Article 

Lyon/PSG (1-0 J11 D1F), Paris voit Lyon s'envoler

Publié le mardi 12 décembre 2017 à 10:30 par Homer
Pour le choc du championnat de l'élite féminines, le PSG se rendait sur la pelouse du champion de France en titre (depuis 11 saisons de suite) pour une rencontre délicate. Les parisiennes de Patrice Lair auront montré du caractère mais cela n'aura pas suffit. Malgré une bonne opposition, le PSG s'incline sur la plus petite des marges et voit le champion prendre un écart très important.

Le contexte : 

Le PSG venait de battre Bordeaux 3-0 et allait se déplacer à Lyon avec quelques certitudes. S'il n'est pas toujours très efficace devant les buts, son jeu s'améliore, les joueuses arrivées cet été sont bien intégrées et surtout Paris est toujours invaincu, malgré un accroc en tout début de championnat à domicile contre Soyaux (match nul 1-1 concédé dans les arrêts de jeu lors de la première journée). Paris s'apprête donc à souffrir face à la meilleure équipe du continent mais l'entraineur breton Patrice Lair comptait bien faire déjouer les lyonnaises, appliquer un plan de jeu et réaliser une surprise comme l'an dernier (victoire du PSG à domicile 1-0 contre Lyon), le tout devant tout l'état-major du club de la capitale.
Lair avait prévenu lors du point presse d'avant match qu'il n'irait pas à Lyon que pour défendre. Mais qu'il n'irait pas non plus en victime expiatoire. On pouvait donc s'attendre à une modification de son équipe de départ. Ce dernier n'avait pas emmené Laura Georges, toujours cantonée à l'équipe réserve. Marie-Laure Délie n'était pas du voyage non plus, comme Perle Morroni et les autres jeunes joueuses de l'équipe. 

Durant l'échauffement de l'équipe, c'est Tiane Endler qui s'installe sur le terrain, Katarzyna Kiedrzynek étant touchée. 

Composition du PSG : Endler - Périsset, Berglund, Erika, Paredes, Lawrence - Cruz, Formiga (c), Hermoso - Diani, Katoto.
Banc : Kierdzynek, Boulleau, Boquete, Diallo, Geyoro, Pekel.

Dans un 5-3-2 densifié dans l'axe, le PSG fera face ) un 4-3-3 très habituel des lyonnaises. Pas de réelles surprises pour la composition du PSG, même si la titularisation de Cruz à la place de Geyoro pouvait se discuter.

Le match : 

Paris est directement mis sous pression dès le coup d'envoi. Prises à froid, les parisiennes voient les vagues de l'OL s'abattre sur la défense et le manque de repères de la défense à cinq est criant. Paris ne peut pas sortir un ballon sans voir une lyonnaise harceler la porteuse de balle, une fois repris, le cuir arrive directement dans la surface. Hegerberg (1e), van de Sanden (2e) mettaient déjà le feu dans la défense, sans conséquences. Brozne reprenait un ballon qu'Erika contrait d'une intervention salvatrice (7e). Puis c'est Diani qui s'opposait à la reprise de Marozsan (8e). A force de subir, le PSG craquera une fois, Majri débordait sur la gauche, centrait. Le ballon traversait la surface pour revenir sur Hamraoui, cette dernière donnait en retrait à Bronze. La latérale anglaise centrait au premier poteau pour Hegerberg qui coupait de la tête, Paredes en retard au marquage ne pouvait pas l'empêcher, le ballon rasant le poteau termine au fond alors qu'Endler était toute proche de dévier la tête en corner (1-0, 12e). Après ce premier quart d'heure terrible, Paris va réagir vite. Lawrence obligeait Bouhaddi de s'employer en claquant un centre tir puissant (14e). Par la suite, le PSG va sortir de son camp, Lyon gênait toujours Paris, mais le PSG se montrait un peu plus présent. Lawrence affolait encore la défense de l'OL, éliminant deux adversaires sur la gauche. Son centre pour Katoto est coupé par la buteuse parisienne du gauche au premier poteau, mais Bouhaddi contrait le ballon en corner in-extrémis (31e). Les deux équipes se neutralisaient par la suite et rentraient au vestaire sur ce score. 

A la reprise, Geyoro et Diallo entraient en jeu directement, Lair sortant Cruz et Hermoso, pas vraiment dans le rythme du match. Toujours dans le même schéma, Paris se montre plus présent au milieu et obtient la meilleure occasion de la seconde mi-temps. Diani intercepte une passe de Renard vers Majri à 30m du but de l'OL et se dirige vers le but. Lancée, elle décoche une grosse frappe du droit mais le ballon passait à côté de la lucarne (66e), l'occasion de revenir à la marque était passée. Lair tentait le tout pour le tout en repassant dans un schéma en 4-3-3 avec l'entrée en jeu de Boquete pour le dernier quart d'heure, mais l'OL gérait le match sans être véritablement dangereux, à l'image de ce que peut faire l'équipe d'Unai Emery (dans l'esprit). La rencontre se terminera sur ce score sans que le PSG ne puisse mettre la gardienne sous l'eau.

Paris s'incline, non sans s'être bien battu, mais pourra regretter une entame de match très compliquée. Avec cinq points de retard sur l'OL, il faudra un miracle pour décrocher le titre, à savoir deux défaites de Lyon en championnat, ce qui n'est pas arrivé depuis la saison 2009-2010. Le PSG reste néanmoins second au classement, comptant un point d'avance sur Montpellier. Les parisiennes devront poursuivre ce parcours qui reste quand même de très bonne facture (9 victoires, 1 nul, 1 défaite) pour tenir ce rang et disputer de nouveau la Coupe d'Europe la saison prochaine.

Résumé vidéo :

Réactions :

Patrice Lair, entraîneur du Paris Saint-Germain : « On a fait une entame difficile. On prend un but parce qu'on s'est désorganisés. Après on a quelques situations avec Marie Katoto, on aurait pu marquer et égaliser. J'ai injecté du sang neuf au milieu en deuxième période. On a finit avec un milieu de terrain assez haut. C'est dommage car on a le ballon d'égalisation. Les filles se sont bien battues. Toutes les équipes ici ont pris de tasses, on a été au niveau mais il nous a manqué quelque chose. »

Irene Paredes, défenseure du Paris Saint-Germain : « C'est dommage de ne pas avoir pris de points, mais Lyon a eu plus d'occasions en première période. On a essayé de remonter, d'égaliser mais on n'a pas réussi. Avec une défense à cinq on a été solides, mais on ne s'est pas créé assez d'occasions pour revenir au score. Il faut maintenant se remettre au travail. »

Prochain rendez-vous : 

Le PSG affrontera Rodez à domicile pour la première journée des matchs retour, le dimanche 17 décembre avant la trêve hivernale.

Crédit Vidéo PSG.fr
Crédit Photo Olweb.fr/LeProgrès



News 

Aujourd'hui

vendredi 20 juillet

jeudi 19 juillet

mercredi 18 juillet

mardi 17 juillet

lundi 16 juillet

dimanche 15 juillet

samedi 14 juillet

vendredi 13 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux