Article 

Les féminines du PSG à l'épreuve islandaise

Publié le mercredi 16 octobre 2019 à 8:50 par Homer
Le PSG se rend ce soir à Breidablik en Islande pour le compte des huitièmes de finale de la Ligue des Champions féminine, avec l'optique d'une qualification logique en quarts de finale de la compétition au printemps.

Après avoir éliminé les Portugaises de Braga, les Parisiennes d'Olivier Echouafni se sont envolées hier pour l'Islande, afin d'administrer le même résultat aux joueuses de Breidablik. Face aux Championnes d'Islande 2018 et vice-championnes d'Islande 2019 (NDLR : le championnat s'effectue sur une année civile et vient de se terminer), le PSG est le large favori de cette double confrontation. Au vu du contexte météo, le PSG a pu négocier l'inversement de la rencontre avec le club islandais, les joueuses d'Echouafni devaient à l'origine se rendre en Islande le 30 ou le 31 octobre, avec un climat bien plus rude à affronter, alors que les conditions actuelles n'ont pas l'air d'être optimales pour autant.

Paris ne connaît pas grand-chose de son adversaire hormis son palmarès (17 fois champion d'Islande). La découverte du stade local, assez champêtre, a tout de même rassuré le staff parisien  qui craignait de devoir jouer une nouvelle fois sur un terrain très compliqué comme à Fleury samedi dernier. Ce sera sur un terrain synthétique, mais dans un stade très découvert, à proximité de la côte et soumis à un vent assez important. L'équipe islandaise a disputé cinq rencontres durant cette campagne, éliminant le SFK Sarajevo (Bosnie-Herzégovine), l'ASA Tel Aviv (Israël) et le ZFK Dragon (FYROM) durant le tour de qualifications, puis en battant à deux reprises le Sparta Prague (3-2, 1-0).

Breidablik voit son effectif composé de 20 joueuses islandaises et d'une joueuse de nationalité kosovare, la défenseure Fjolla Shala. Quelques Islandaises sont retenues en équipe nationale, mais il ne s'agit pas là non plus des meilleures joueuses d'Islande, la plupart d'entre-elles jouent à l'étranger (Suède, USA, Allemagne notamment). La joueuse la plus capée de Breidablik est l'attaquante Berglind Björg Thorvaldsdóttir, qui compte 45 sélections, dont une brève apparition face à la France en septembre dernier (victoire française 4-0). On retrouve aussi la milieu de terrain Agla María Albertsdóttir, 20 ans, 27 sélections, ainsi que les milieux Hauksdóttir (23 ans, 10 sélections) et Magnúsdóttir (21 ans, 14 sélections) qui font plutôt office de remplaçantes. Trois autres joueuses (Árnadóttir, 8 sélections ; Jóhannsdóttir, 5 capes ; Gunnlaugsdóttir et Vilhjálmsdóttir, 1 cape chacune) sont aussi appelées récemment mais ne comptent pas plus de 10 sélections au total. Breidablik est une équipe très jeune, la gardienne Sonný Lára Thráinsdóttir fait presque office à 32 ans de maman d'un groupe de 21 joueuses d'une moyenne d'âge s'élevant à 21 ans et 1 mois. L'équipe adverse évolue quasiment exclusivement en 4-3-3 avec une attaque Vilhjálmsdóttir, Thorvaldsdóttir, Albertsdottir.

Dans son histoire récente en Coupe d'Europe, le club islandais a disputé trois rencontres en 2010/11 face à Jusivy (devenu PFC), vaincu par trois fois par le club français. Lors de sa dernière campagne européenne, Breidablik avait tenu la dragée haute aux Suédoises de Rosengard, tout juste renforcées par l'ancienne attaquante de l'OL Lotta Schelin. Les Islandaises avaient été éliminées d'un petit but encaissé à domicile lors de la manche aller avant de tenir un match nul 0-0 à Malmö. La gardienne Thrainsdóttir et les attaquantes Thorvaldsdóttir et Arnarsdóttir sont les seules rescapées de cette dernière double confrontation. 

Le PSG devrait toutefois revenir d'Islande avec un avantage conséquent, son équipe étant quasiment au complet pour ce déplacement, malgré une préparation tronquée avec seulement trois entraînements collectifs effectués depuis la fin de la trêve internationale. Cela n'a pas empêché les Parisiennes de s'imposer logiquement à Fleury samedi dernier en D1 Arkéma. Il est toutefois probable qu'Olivier Echouafni fasse une rotation plus ou moins importante de son effectif, cette rencontre étant placée seulement trois jours avant la réception du PFC pour le second derby francilien de la semaine.

Composition probable : Endler - Périsset, Glas, Cook, Lawrence - Diallo, Formiga, Khelifi (ou Däbritz) - Saevik, Huitema, Boussaha (ou Baltimore)

La rencontre débute à 18h30 heure locale, soit 20h30 heure de Paris et sera diffusée sur beIN Sports 2.



News 

Aujourd'hui

jeudi 14 novembre

mercredi 13 novembre

mardi 12 novembre

lundi 11 novembre

dimanche 10 novembre

samedi 09 novembre

vendredi 08 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux