Article 

Menace de grêve du staff avortée de peu chez les féminines du PSG (RMC)

Publié le jeudi 14 décembre 2017 à 16:29 par Homer
La radio RMC annonce sur son site internet qu'un événement a priori anodin hier en fin de journée, une discussion houleuse à l'entrainement, a failli provoquer une grève du staff des féminines du PSG pour la séance du jour.

Lors de l'entraînement d'hier, un clash entre deux membres du staff de l'équipe profesionnelle féminine a eu lieu. Un membre du staff technique et un autre du staff médical se sont sévèrement apostrophés et un des préparateurs physiques a quitté Bougival, lieu du centre d'entraînement, annonçant sa démission. Par solidarité, le staff et Lair avaient décidé de ne pas se présenter lors de la séance du jour, programmée à 10h ce matin. Ils ne s'étaient pas non plus présentés au diner organisé par le club hier soir.

Le directeur sportif de la section, Bruno Cheyrou, alerté rapidement, a fait en sorte de régler la situation au plus pressé. Sachant que la sélectionneuse de l'équipe de France Corinne Diacre venait assister à la séance et déjeuner avec le groupe professionnel, Cheyrou a monté une réunion ce matin et a convaincu l'ensemble du staff de tenir la séance. Si la défaite contre Lyon n'est pas véritablement l'objet du mécontentement du staff et de son entraîneur, la situation n'est pas très claire non plus.

Depuis plusieurs mois, Patrice Lair demande des moyens supplémentaires pour son équipe. S'il a raté deux recrutements majeurs (NDR : la milieu de terrain Amandine Henry, objectif affiché clairement par Lair, qui rejoint Lyon avec un salaire très élevé ; l'attaquante Malawite Tabitha Chawinga, partie décrocher un gros contrat en Chine), Lair a mis la pression dès la fin du match perdu à Lyon auprès de Maxwell, mais aussi dans la presse locale (NDR: Le Progrès), expliquant qu'il fallait que le PSG arrête de recruter du "second choix". Il reste néanmoins d'autres soucis que le recrutement. La situation du jour n'est pas sans rappeler celle de la saison dernière, où Lair était très proche en janvier de quitter le club, demandant déjà plus de moyens. Ni même les rumeurs relayées par le Parisien envoyant le coach breton au Red Star.

Toujours est-il que des soucis auprès du staff existaient encore il y a peu, le préparateur physique Toru Ota devenu entraîneur adjoint attendait encore récemment son avenant de contrat et l'augmentation de son salaire selon nos informations. Les moyens humains ont été aussi une source de conflit, les remplacements de Pierre-Yves Bodineau, double champion de France U19F non renouvelé, et d'une partie de son staff ont duré pendant quasiment deux mois, sans que la solution ne soit résolue alors qu'un entraîneur était déjà contacté. C'est finalement Sébastien Thierry, ancien coach de l'équipe première dans le début des années 2000 et en poste à Poissy, qui a été recruté après la seconde journée du Challenge National U19, le championnat de la catégorie.

La frustration a pu être également forte quand le club, par l'intérmédiaire d'Antero Henrique, avait prié l'équipe première féminine de se trouver un autre terrain que celui du Stade Georges-Lefêvre. La période précédent le recrutement d'un directeur sportif aura été aussi très mal vécu par le staff, se sentant laissé pour compte durant une période assez longue. Il faudra donc espérer que les tensions s'envolent d'ici la fin de saison.

Le staff et Lair sont aussi très mécontents de ne pas savoir quelle sera leur situation l'an prochain, le quatuor arrivant en fin de contrat en juin 2018. Selon nos informations, Patrice Lair possède une clause contractuelle en cas de victoire en Coupe de France. Si le PSG remporte le trophée, le coach serait prolongé automatiquement d'une saison. Mais le PSG reste néanmoins ouvert au recrutement d'un autre entraîneur s'il estime que Lair n'est pas l'homme idéal.



News 

Aujourd'hui

vendredi 14 décembre

jeudi 13 décembre

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux