Article 

Les U17 du PSG accrochés par Lens (2-2)

Publié le dimanche 10 novembre 2019 à 8:34 par Dubdadda
Le duel au sommet du championnat de France U17 opposant le PSG, leader, à son dauphin, le RC Lens, a tenu toutes ses promesses. Au terme d'une très belle rencontre, les Parisiens ont concédé le nul malgré un doublé de Labila en début de seconde période (2-2). Présent au Camp des Loges, CulturePSG vous propose un compte rendu détaillé du match.

La composition

Pour ce duel au sommet, Stéphane Moreau a choisi de titulariser une ligne défensive inédite composée de Bodiang, Louakima (latéral droit de formation), Bitshiabu et Cissé. Le reste de l’équipe est relativement classique avec notamment le trio offensif Gassama Noireau Labila et un brassard confié au milieu défensif Michut.

Sallard - Bodiang, Louakima, Bitshiabu, Cissé - Michut (cap), Adeline - Gassama (Ramadani, 81ème), Gharbi (Weidmann, 73ème), Noireau (Odobert, 89ème) - Labila

Joueurs non utilisés : Randriamamy, Bunga

Le match

Le début de la rencontre est clairement à l’avantage des joueurs parisiens dont le pressing haut gêne considérablement leurs homologues lensois. Alors que Noireau voit son but refusé pour une position de hors jeu (3ème), Labila ne convertit pas deux occasions nettes (4ème, 5ème) et les protégés de Stéphane Moreau ne concrétisent malheureusement pas leur excellente entame de match. Au quart d’heure jeu, les visiteurs se montrent pour la première fois dangereux mais Ballard réalise une sortie décisive dans les pieds de Baldé (16ème). Malgré un déchet technique plus important au fil des minutes, on assiste à une rencontre de haut niveau entre deux équipes bien en place et composées de plusieurs éléments très talentueux.

A la demi-heure de jeu, les coéquipiers de Michut se procurent deux nouvelles énormes occasions mais Labila est une nouvelle fois maladroit au moment de conclure à l’image de cette tête à bout portant directement dans les bras de Lhermitte sur un caviar signé Gharbi (30ème). Finalement, après un premier avertissement et un arrêt de Sallard (38ème), les Lensois font quant à eux preuve de réalisme lorsque, sur un long ballon, Baldé profite d’une mauvaise lecture de Bitshiabu pour réaliser un bel enchaînement et tromper le portier parisien (1-0, 40ème).

Au retour des vestiaires, les Parisiens obtiennent rapidement un penalty suite à une faute de main dans la surface sur un coup franc tiré par Gharbi. En manque de réussite depuis le coup d’envoi, Labila se charge de la sentence et égalise d’une frappe du droit (1-1, 50ème). Les duels sont de plus en plus rugueux et le rythme du match est désormais haché par de nombreuses fautes de part et d’autre. A l’heure de jeu, Paris double néanmoins la mise : Bodiang récupère le ballon dans le camp nordiste et lance entre deux défenseurs Labila qui s’en va mystifier Lhermitte et marquer dans le but vide (2-1, 62ème).

Après une belle tentative de Gassama qui passe de peu à côté (70ème), Stéphane Moreau procède à un premier changement avec la sortie de Gharbi au profit de Weidmann (73ème). Omniprésents dans les duels, les joueurs de Yohan Demont poussent et parviennent à égaliser sur une belle action individuelle signée Baldé qui s'offre à son tour un doublé (2-2, 78ème). Malgré du sang neuf avec l’entrée de Ramadani (83ème) et Odobert (89ème), les coéquipiers de Bodiang semblent souffrir physiquement en cette fin de match et il faut notamment un magnifique geste de Bitshiabu devant Baldé (86ème) pour préserver ce score de parité. Dans les arrêts de jeu, Labila puis Ramadani ne trouvent pas le cadre et l’arbitre siffle la fin de la rencontre sur ce score de 2-2.

Le jeu et les joueurs

Au fil des ans, le match PSG Lens est devenu un grand classique du championnat de France U17. Intense, indécis, âpre… les qualificatifs ne manquent pas pour décrire ce duel au sommet qui a donné aujourd'hui une bonne image de la formation française à l’heure où celle-ci est de plus en plus pointée du doigt.

Avec davantage de réalisme, Labila et ses coéquipiers auraient dû (au moins) ouvrir le score et concrétiser une véritable démonstration de force au cours des cinq premières minutes de la rencontre. Les Lensois ont su laisser passer l’orage et contenir les assauts parisiens sous l’impulsion notamment de leur latéral droit Kamara, intraitable dans les duels. Plus réalistes, les coéquipiers du talentueux Mabrouk sont même parvenus à trouver la faille peu avant la mi-temps sur l’une de leurs rares occasions nettes de la première période.

Au retour des vestiaires, Labila a rectifié le tir pour s’offrir un doublé puis le rythme de la rencontre est devenu beaucoup plus haché et décousu avec de nombreuses fautes, des cartons jaunes et des espaces de plus en plus importants.  Malgré leur avantage, les Parisiens ont semblé pêcher physiquement en fin de seconde période et se montrer par moment encore trop tendres à l’image de l’égalisation.

Les motifs de satisfaction restent cependant nombreux pour Stéphane Moreau avec de belles séquences collectives, un état d’esprit irréprochable et des prestations individuelles prometteuses à l’image du trio Gharbi Michut Adeline. Au classement, les Parisiens conservent leur place de leader à égalité de points avec leurs adversaires du jour.



News 

Aujourd'hui

jeudi 21 novembre

mercredi 20 novembre

mardi 19 novembre

lundi 18 novembre

dimanche 17 novembre

samedi 16 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux