Article 

Les U19 battus par la lanterne rouge (1-2)

Publié le dimanche 8 octobre 2017 à 9:24 par Dubdadda
Défaits sur le fil par Amiens le week-end dernier, les U19 Nationaux du PSG se sont à nouveau inclinés hier face à la lanterne rouge du groupe A (1-2). Au classement, les jeunes Parisiens conservent leur cinquième place à dix longueurs du leader lensois, battu sur la pelouse de Caen (1-0).

La composition :

En l’absence de ses trois internationaux U17 (Weah, Adli, Gomes), Hervé Guégan a composé un onze relativement classique avec notamment une charnière Mbe Soh Noski et une nouvelle titularisation pour le jeune latéral gauche Zagre né en 2001.

Chesneau  – Flamant (Luzayadio, 82ème), Mbe Soh (cap), Nsoki, Zagre – Mzaouiyani, Dina Ebimbe (Haddadou, 28ème), Bernadou  – Guclu, Postolachi, Attah (Yapi, 56ème)

Joueurs non utilisés : Sissako, Innocent

Le match :

Les deux équipes débutent timidement la rencontre et, si les locaux monopolisent le ballon dès le coup d’envoi, ce sont bien les joueurs de Boulogne qui se montrent les premiers dangereux suite à des pertes de balle de Mbe Soh (4ème) et Nsoki (10ème). Les protégés de Hervé Guégan réagissent enfin et réalisent un joli mouvement collectif conclu par une frappe de Flamant, bien décalé par Guclu dans la surface, qui n’inquiète pas le gardien (12ème). Au quart d’heure de jeu, la lanterne rouge du groupe A profite de l’apathie des défenseurs parisiens pour ouvrir le score sur une attaque rapide (0-1, 13ème).

Les coéquipiers de Attah sont proches de l’égalisation lorsque Postolachi reprend acrobatiquement au premier poteau un coup franc tiré par Mzaouiyani mais le ballon fuit le cadre (16ème). Dominateurs, les joueurs de la Capitale manquent cruellement de réalisme à l’image de Guclu qui croise trop sa frappe du gauche aux dix-huit mètres (26ème). A la demi-heure de jeu, Hervé Guégan procède déjà à un premier changement avec la sortie de Dina Ebimbe, en difficultés depuis le coup d’envoi, pour Haddadou (28ème). Malheureusement, quelques instants plus tard, l’attaquant de pointe boulonnais parvient à doubler la mise d’une frappe lointaine malgré la présence de Nsoki et surtout Mbe Soh (0-2, 30ème).

Par deux fois, Postolachi est à deux doigts de réduire le score sur un centre tendu de Attah mais le gardien nordiste est décisif sur sa ligne et repousse le danger (37ème, 38ème). Après une première tentative non cadrée (42ème), c’est finalement Guclu, idéalement servi par Attah, qui règle enfin la mire et trouve la faille d’une puissante frappe du gauche sous la barre (1-2, 45ème).

Au retour des vestiaires, les jeunes Parisiens reviennent avec de meilleures intentions et Guclu trouve rapidement le poteau sur un bon service de Flamant (50ème). Malgré cette timide réaction, les coéquipiers de Mbe Soh se mettent tout seuls en danger à l’image de cette sortie lointaine de Chesneau complètement manquée en situation de dernier défenseur. Au grand dam du banc nordiste, l’arbitre décide de sortir uniquement un carton jaune (59ème).

Les protégés de Hervé Guégan multiplient les centres mais l’arrière garde boulonnaise repousse sans cesse le danger et les attaquants parisiens pêchent dans le dernier geste à l’image de Mzaouiyani (67ème), Zagre (72ème) ou encore Yapi (75ème). Profitant une nouvelle fois des largesses défensives de la charnière centrale Mbe Soh Nsoki, les visiteurs manquent quant à eux le break de quelques centimètres (77ème). Curieusement arbitrée, la fin de la rencontre est assez tendue et les Parisiens ne parviennent pas à arracher le match nul.

Le classement :

Avec la défaite du leader lensois sur la pelouse de Caen, les U19 Nationaux du PSG avaient la possibilité de réduite l’écart au classement. Avec cette défaite à domicile face à la lanterne rouge, fait assez rare pour être souligné, les coéquipiers de Zagre conservent leur cinquième place, à dix longueurs des Sang et Or.

Le jeu et les joueurs

Malgré une possession de balle nettement en leur faveur, les Parisiens ont réalisé une performance indigne de leur statut face à la lanterne rouge du groupe. Ils ont avant tout manqué d’efficacité dans les zones de vérité et la valeureuse équipe de Boulogne est venue sanctionner les largesses entrevues sur certaines phases de transition défensive. Chesneau, Mbe Soh ou encore Nsoki ont tour à tour montré des signes de fébrilité tandis que le milieu de terrain a parfois négligé le repli défensif à l’image du premier but nordiste. Largement supérieur techniquement, le trio Dina Ebimbe Bernadou Mzaouiyani a quant à lui donné l’impression de ronronner pendant 90 minutes avec du déchet et un manque de tranchant dans les 30 derniers mètres. Dans le secteur offensif, les Parisiens se sont montrés maladroits dans le dernier geste (centres ou tirs) et face à une équipe regroupée, ils ont trop peu souvent combiné ensemble.

NB : Un grand merci à Juju pour ses photos et vidéos

 



News 

vendredi 15 décembre

jeudi 14 décembre

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

lundi 11 décembre

dimanche 10 décembre

samedi 09 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux