Article 

Verratti ne veut pas choisir… mais jouerait bien en Italie

Publié le lundi 11 décembre 2017 à 10:25 par Julien Peschaux
Après PSG/Lille, Marco Verratti a évoqué le tirage au sort du jour et il ne veut pas choisir entre les possibles adversaires du PSG. S'il se verrait toutefois bien jouer en Italie en jouant contre la Juventus car il n’y a jamais joué avec Paris, ce n’est pas réciproque pour celle-ci, son entraîneur Allegri préférant « éviter » le PSG.

S’adressant à la presse après PSG/Lille (3-1), Marco Verratti fait le choix… de ne pas choisir au sujet du tirage au sort qui aura lieu ce midi et qui définira les rencontres des huitièmes de finale de la Ligue Des Champions, même s’il s’imaginerait bien jouer en Italie, lui qui n’a jamais foulé une pelouse italienne avec le PSG. Côté italien, l’entraineur de la Juve, seul adversaire potentiel du PSG, préfèrerait ne pas croiser tout de suite la route du PSG.

Le petit milieu italien du PSG sait, par expérience, qu’il n’y a pas nécessairement de meilleur choix pour un huitième de Ligue des Champions : «Si on veut gagner la C1, cela passe par des matches difficiles, sachant qu’en huitièmes de finale, tu auras toujours les meilleures équipes d’Europe ». Et de résumer les perspectives suivant le tirage, envisageant le cas peut-être le plus difficile : « Il y a le Real, la Juventus et tomber contre le Real, ce sera un grand match pour nous, pour nos supporters. Il faudra faire un match parfait et après, ça te donne de la confiance.»

Marco Verratti, tant qu’à jouer un grand d’Europe, se verrait bien faire un détour par l’Italie : «La Juve ? C’est très dur de jouer contre eux, ils sont très costauds et sont arrivés deux fois en finale ces dernières années. Ça me ferait plaisir de jouer en Italie. Avec Paris, je n’ai jamais joué contre une équipe italienne.» Parti de Pescara en 2012, le milieu de 24 ans n'a en effet jamais joué sur le sol italien contre une équipe transalpine, les matches amicaux contre la Juventus ou encore la Fiorentina s'était disputés aux Etats-Unis les étés précédents.

Une idée qui apparemment, ne séduit pas le technicien italien Massimiliano Allegri selon ses dires au média transalpin Mediaset, même s’il pense avoir plus de chance de jouer une équipe de Premier League : «Je sais que nous avons 66% de chances de rencontrer une équipe venant d’Angleterre. Nous aurons probablement un d’entre eux. Si Chelsea prend le PSG, nous pourrons avoir Besiktas ou un des autres anglais.» Quant au PSG ? «Ils ont une grande technique et de la vitesse alors je préfère les éviter. Mais nous sommes prêts à combattre contre n’importe qui. »

Mais le Petit Hibou sait que dans tous les cas, il faudra être performant : « Qu’elle que soit l’équipe qu’on devra prendre, il faudra se donner à 100%. On doit penser à nous-mêmes. SI on veut arriver à faire quelque chose d’important cette saison en C1, il faudra croire en nous.» Des propos à l’instar du gardien de son équipe, Alphonse Aréola qui déclare également ne pas avoir « de préférence » tout en attendant ça « avec impatience », tandis que leur entraîneur Unai Emery est lui « sûr que l’équipe va arriver très forte » et est prêt à affronter « n’importe quelle équipe ».

Croire en leur potentiel, la clé pour enfin passer un palier cette saison en Ligue des Champions ?

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

samedi 21 juillet

vendredi 20 juillet

jeudi 19 juillet

mercredi 18 juillet

mardi 17 juillet

lundi 16 juillet

dimanche 15 juillet

samedi 14 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux