Article 

Malgré un bijou de Simons, les U19 du PSG de nouveau accrochés (1-1)

Publié le dimanche 8 septembre 2019 à 18:52 par Dubdadda
Malgré un magnifique but de Simons pour sa première titularisation, les U19 Nationaux du PSG se sont de nouveau fait rejoindre dans les derniers instants de la rencontre par le leader amiénois (1-1). Au classement, les protégés de Stéphane Roche occupent désormais la sixième place, à seulement deux points de leurs adversaires du jour. Présent au Camp des Loges, CulturePSG vous propose un compte rendu détaillé du match.

La composition

Privé de ses internationaux (Fressange, Makutungu, Mbe Soh, Nianzou, Aouchiche, Kalimuendo), l'entraîneur du PSG Stéphane Roche a pu compter sur ses recrues estivales (Franchi, Simons, Touati) et pas moins de cinq joueurs ont fêté cette après-midi leur première titularisation de la saison (Franchi, Baldé, Simons, Malebe, Karamoko). Le PSG évoluait dans un 4-1-4-1 proche d'un 4-3-3.

Franchi - Pembélé, Baldé, Kitenge, Alloh - Kapo - Touati (Bitumazala, 85ème), Ruiz, Simons (Ahamada, 81ème), Malebe - Karamoko (Yousfi, 90ème)

Joueurs non utilisés : Saïdani, Fadiga

Le match

La première occasion du match est parisienne : Kapo réalise une belle ouverture en profondeur pour Malebe côté gauche qui transmet instantanément à Simons. Le transfuge du FC Barcelone repique dans l’axe et tente sa chance du droit aux vingt mètres mais le portier amiénois se couche bien et repousse le danger (4ème). Si la possession de balle est clairement en faveur du PSG, les protégés de Stéphane Roche éprouvent les pires difficultés à accélérer le jeu et trouver notamment des joueurs entre les lignes pour créer du danger. Il faut attendre le quart d’heure de jeu pour observer une réaction picarde : côté gauche, Alloh laisse son adversaire direct centrer est trouver un coéquipier libre de tout marquage au premier poteau. Franchi sauve les siens en réalisation sur sa ligne un superbe arrêt réflexe du pied (14ème).

Depuis le coup d’envoi, Ruiz est le dépositaire du jeu parisien et touche énormément de ballons au milieu de terrain. Sur l’un d’eux, il décale parfaitement dans la surface Touati qui choisit de centrer fort devant le but. Le gardien repousse difficilement le danger et suite à un cafouillage, le ballon revient dans les pieds de Karamoko qui malheureusement ne cadre pas sa frappe du gauche malgré une bonne position (20ème). Les visiteurs se montrent de plus en plus dangereux et Franchi intervient une première fois sur un coup franc direct (23ème). Le portier italien se montre moins inspiré sur l’action suivante en réalisant une sortie aérienne mal maîtrisée au point de penalty mais l’attaquant picard n’en profite pas et ne trouve pas le cadre au second poteau (24ème). A l’approche de la demi-heure de jeu, Simons déséquilibre un adversaire dans la surface et l’arbitre siffle logiquement penalty. Heureusement pour les Parisiens, le joueur amiénois manque complètement sa tentative de panenka et Franchi se saisit tranquillement du ballon (27ème). La rencontre est pauvre en occasions franches et l’arbitre siffle la mi-temps sur ce score nul et vierge.

Au retour des vestiaires, Franchi est rapidement sollicité et préserve une nouvelle fois sa cage inviolée grâce notamment à une très bonne sortie dans les pieds d’un attaquant picard (46ème, 47ème). Suite à un bon coup franc obtenu par Touati côté gauche, Ruiz voit sa belle frappe enroulée du droit heurter la barre transversale (52ème).

Sur l’action suivante, Simons hérite du ballon dans la surface côté gauche après une attaque rapide. Alors que le jeune milieu de terrain temporise dans un premier temps et semble chercher un angle de passe pour un coéquipier, il décide de finalement y aller seul, enrhume deux joueurs et marque d’une frappe croisée (1-0, 54ème) ! A l’heure de jeu, les Amiénois poussent pour égaliser mais Franchi est vigilant et se couche bien sur une puissante frappe (58ème). La rencontre est davantage animée et Karamoko part à la limite du hors jeu sur une belle ouverture de Kitenge. Dans la surface, il réalise un excellent crochet pour se débarrasser de son vis à vis mais malheureusement le jeune attaquant tarde trop avant de frapper et le gardien peut plonger dans ses pieds (62ème). Profitant d’une charnière centrale Baldé Kitenge pas toujours sereine, un attaquant picard parvient à son tour à entrer dans la surface et armer une frappe croisée du droit. Franchi a la main ferme et bloque parfaitement le ballon (70ème).

Alors que l’on entre dans le dernier quart d’heure de jeu, Alloh réalise une belle percée côté gauche qui profite à Simons dans la surface. Le buteur du jour ne parvient pas à cadrer mais le ballon revient dans les pieds de Karamoko qui bute une nouvelle fois sur le gardien (76ème). Stéphane Roche procède à ses deux premiers changements en faisant entrer Ahamada (81ème) et Bitumazala (85ème) à la place de Simons et Touati. Dans les dernières minutes du match, Ruiz perd un nouveau ballon au milieu de terrain et les attaquants amiénois ne se font pas prier pour réaliser une belle séquence offensive et égaliser (1-1, 88ème). Sur l’action suivante, Franchi est tout heureux de voir une tentative picarde filer juste au-dessus de la transversale (89ème). Ancien joueur de Cergy Pontoise, Yousfi fait ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs et l’arbitre siffle la fin de la rencontre sur ce score de parité.

Le jeu et les joueurs

Après deux premiers matches poussifs, les U19 Nationaux du PSG ne se sont doute pas franchement rassurés sur le plan du jeu. Si les circonstances n’étaient pas évidentes (absence des internationaux, adversaire bien en place et supérieur physiquement), le contenu de la rencontre n’a pas été à la hauteur de l’évènement (réception du leader) notamment en raison d’un déchet technique trop important et de grosses difficultés à imprimer du rythme à la rencontre.

Au niveau des prestations individuelles, il ne s’agit pas bien entendu de tirer des conclusions après trois journées de championnat. La ligne offensive parisienne a eu du mal à véritablement exister et peser sur la défense picarde tandis que la ligne défensive ne s’est pas toujours montrée rassurante et a soufferte par moment dans les duels. Titulaire pour la première fois de la saison, Franchi, malgré deux ou trois erreurs sans conséquences, a montré quant à lui de belles qualités et une grosse personnalité qui laisse présager une belle lutte avec Saïdani cette saison.

Au milieu de terrain, Kapo a réalisé un bon match en essayant de combler les brèches tandis que Simons a eu du mal à se mettre réellement en évidence hormis son magnifique but. Meilleur joueur sur la pelouse en première période, Ruiz est par moment retombé dans ses travers après le repos en tombant dans la facilité et l’égalisation amiénoise vient d’une perte de balle de sa part. Pour lui comme pour les autres, l’apprentissage continue...

NB : Merci à Juju pour ses traditionnelles vidéos



News 

Aujourd'hui

lundi 16 septembre

dimanche 15 septembre

samedi 14 septembre

vendredi 13 septembre

jeudi 12 septembre

mercredi 11 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux