Article 

Une phase de poules finalement bien gérée et encore finie en tête pour le PSG

Publié le mercredi 12 décembre 2018 à 16:36 par Philippe Goguet
Grâce à sa victoire à Belgrade, le PSG a fini en tête de sa poule de Ligue des Champions malgré un départ chaotique. Une place habituelle pour le PSG à la sauce QSI, malgré un nombre de point moindre qu'habituellement.

Un groupe de la mort bien géré

Une progression linéaire, ou presque, c'est ainsi que l'on pourrait résumer la phase de poules du PSG cette saison. Débutée par une défaite logique à Liverpool et dont le score serré (2-3) lui sera finalement bien utile au moment d'aborder le retour, les Parisiens ont ensuite su se reprendre et surtout monter en gamme au fur et à mesure des matches. Si la victoire contre l'Etoile Rouge (6-1) a permis de rester en vie, c'est surtout lors de la confrontation avec le Napoli que le tournant a eu lieu. Le but d'Angel Di Maria à la dernière minute d'un match aller (2-2) globalement dominé par les Napolitains a notamment permis à Paris de ralentir un concurrent.

Sur la phase de retour, le PSG a ensuite sérieusement accéléré : un nul largement mérité à Naples (1-1), une victoire décisive face à un concurrent direct qu'est Liverpool (2-1) et, enfin, le très piégeux déplacement à Belgrade maîtrisé 75% du temps comme l'a estimé Tuchel après la rencontre (4-1). Cette progression se voit aussi dans les résultats avec un début cahin-caha, deux nuls marqués par un changement d'équipe dominante entre les deux rencontres puis deux victoires pour finir la poule. Au classement, cela apparait même de façon limpide :

Premier, une habitude pour le PSG de QSI

Malgré le groupe le plus relevé de son histoire, le PSG finit donc en tête, une performance régulière de l'ère QSI pour les Parisiens depuis qu'ils ont retrouvé la compétition au début de la saison 2012/2013 après pratiquement dix ans d'absence. En sept campagnes européennes dans cette nouvelle ère, Paris aura finalement terminé quatre fois en tête de sa poule, les exceptions ayant eu lieu lors des saisons 2014/2015, 2015/2016 et 2016/2017, par ailleurs toutes enchaînées.

Mais avec 11 points seulement, symbole de la difficulté extrème du groupe, le PSG finit pourtant avec son plus faible total depuis qu'il a retrouvé la compétition. Il en avait par exemple 12 en 2016 (contre 14 à Arsenal) et même 13 en 2014 (15 pour le Barça) et 2015 (16 pour le Real). Le reste du temps, le club parisien a fini avec des totaux souvent plus élevés : 15 en 2017, 13 en 2013 et même 15 en 2012 pour son retour dans la compétition.

Reste désormais à espérer un tirage un peu plus clément que ces deux dernières années. Après voir fini second en 2016, le PSG avait hérité du Barça, pour la fin que l'on sait. En 2017, le PSG avait su gérer pour son premier tour pour finir devant le Bayern mais il avait hérité du Real Madrid quand les Allemands affrontaient finalement Besiktas...

Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 22 janvier

mardi 21 janvier

lundi 20 janvier

dimanche 19 janvier

samedi 18 janvier

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux