Article 

Echouafni avant OL/PSG : «Une rencontre en configuration Coupe d'Europe»

Publié le vendredi 8 février 2019 à 18:52 par Homer
L'entraîneur du PSG féminin Olivier Echouafni répondait aux questions de la presse lors de la journée ouverte aux médias. Il a forcément évoqué la rencontre à venir, le quart de finale de Coupe de France face à l'Olympique Lyonnais.

Un remake de la dernière finale : 

«C'est vrai, la dernière opposition en Coupe était la finale à Strasbourg (NDLR: remportée par le PSG 1-0). C'est une finale avant l'heure, c'est un superbe match. Si on veut aller au bout, il faut battre toutes les équipes.  On a Lyon sur notre chemin, on va tout faire pour se qualifier.»

Lyon, plus difficile en Coupe ? :

«Tout est difficile contre Lyon (rires). Que ce soit en Championnat, en Coupe, en Ligue des Champions... Il est vrai que ce sont des rencontres assez incroyables à jouer. Après notre bon match contre Montpellier, c'est pour nous un vrai test, un vrai beau challenge en plus à l'extérieur. Dans des conditions pas simples, pas évidentes. On a envie de réaliser une belle performance, c'est-à-dire se qualifier. Après, en termes de contenu, en Coupe de France, peut-être que quelques fois, on le met un peu de côté.»

Le plein de confiance après 8 victoires de rang : 

«C'est toujours mieux en termes de confiance. Elles en ont tout le temps besoin. Après, Lyon, c'est toujours un match particulier. Elles savent qu'elles vont devoir élever leur niveau de jeu, si on veut réaliser un résultat. Et pour cela, il faudra être très concentré, très rigoureux et en même temps, ne pas penser qu'à défendre. Comme on l'avait fait en championnat, être capable d'aller leur poser des problèmes. On n’avait pas su être assez bon sur le plan offensif. On espère que pour ce déplacement, on saura être mieux sur ce point.»

Plus de pression à jouer au Groupama Stadium :

«Non pas spécialement. Au contraire, n va jouer sur un très bon terrain, cela va favoriser le jeu, c'est une très bonne nouvelle. Cela n'a pas été le cas à Jean-Bouin samedi contre Montpellier, même si le résultat a été très positif où on a réalisé une très bonne performance avec une très bonne première mi-temps. Mais le terrain était indigne d'un match de la Division 1 professionnelle féminine ! Maintenant, ce qui nous attend là-bas, c'est une rencontre en configuration Coupe d'Europe, ce sont des matchs que tout le monde a envie de jouer.»

Un Lyon revanchard :

«Certainement, elles auront à coeur de se "venger". Nous aurons à coeur aussi d'aller chercher, peut-être, un deuxième trophée consécutif. Il va falloir y mettre beaucoup d'envie, beaucoup de motivation. Et puis bien se préparer mentalement.»

Comment aborder le match tactiquement ?

«On essaye toujours de trouver des idées différentes. Dans ce match-là, on aura plus à y gagner qu'à y perdre. Nous nous sentons capables de faire un résultat là-bas, il faut en être persuadé. Je sais que mon groupe est prêt au combat.»

Plus efficace devant :

«On espère l'être. Cela nous avait fait défaut en Championnat. La configuration ne sera pas complètement la même. On va jouer ce match à l'extérieur malgré tout. On ne se rend pas non plus à Lyon en victimes. On y va pour réaliser quelque chose de fort, quelque chose de grand. Si on y arrive, automatiquement, ce sera pratiquement un exploit.»

Des joueuses plus libérées : 

«J'avais dit qu'après la trêve, nous serions certainement une équipe plus forte, plus mature. En même temps, une équipe qui prend conscience de ses qualités, qui a appris un peu mieux à se connaître. Nous avons eu un mercato très tardif. Il faut toujours plusieurs mois pour s'améliorer. Nous sommes dans cette période. Je ne suis pas étonné de voir aujourd'hui de voir la prestation du groupe.»

L'état du groupe avant Lyon : 

«On est bien (rires). On a eu quelques filles qui ont été souffrantes cette semaine. Mais rien de bien méchant en dehors de Kenza Allaoui qui est toujours dans son programme de réathlétisation.  Pour le reste, on est pratiquement tranquille.»

La présence de Huitema à l'entrainement : 

«Oui, elle est à l’essai. Elle poursuit ce qu’elle avait commencé à faire cet été avec nous. On est contentes de l’avoir avec nous. Elle sera là encore une bonne dizaine de jours et elle reviendra au mois d’avril. L’idée, c’est de la voir au milieu des filles pour la jauger sur l’aspect technique et l’état d’esprit. Cet été, c’était différent car on était en pleine préparation.»



News 

samedi 20 avril

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

dimanche 14 avril

samedi 13 avril

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux