Article 

La Coupe du Monde des parisiennes, 2e jour

Publié le dimanche 9 juin 2019 à 8:47 par Homer
CulturePSG vous résume la journée des joueuses parisiennes évoluant à la Coupe du Monde féminine.

Allemagne - Chine : 1-0

Dans cette rencontre opposant une future parisienne (Sara Däbritz - Allemagne) et une joueuse actuelle de l'effectif (Wang Shuang - Chine), l'Allemagne l'emporte sur le plus petit des écarts au cours d'une partie très serrée. Les Allemandes toucheront la transversale via un centre tir de Simon (17e), les Chinoises toucheront le poteau sur une frappe enroulée de Li (44e). Globalement, les Allemandes ont dominé la rencontre mais n'arrivaient pas à conclure. La fin de la première période étant en revanche totalement à l'avantage de la Chine, suite à l'entrée de Tan et un changement de tactique.

Wang entre en jeu en seconde période. Le match devient de plus en plus fermé, la Chine reculant sous le pressing constant allemand. Sur un corner de Marozsan repoussé par la défense, la jeune Gwinn reprend le ballon à 18m et marque (1-0, 67e). Däbritz aura même eu l'opportunité de mettre l'Allemagne à l'abri mais son tir passe de peu à côté (73e). La Chine va pousser en fin de rencontre, vainement, avant de s'incliner.

Sara Däbritz a été l'auteure d'une rencontre pleine. Très hargneuse au pressing, à l'origine de bons mouvements offensifs, une technique appréciable même si elle a parfois manqué de vision. De l'autre côté, Wang a apporté en fin de rencontre quand il a fallu pousser pour revenir au score, mais pas suffisamment pour égaliser.

Espagne - Afrique du Sud : 3-1 

Match plutôt déséquilibré sur le papier, à l'avantage des coéquipières d'Irène Paredes. Pourtant, malgré la domination dans le jeu des Espagnoles, c'est l'Afrique du Sud qui va ouvrir la marque, concluant un contre mené par Kgatlana, la balle finissant dans la lucarne (0-1, 25e). Ce sera même le score à la pause, tant les Espagnoles n'arriveront à rien en première période. Vilda fait entrer Lucia Garcia à la pause à la place de Losada complètement inutile. L'Espagne est plus dangereux mais toujours brouillon. Mais sur une main dans la surface, l'Espagne obtient un pénalty transformé par l'ancienne parisienne Jennifer Hermoso (1-1, 69e).

Les Sud-africaines s'effondrent physiquement. Torrecilla croit donner l'avantage à l'Espagne sur une tête devancant la gardienne mais le but n'est pas accordé pour un hors-jeu. Garcia obtient un pénalty avec l'aide de la VAR pour une faute grossière dans la surface, transformé par Hermoso (2-1, 82e). La Sud-africaine Vilikazi est expulsée pour un second carton jaune. En toute fin de rencontre, l'Espagne enfonce le clou et Garcia lancée en profondeur élimine la gardienne et marque (3-1, 89e).

En première période, Paredes s'est retrouvée à devoir boucher les trous en défense, à cause de contres menés par Kgatlana sur son flanc droit. Si elle a plutôt bien mené sa défense, elle a fait quelques frayeurs sur deux erreurs de sa part (elle s'efface sur un centre pensant à une intervention de la gardienne, puis une mauvaise relance dans ses 30m) avant de finalement reprendre du poil de la bête. 

 



News 

Aujourd'hui

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

mercredi 12 juin

mardi 11 juin

lundi 10 juin

dimanche 09 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux