dossier aux multiples rebondissements et qui n'a sans doute pas fini de nous surprendre.

En attendant, le quotidien de la compétition a repris et Rabiot continue de s'entraîner avec le groupe pro tout en étant privé de feuille de match. Une situation qui agace au plus haut point Thomas Tuchel, déjà en manque de solutions dans l'entrejeu. Comme l'explique Le Parisien, c'est avant tout quelque chose de culturel. En Allemagne, un joueur en fin de contrat qui ne prolonge pas n'est pas mis au placard pour autant et l'Allemand avait d'ailleurs cité récemment les exemples d'Aaron Ramsey (Arsenal) et d'Ander Herrera (Manchester United), utilisés par leurs entraîneurs respectifs malgré une fin de bail en juin prochain.

Si Tuchel est bien obligé d'accepter la décision de ses dirigeants, il la vit mal, d'autant qu'aucun renfort n'est arrivé pour le moment«C'est surtout une manière comme une autre de pousser Rabiot vers la sortie d'ici au 31 janvier. Ensuite, tout peut arriver», glisse un proche du dossier au Parisien. Cela veut-il dire que si Rabiot est toujours au PSG au 1er février, il pourrait de nouveau être mis à disposition de Tuchel pour la fin de saison ? L'Allemand ne dirait pas non, à n'en pas douter.

Joueur(s) lié(s) 


News 

lundi 21 janvier

dimanche 20 janvier

samedi 19 janvier

vendredi 18 janvier

jeudi 17 janvier

mercredi 16 janvier

mardi 15 janvier

lundi 14 janvier

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux