Article 

Echouafni avant Fleury/PSG : «Être vigilants avec ces trois rencontres à venir»

Publié le mercredi 9 octobre 2019 à 19:36 par Homer
L'entraineur parisien Olivier Echouafni répondait ce mercredi aux questions de la presse avant l'enchaînement de deux derbys parisiens à Fleury et contre le Paris FC, entrecoupés par une rencontre de Ligue des Champions en Islande. Le tout après une trêve internationale de 10 jours...

Retrouver son groupe après la trêve

« Cela fait du bien de retrouver les filles, mais je ne les ai pas encore toutes vues. Je n'en ai vu que quelques-unes. Certaines sont encore coincées dans des aéroports... C'est toujours la problématique des trêves internationales avec beaucoup de joueuses qui partent avec leurs nations. On a hâte de les retrouver pour travailler, se remettre dedans. C'est toujours une coupure. Est-elle la bienvenue dans la dynamique du groupe ? Ça, je ne peux pas vous le dire, on verra lors des prochaines étapes et les prochains matchs. Mais on est content de retrouver un groupe au complet.»

Fleury, une rencontre qui arrive trop tôt après la trêve

« Tous les matchs sont difficiles et compliqués, mais on a deux derbys qui nous attendent, contre Fleury et le PFC. On a essayé de décaler la date du prochain derby contre le PFC, cela n'a pas été accepté par la FFF. Il faudrait parfois protéger les clubs qui jouent la Ligue des Champions, ce serait bien. En attendant, on va bien se préparer avec ces trois matchs pas simples, avec deux déplacements.»

Un déplacement en Islande pour l'Europe

« Avant de penser à la Ligue des Champions, on est focalisé sur la rencontre de Fleury. On aura tout le plaisir de se préparer pour la rencontre de Breidablik. Cette équipe islandaise, qui a fait un bon parcours en Ligue des Champions jusqu'à présent, avec 5 victoires en Ligue des Champions et qui a éliminé le Sparta Prague, ce qui n'est pas rien. On tentera d'être présent et de faire ce qu'il faut pour atteindre les quarts de finale.»

Les joueuses lors de la trêve internationale

« Pour Marie-Antoinette, la réponse qu'elle a apportée était sur le terrain. D'une part, elle a marqué, elle a fait marquer aussi. Cela montre encore une fois de plus le potentiel de Marie-Antoinette. Je ne suis pas surpris, je suis très content de la voir aussi s'épanouir, que ce soit avec le PSG et un petit peu avec l'équipe de France. Maintenant, il faut qu'elle continue à avoir une certaine régularité au niveau de ses performances. (sur Formiga) Cela m'inquiète un peu de la voir autant jouer. Je veux qu'elle joue un maximum de matchs avec le PSG. Je pense qu'avec sa sélection, c'est très bien, ils la connaissent parfaitement. L'objectif de Formiga est de jouer les Jeux Olympiques de Tokyo. Pour cela, il faut qu'elle soit bien aussi physiquement, il faut être très très vigilant. Bien sûr, je suis très content pour elle qu'elle retrouve le chemin des filets en sélection. Elle l'avait déjà retrouvé avec nous à Braga, j'attends de la voir maintenant en championnat.»

Un groupe éclaté un peu partout en Europe durant la trêve, l'état du groupe

« Il y'en avait 21 au total, puisqu'il nous en restait 3. Je n'ai pas encore le retour du staff médical. On espère que tout s'est bien passé. Sur les retours que l'on a eus des joueuses jusque-là, c'est plutôt positif. Mais bon, il y a eu de longs, très longs déplacements. Les Canadiennes au Japon, les Françaises au Kazakhstan, Nadim en Géorgie, Endler au Chili. Il faut aussi gérer tout cela, il y a le terrain mais aussi la fatigue accumulée à travers ses voyages. À nous d'être vigilants notamment avec ces trois rencontres à venir. Formiga n'est pour le moment pas encore rentrée par exemple, elle était coincée dans un aéroport avec un vol en retard. Cela fait partie du jeu, ce n'est pas un problème. Elle sera avec nous samedi.»

La récupération pour les joueuses 

« Oui surtout à 41 ans ! (pour Formiga). Parce que la récupération est ce qu'il y a de plus délicat surtout avec un âge un petit peu plus avancé. Mais Formiga est tellement exceptionnelle que je ne me fais aucun souci. Plus elle est sur le terrain, plus elle rayonne.»

Le début de saison du PSG, une montée en puissance sur le plan physique

« En tous cas, on s'est bien préparés. On s'est préparé pour monter en puissance. Notamment dans la partie estivale, au cours de la préparation, on a fait une très bonne préparation. Maintenant, nous n'arrivons pas encore réellement à juger comment les filles vont digérer la préparation, l'enchaînement des matchs et les rencontres internationales, c'est le plus dur pour nous. Il y a une incertitude constante mais on doit faire avec. On est professionnels et à nous de bien faire les choses. Tout est important dans la préparation, que ce soit physique ou mental.»



News 

Aujourd'hui

lundi 14 octobre

dimanche 13 octobre

samedi 12 octobre

vendredi 11 octobre

jeudi 10 octobre

mercredi 09 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux