Article 

Les U19 de Thiago Motta finissent en beauté à domicile

Publié le lundi 13 mai 2019 à 10:20 par Dubdadda
Pour leur dernier match de la saison au Camp des Loges, les protégés de Thiago Motta se sont nettement imposés face à Boulogne grâce notamment à un doublé de leur meilleur buteur Kalimuendo (4-1). Présent cette après-midi, CulturePSG vous propose un compte rendu détaillé de la rencontre.

La composition

Privé une nouvelle fois de Ruiz et de ses internationaux U17 (Pembele, Aouchiche, Nianzou), Thiago Motta a décidé d’aligner un onze de départ mêlant trois générations de joueurs (2000 à 2002). Latéral droit de formation, Makutungu est notamment titulaire au poste d’attaquant de pointe tandis que Matimbou, Fiawoo (en fin de contrat cet été et non conservés) et peut-être Coulibaly (qui s’est vu proposer un premier contrat professionnel) s’apprêtent à disputer leur dernier match au Camp des Loges.

Matimbou (cap) - Yapi, Fiawoo (Providence, 21ème), Nya, Larkèche - Yaisien (Oufella, 55ème), Kapo, Fadiga - Kalimuendo, Makutungu, Coulibaly

Joueurs non utilisés : Saïdani, Fressange

Le match

Dès le coup d’envoi, les protégés de Thiago Motta monopolisent le ballon et se montrent rapidement dangereux. Nya renverse superbement le jeu côté droit pour Coulibaly qui sème la zizanie dans la surface nordiste et adresse un centre en retrait au point de penalty pour Yaisien dont le contrôle est malheureusement trop long. Larkèche est en en embuscade au second poteau mais sa frappe est contrée et les Boulonnais parviennent à se dégager (4ème). Les visiteurs réagissent et suite à un coup franc, Matimbou est tout heureux de voir un joueur nordiste, libre de tout marquage au second poteau, manquer le cadre de la tête (7ème). Sur le corner suivant, le portier parisien manque sa sortie aérienne et un joueur adverse reprend de la tête mais le ballon file au-dessus de la transversale (9ème).

La rencontre se dispute sur un faux rythme et les coéquipiers de Kapo manquent de vitesse dans leur transmission pour réellement inquiéter leurs adversaires. Au quart d’heure de jeu, Yapi adresse un bon centre pour Makutungu dont la reprise de la tête au premier poteau ne trouve pas le cadre (19ème). Pour son dernier match au Camp des Loges sous le maillot parisien, Fiawoo doit malheureusement céder sa place à Providence en raison d’une blessure à la cuisse (21ème). Makutungu vient se positionner au poste de latéral droit tandis que Yapi forme désormais la charnière centrale aux côtés de Nya. Après une première frappe pas assez appuyée (23ème), Coulibaly se met une nouvelle fois en évidence avec un très bon travail dans la surface suivi d’un centre en retrait pour Yaisien qui s’emmêle les pinceaux au moment de conclure (26ème). Paris ouvre finalement le score sur une belle action collective : Larkèche remonte le ballon côté gauche et centre en direction de Kalimuendo. Plein axe aux dix-huit mètres, le jeune attaquant contrôle dos au but, se retourne et décale intelligemment dans la surface Coulibaly dont la frappe croisée termine au fond des filets (1-0, 27ème). Sur le coup d’envoi, Larkèche récupère le ballon et lance côté droit Coulibaly qui accélère le long de la ligne de touche et centre à ras de terre pour Kalimuendo. Au point de penalty, le meilleur buteur de l’équipe ne tremble pas et marque le but du break d’un plat du pied droit plein de sang froid (2-0, 28ème).

Après ces deux minutes de folie, la rencontre s’équilibre et Boulogne parvient une nouvelle fois à inquiéter Matimbou sur coup de pied arrêté. Sur un corner tiré directement, le gardien parisien se montre vigilant et repousse le danger (43ème). Parfaitement lancé par-dessus la défense par Fadiga, Coulibaly a l’occasion de tuer le match juste avant la mi-temps mais le natif de Sèvres manque sa tentative de lob à l’entrée de la surface de réparation (44ème). L’arbitre siffle la pause sur ce score de 2-0 en faveur des joueurs de la Capitale.

Dès le retour des vestiaires, les Parisiens tentent d’inscrire rapidement ce troisième but. Makutungu accélère côté droit et adresse un centre fort dévié au premier poteau par une jambe adverse. Le gardien nordiste réalise un superbe arrêt réflexe et détourne en corner (47ème). Coulibaly trouve au premier poteau Kalimuendo dont la tête fuit le cadre (48ème). Thiago Motta est contraint de procéder à un deuxième changement avec la sortie de Yaisien, touché à la cheville, au profit de Oufella (55ème).

A l’heure de jeu, Fadiga adresse un long ballon millimétré par dessus la défense pour Kalimuendo qui trompe une seconde fois le portier nordiste du plat du pied droit (3-0, 58ème). Les occasions se multiplient pour les deux équipes et après deux occasions manquées par Kapo (frappe du gauche non cadrée, 60ème) et Coulibaly (tête non cadrée, 61ème), les visiteurs sont à deux doigts de réduire le score sur un mauvais renvoi de la défense parisienne et une lourde frappe qui frôle la transversale (63ème). La seconde occasion est la bonne pour les Boulonnais qui profitent d’une grossière erreur de Nya en situation de dernier défenseur pour tromper Matimbou (3-1, 65ème). Si la réaction parisienne est immédiate avec deux frappes de Yapi (68ème) et Fadiga (70ème), les protégés de Thiago Motta multiplient les approximations techniques et font preuve par moment de suffisance. Heureusement pour eux, Matimbou veille au grain et réalise un double arrêt décisif pour éviter un nouveau but nordiste (71ème). Sur l’action suivante, le portier parisien est sauvé par son poteau droit qui repousse une puissante frappe boulonnaise (72ème).

A l’entame du dernier quart d’heure, Makutungu est averti pour la seconde fois suite à une intervention en retard et doit laisser ses coéquipiers à dix (75ème). Passablement énervé au moment de l’expulsion, Yapi manque complètement son dégagement sur l’action qui suit et Matimbou réalise alors un arrêt exceptionnel sur une frappe à bout portant (76ème). L’ambiance est de plus en plus tendue et Boulogne trouve une seconde fois le poteau sur une frappe croisée mal jugée par Matimbou (80ème). Les Nordistes poussent et butent encore sur un Matimbou en état de grâce sur sa ligne (85ème). Finalement, les Parisiens aggravent le score en fin de match sur une attaque rapide. Coulibaly remonte le terrain balle au pied puis trouve côté droit dans la surface Providence dont le centre tir profite à Yapi qui conclue dans le but vide (4-1, 86ème). La messe est dite et l’arbitre siffle la fin du match sur ce score de 4-1 en faveur de la bande à Motta.

Le jeu et les joueurs

Supérieurs dans tous les compartiments de jeu, les coéquipiers de Nya se sont logiquement imposés malgré des difficultés à imprimer du rythme à la rencontre et un vrai relâchement après le troisième but. Du côté des individualités, il est difficile de ressortir particulièrement le nom d’un joueur mais pour son dernier match au Camp des Loges, Matimbou aura particulièrement soigné ses adieux avec quelques arrêts de grande classe et notamment cette parade exceptionnelle à la 76ème.

Outre la triste sortie sur blessure de Fiawoo pour son dernier match à domicile sous le maillot du PSG, le fait marquant de cette rencontre restera incontestablement cette belle communion entre Thiago Motta et ses joueurs après le premier but inscrit par Coulibaly. A l’heure de faire le bilan, l’entraîneur parisien aura permis cette saison à ses joueurs d’énormément progresser à l’image de Aouchiche qui brille actuellement à l’Euro U17, Ruiz, Fadiga ou encore le duo Williams Yapi, joueurs offensifs renconvertis avec succès en latéral droit.



News 

jeudi 18 juillet

mercredi 17 juillet

mardi 16 juillet

lundi 15 juillet

dimanche 14 juillet

samedi 13 juillet

vendredi 12 juillet

jeudi 11 juillet

mercredi 10 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux