Article 

La réserve du PSG s'incline 3-2 dans le derby face à l'ACBB

Publié le samedi 1 décembre 2018 à 22:20 par Jonas Satin
Dans le derby face à l'ACBB, la réserve du PSG s'est inclinée 3 buts à 2 en fin de match au terme d'un match qu'elle aurait dû remporter. Les Parisiens ont payé le fait de ne pas avoir creusé leur écart.

La composition du PSG face à l'ACBB : Cibois – Zagre, Epaillard, Sissako, Luzayadio – Toufiqui, Hemans Arday, Dina Ebimbe – Yaisien, Guclu, Mzaouiyani.

 

A l’occasion de la 13e journée de National 2, la réserve du PSG accueille son voisin l’AC Boulogne-Billancourt au Stade Georges Lefèvre. Sous les yeux de Moussa Diaby, le match aurait bien pu démarrer fort pour Paris : Yaisien adresse une superbe passe profondeur pour Mzaouiyani qui fixe et décale, à son tour, Guclu. Le Franco-Turc se retrouve en face-à-face avec le gardien et frappe… mais est signalé hors-jeu (4e). Le numéro 6 de l’ACBB Nkulu est ensuite sanctionné d’un carton jaune pour un tacle trop appuyé sur Epaillard (7e). Alors que le match est plutôt équilibré, l’ACBB se procure un coup franc sur le côté droit de la surface. Ghazi adresse un bon centre en direction de Marvin Geran qui envoie une tête. Le ballon est repoussé par le dos d’un défenseur parisien, mais le numéro 14 de l’ACBB retente sa chance et ouvre le score d’une frappe à bout portant (22e). Mais l’avance est de courte durée pour Boulogne : sur son côté gauche, Zagre élimine son vis-à-vis, entre dans la surface et envoie un centre puissant à ras de terre. Au premier poteau, Metehan Guclu conclut et égalise pour Paris (29e). Zagre, très actif sur son côté gauche, prend un carton jaune pour une faute sur Nkulu (36e), avant de, comme sur l’égalisation, déborder et adresser un centre à ras de terre, cette fois-ci en retrait. Mzaouiyani le contrôle et frappe mais est contré par la défense (42e). A la mi-temps, les deux formations rejoignent, logiquement, les vestiaires dos à dos et tout reste à faire en seconde période, aucune des deux équipes n’ayant réellement pris le dessus sur l’autre.

Au retour des vestiaires, les deux équipes jouent l’attaque et la rencontre est très équilibrée. Epaillard donne à Mzaouiyani, qui crochète son vis-à-vis, entre dans la surface et enroule sa frappe mais celle-ci passe tout proche du poteau (51e). Les Parisiens poussent et, après un corner, Moussa Sissako, crochète son vis-à-vis, entre dans la surface et envoie une forte frappe qui termine sa course au fond des filets et donne l’avantage au club de la capitale (57e). Azzeddine Toufiqui laisse ensuite sa place à Yacine Adli (64e). Les Parisiens se créent beaucoup d’occasions mais manquent cruellement de réalisme et ne parviennent pas à creuser l’écart. Dans la foulée de l’entrée d’Emmanuel Attah à la place d’Idriss Mzaouiyani (74e), Yaisien lance parfaitement Guclu dans la profondeur : le numéro 9 parisien se retrouve en face-à-face mais envoie une frappe écrasée dans les gants du gardien (75e). Et les Parisiens peuvent s’en mordre les doigts, puisque quelques minutes plus tard, sur corner, un certain Maxime Partouche centre pour Cédric Sanches qui, plus haut que tout le monde, égalise d’une tête sur laquelle Cibois ne peut rien (78e). Les Boulonnais poussent et sont à deux doigts de prendre l’avantage : sur un centre de Scotte, Konte envoie une tête très bien placée que Cibois, vif, sur sa ligne, parvient à repousser superbement… mais l’arbitre signale, après coup, un hors-jeu (81e). Dans la foulée, sur un centre venu de la droite, Louis Lapouge envoie une tête et donne l’avantage à l’ACBB, à 10 minutes de la fin (82e). Leeroy Echteld procède donc à un ultime changement très offensif, puisqu’il fait sortir le défenseur central Moussa Sissako pour l’entrée de l’avant-centre Virgiliu Postoloachi (85e). Bien que rués en attaque, les Rouges et Bleus ont du mal à entrer dans la surface adverse et à se montrer dangereux, mais Arthur Zagre, dans le temps additionnel, parvient à obtenir un coup franc intéressant. C’est Yacine Adli qui s’en charge et envoie une frappe une frappe forte à ras de terre mais dans les gants du gardien (92e). Le PSG s’incline finalement 3 buts à 2, au terme d’un match qu’il aurait pu et dû plier à 20 minutes du coup de sifflet final. Paris paye également son très mauvais dernier quart d'heure.
Conséquences au classement, le PSG stagne à la 7e place mais est suivi d’un petit point par l’ACBB, à la 10e place. Après un bon début de saison, c’est désormais le quatrième match consécutif sans victoire pour la réserve du PSG.



News 

Aujourd'hui

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux