Article 

Anderlecht/PSG (0-2, Youth League), les performances individuelles

Publié le jeudi 19 octobre 2017 à 9:40 par Philippe Goguet
Quelques heures avant les pros vainqueurs 4-0, les U19 du PSG s'étaient également imposés en Belgique, dans le cadre de la Youth League, sur le score de 2-0. Les hommes de François Rodrigues ont fait un très bon match face à Anderlecht, retour sur leurs performances individuelles au cas par cas.

Dans les buts, Sébastien Cibois s'est encore une fois montré très solide et il finit sans but encaissé en bonne partie grâce à sa propre performance, les Belges ayant eu un nombre non négligeable d'occasions franches. Il s'est notamment montré particulièrement performant sur les centres et enchaîne donc une nouvelle grosse performance dans la compétition.

Sur le franc droit de la défense, on retrouvait le capitaine parisien Alec Georgen, vétéran au sein de la très jeune équipe parisienne. Il s'est globalement montré solide alors qu'il devait souvent gérer seul les montées du très bon arrière gauche belge Foulon. Offensivement, il a encore confirmé son apport dans cette Youth League puisqu'un de ses centres a amené le premier but tandis qu'une de ses transversales bien vue a direcement débouché sur une occasion franche.

Dans l'axe, la paire composée de Stanley Nsoki et Moussa Sissako était déjà la troisième en trois matches et elle se découvrait pratiquement. Dans l'ensemble, elle a fait le travail face à une équipe annoncée comme physique. Il y a bien eu quelques flottements mais les deux se sont dans l'ensemble montrés solides. Ils ont toutefois été chacun avertis, signe des diffcultés parfois rencontrées et de leur propension à un peu trop se jeter pour récupérer le ballon.

Sur le flanc gauche, le tout jeune Arthur Zagre découvrait la compétition en tant que titulaire et il s'est d'abord montré timide en début de match, perdant même quelques ballons de façon inhabituelle pour ce bon technicien. Il s'est peu à peu lâché et est monté en puissance, apportant de plus en plus sur son aile. On le retrouve notamment sur une énorme occasion qu'il va malheureusement mal exploiter par altruisme.

Devant la défense, le grand remplaçant de Gomes et Callegari était finalement Dina Ebimbe. Bien que très jeune et pas vraiment spécialiste du poste, il s'en est plutôt bien sorti, notamment dans la relance et l'orientation.  S'il a réussi quelques très bonnes actions, il en a aussi réalisé deux très mauvaises dans sa propre surface avec des duels mal gérés dans des endroits clés en raison d'un mauvais positionnement de son corps.

Les deux relayeurs du jour se nommaient Bernède et Mzaouiyani. Le premier a parfois été trop offensif mais il est tellement intéressant dans le jeu et fluidifie de collectif parisien de façon permanente. Il finit la partie avec un but et une présence décisive dans la surface sur le premier but. Sorti un peu fatigué à l'heure de jeu, il est alors remplacé par un Toufiqui qui retrouvait le maillot parisien. Il a évolué dans le même registre. Concernant Mzaouiyani, il a été un peu moins en vue que Bernède, notamment car moins constant, mais il est régulièrement montré intéressant par sa capacité à se mettre dans le sens du jeu et à percuter ensuite. Une belle progression depuis un an.

Sur l'aile droite de l'attaque, on retrouvait Moussa Diaby et l'ailier parisien a été l'homme clé du match, celui qui amène les décalages et fait la différence pratiquement à chaque touche de balle. Très présent dans le jeu et bien loin de se contenter de son aile, il s'est au contraire baladé un peu partout et a été un véritable poison. On peut seulement regretter que ses fins d'action n'aient pas été au niveau de leurs débuts.

Sur le côté opposé, on retrouvait Emmanuel Attah et le jeune ailier a été relativement peu en vue que Diaby, le jeu penchant sur l'autre versant. A l'instar de Zagre, le jeune attaquant a commencé à prendre de l'envergure avec le temps qui passait et il a bien fini, à l'image de ses trois frappes dont une a heurté le poteau.

En pointe, on retrouvait Météhan Guclu et l'avant-centre a livré un tout autre match que lors du précédent déplacement au Celtic. Il a cette fois-ci su peser sur la partie, outre son but sur une frappe en pivot dans un pur style d'avant-centre, et il a été bien mieux trouvé par ses partenaires. Tout n'a pas été parfait mais il y a en tout cas du mieux. Virgil Postolachi l'a remplacé pour la fin de match et il a malheureusement souvent été signalé hors-jeu alors que de bons coups étaient jouables.



News 

jeudi 23 novembre

mercredi 22 novembre

mardi 21 novembre

lundi 20 novembre

dimanche 19 novembre

samedi 18 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux