Article 

Première défaite de la saison pour la réserve du PSG face à Nantes (0-1)

Publié le samedi 8 septembre 2018 à 23:02 par Jonas Satin
Invaincue jusqu'alors, la réserve du PSG s'est inclinée pour la première fois de la saison 1 but à 0 face au FC Nantes, au terme d'un match ennuyeux entre deux équipes qui ont péché dans le dernier geste.

La composition du PSG face à Nantes : Cibois – Hemans, Rimane, Mbe Soh, Luzayadio – Bernadou, Sissako, Attah – Mzaouiyani, Güclü, Toufiqui.

Après un bon début de saison avec huit points au compteur en quatre matches, la réserve du PSG, toujours invaincue, accueille la réserve du FC Nantes pour le compte de la 5e journée de National 2. Au Stade Georges Lefèvre de Saint-Germain-en-Laye et sous un beau soleil, le début de match est très brouillon. C’est le club de la capitale qui se procure la première occasion de la rencontre : Hemans, toujours très actif depuis son côté gauche, centre pour Sissako qui envoie une tête juste au-dessus de la barre (20e). Lucas Bernadou est ensuite sanctionné d’un carton jaune pour une faute sur Alexis Mané (23e). Sur l’action suivante, l’attaquant nantais Théo Chendri fait un grand pont sur Rimane, qui le bloque. La faute paraissait pourtant flagrante, mais l’arbitre du match décide de ne pas siffler (24e). Après la demi-heure de jeu, les Nantais commencent à prendre le dessus sur les Parisiens sans pour autant trouver le chemin de filet : lancé dans la profondeur, l’ailier nantais Alegue frappe côté fermé, mais Cibois ferme bien et le ballon est repoussé par le poteau (35e). Les Canaris poussent encore et sont même à deux doigts d’ouvrir le score : Mané lance Ngom, qui parvient à passer Cibois mais, en fin de course, manque de peu le but vide (38e). En excellente forme depuis le début de la saison avec six buts en quatre rencontres, Metehan Güclü, visiblement blessé, est contraint de laisser sa place à Romaric Yapi (42e). Dans le temps additionnel, Kévin Rimane est logiquement sanctionné d’un carton jaune pour une faute sur Ngom (45e+3). Alegue frappe bien ce coup franc, mais ce n’est pas assez puissant pour surprendre Cibois (45e+4). A la mi-temps, le score reste donc nul et vierge. Tout reste à faire en seconde période.

Au retour des vestiaires, les deux formations jouent l’attaque à fond mais manquent cruellement de justesse dans le dernier geste. Alegue décale parfaitement Bamba en retrait dans la surface, qui a beaucoup de temps pour ajuster tranquillement le gardien parisien. Mais le numéro 7 nantais tarde et finit par envoyer une frappe qui passe à côté des cages de Cibois (48e). C’est maintenant au PSG d’avoir son raté : en contre, Yapi, depuis le côté droit, adresse un joli centre à ras de terre qui surprend la défense et le portier nantais. Mais Mzaouiyani, en fin de course, frappe juste à côté des buts laissés ouverts (49e). Sur une action qui ne paraissait pourtant pas dangereuse, la défense parisienne se fait surprendre : le milieu nantais Imran Louza, à l’entrée de la surface, envoie une frappe croisée du gauche qui termine sa course au fond des filets et ouvre le score pour Nantes (59e). Enervé, Azzeddine Toufiqui prend un carton jaune pour avoir dégagé le ballon (60e). Les Nantais sont ensuite extrêmement proches de faire le break : après avoir récupéré le ballon à la défense parisienne, l’attaque nantaise se retrouve en 4 contre 1 dans la surface de réparation. Mais Santy Ngom peine à prendre une décision et décide d’envoyer une frappe qui passe au-dessus du but (62e). Le capitaine parisien Isaac Hemans est, lui aussi, averti par l’arbitre pour une faute sur Alegue (64e). Le nouvel entraîneur de la réserve Leeroy Echteld procède à son deuxième et ultime changement du match avec la sortie d’Idriss Mzaouiyani pour l’entrée de Bandiougou Fadiga (68e). L’entraîneur néerlandais est contraint à seulement deux remplacements, puisque Virgiliu Postolachi, présent sur la feuille de match, n’est en fait pas sur le banc car trop malade pour pouvoir jouer et le dernier joueur sur le banc est Pierre Ouvry, un gardien. La fin de rencontre, même si animée entre les joueurs, est très calme en occasion franche. Du côté de Nantes, l’entraîneur fait entrer en jeu un ancien habitué de cette pelouse : Roli Pereira de Sa (77e), qui, mis à part son carton jaune pris après avoir poussé Hemans pour l’empêcher de jouer sa touche (86e), n’aura pas éclaboussé les spectateurs de son talent. Moussa Sissako, auteur d’un bon match en sentinelle, est également sanctionné d’un carton jaune pour une faute sur le buteur nantais Louza (78e). Le FC Nantes s’impose finalement 1 but à 0 au terme d’un match assez ennuyeux entre deux formations qui ont eu beaucoup de mal dans le dernier geste.

Pour le PSG, c’est la première défaite de la saison. Conséquence au classement, le club de la capitale passe 5e de son groupe C de National 2, tandis que Nantes monte à la 2e place.



News 

Aujourd'hui

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

lundi 12 novembre

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux